Warmania Forum

Version complète : Les Primarques : Jaghataï, Leman et Rogal
Vous consultez actuellement la version basse qualité d’un document. Voir la version complète avec le bon formatage.

<p style="margin-bottom:0cm;">
<b>Jaghataï Khan – Primarque de la Vème légion « White Scars » - Le Manipulateur </b>



<p style="margin-bottom:0cm;">
 



<p style="margin-bottom:0cm;">
<b>1/ Origine et analyse du nom</b>



<p style="margin-bottom:0cm;">
 



<p style="margin-bottom:0cm;">
A nouveau, trouver l’origine du nom n’est guère compliqué puisque Djaghataï (1184-1241) fut historiquement l’un des fils de Gengis Khan et qu’il fut lui-même Khan (chef) d’une partie de l’empire paternel à la mort de celui-ci. GW s’est contenté de virer le « D » qui devait sans doute sonner assez mal en anglais.



<p style="margin-bottom:0cm;">
 



<p style="margin-bottom:0cm;">
Vu la tronche de l’ami Jaghataï, nul besoin de détails pour faire le lien, n’est-ce pas ?



<p style="margin-bottom:0cm;">
 



<p style="margin-bottom:0cm;">
<b>2/ Analyse de la personnalité</b>



<p style="margin-bottom:0cm;">
 



<p style="margin-bottom:0cm;">
Analyser la personnalité du Khan est délicat. D’un côté, il fait preuve d’une sagesse instinctive qui le rend plutôt sympathique et humain mais de l’autre, c’est aussi un être pour qui « la fin justifie toujours les moyens ». Ainsi, pour asseoir son autorité et sa réputation sur les steppes de Chogoris, il n’hésite pas à massacrer une tribu entière, femmes et enfants compris pour se baigner dans leur sang et planter la tête du chef vaincu au-dessus de sa yourte. Un tel comportement laisse à penser qu’il pourrait aller boire un verre avec Khorne sans que cela fasse tache. Pourtant, la suite de l’histoire éclaire cette boucherie sous un autre angle. Impressionnées par sa sauvagerie et sa brutalité, presque toutes les autres tribus se soumirent à son autorité avec des effusions de sang modérées et il n’y eu plus de massacre entre les peuples de steppes.



<p style="margin-bottom:0cm;">
 



<p style="margin-bottom:0cm;">
On peut donc penser que la boucherie qu’il a commis était purement calculée et qu’en massacrant une tribu entière, il s’est évité l’obligation de massacrer les autres. Il rééditera le concept en massacrant jusqu’au dernier les hommes de Palatine qui s’opposaient aux tribus des steppes. A chaque cité palatine dont il entreprenait le siège, il ne laissait que deux possibilités : se rendre immédiatement ou être intégralement détruite, population incluse. A nouveau, cette technique de la terreur fonctionna parfaitement. A la fin de la guerre, ce sont les nobles Palatins eux-mêmes qui lui offrirent la tête de l’Empereur palatin sur une pique, comme il l’avait exigé.



<p style="margin-bottom:0cm;">
 



<p style="margin-bottom:0cm;">
Loin de l’image du « sauvage brutal » dont le comportement serait dicté par ses émotions, le Khan est donc un primarque extrêmement calculateur et froid. On peut même dire de lui qu’il est un manipulateur car ses méthodes visent clairement à manipuler les autres afin d’obtenir le résultat souhaité. Et si ces méthodes passent par un massacre en bonne et due forme, ca ne lui pose pas de problème moral.



<p style="margin-bottom:0cm;">
 



<p style="margin-bottom:0cm;">
Heureusement, ce trait de caractère inquiétant est contrebalancé par une réelle volonté d’unir l’humanité autour d’un projet de civilisation. Il est sans doute, avec Gulliman, celui qui comprend le mieux le projet de l’Empereur pour l’humanité. Là où la majorité des primarques se battent pour la gloire ou par goût de la violence, Jaghataï se bat pour la paix, même si il est prêt à toutes les atrocités pour y parvenir.



<p style="margin-bottom:0cm;">
 



<p style="margin-bottom:0cm;">
<b>Leman Russ – Primarque de la VIème légion « Space Wolves » - Le Tueur Soumis</b>



<p style="margin-bottom:0cm;">
 



<p style="margin-bottom:0cm;">
<b>1/ Origine et analyse du nom</b>



<p style="margin-bottom:0cm;">
 



<p style="margin-bottom:0cm;">
Russ fait très probablement référence au peuple Rus’, mot que l’on retrouve dans les langues russes, ukrainienne et biélorusse et qui désigne à la fois l’état et le peuple des slaves orientaux lui-même descendant direct des viking suèdeois. Vu la tronche des Space Wolf, on peut sans inquiétudes penser que Russ fait donc référence à ce peuple viking.



<p style="margin-bottom:0cm;">
 



<p style="margin-bottom:0cm;">
Leman est plus complexe mais il existe en vieil anglais le mot <i>lemman</i> ou <i>leman</i> qui peut imparfaitement se traduire par « qui est épris de ».



<p style="margin-bottom:0cm;">
 



<p style="margin-bottom:0cm;">
Leman Russ serait donc celui qui « aime les viking ». Attendu le lien très fort existant entre les Routs (les Space Wolves) et leur primarque, plus fort que dans toute autre légion, l’idée ne paraît pas saugrenue de voir ce trait de caractère mis en avant dans le nom du primarque.



<p style="margin-bottom:0cm;">
 



<p style="margin-bottom:0cm;">
C’est en tout cas l’hypothèse la plus crédible que j’ai trouvé. Je vous passe les trucs idiots sur lesquels je suis tombé…



<p style="margin-bottom:0cm;">
 



<p style="margin-bottom:0cm;">
<b>2/ Analyse de la personnalité</b>



<p style="margin-bottom:0cm;">
 



<p style="margin-bottom:0cm;">
Leman Russ c’est un peu le Mowgli de 40k. Elevé par des loups, il fera preuve toute sa vie durant d’une sauvagerie peu commune chez les primarques. Seul le Khan et Angron sont aussi peu « civilisés » que lui. Leman ne ressemble pourtant que fort peu à ces deux primarques ; Angron est perdu pour l’humanité bien avant l’hérésie et le Khan est un intellectuel qui se fait passer pour un sauvage.



<p style="margin-bottom:0cm;">
 



<p style="margin-bottom:0cm;">
Leman est lui un authentique barbare, un sauvage avec tout ce que le terme véhicule de positif et de négatif. Le Roi des Loups est donc fort peu civilisé (ce qui ne l’empêche pas d’être intelligent bien entendu) comparé à ses frères et se classe parmi les meilleurs primarques en termes de puissance brute au combat.



<p style="margin-bottom:0cm;">
 



<p style="margin-bottom:0cm;">
Un point particulier de la personnalité de Russ est qu’il est le « tueur » attitré de l’Imperium lorsqu’il s’agit de punir une autre légion. Quelques passages laissent à penser que les deux primarques inconnus de l’histoire de l’Imperium ont eux aussi fait les frais d’une élimination par Leman sur ordre de papy. Ce rôle de fratricide, car c’est bien de cela qu’il s’agit, est tout de même très particulier et demande une certaine disposition d’esprit. Combattre des frères qui sont en train de massacrer vos hommes comme sur Istvaan, c’est une chose. Tuer sur ordre l’un de vos frères en est une autre.



<p style="margin-bottom:0cm;">
 



<p style="margin-bottom:0cm;">
Leman Russ possède un caractère qui lui permet d’agir de la sorte sans trop se poser de question. Il suffit de voir son action contre Magnus pour comprendre que ce type de meurtre ne le gêne pas vraiment. En fait, Russ est avant tout d’une fidélité à toute épreuve, comme peut l’être un chien ou un loup. L’Empereur est l’alpha de Leman et il lui obéit, quoique ce dernier demande. Totalement soumis à l’Empereur, Russ est donc un outil idéal pour ce dernier car il ne réfléchit pas trop, contrairement à d’autres grands primarques tels qu’Horus ou Roboute.



<p style="margin-bottom:0cm;">
 



<p style="margin-bottom:0cm;">
<b>Rogal Dorn – Primarque de la VIIème légion « Imperial Fists » - le Psycho-rigide</b>



<p style="margin-bottom:0cm;">
 



<p style="margin-bottom:0cm;">
<b>1/ Origine et analyse du nom</b>



<p style="margin-bottom:0cm;">
 



<p style="margin-bottom:0cm;">
Un cas plus délicat qu’il n’y paraît.



<p style="margin-bottom:0cm;">
 



<p style="margin-bottom:0cm;">
Intéressons-nous donc d’abord à ce « Rogal ». Certains y voient une proximité avec le mot latin <i>regal</i> qui se traduit par « royal » et a donné le mot français « régalien » (qui est attaché à la souveraineté). L’hypothèse est plausible puisque les Imperial Fist deviennent la légion prétorienne de l’Empereur et donc Rogal Dorn serait « attaché à l’Empereur ».



<p style="margin-bottom:0cm;">
 



<p style="margin-bottom:0cm;">
La seconde hypothèse se base sur le terme latin <i>rogale</i> qui évoque lui ce qui est lié au bûcher, à ce qui brûle. Le lien semble plus difficile à établir car on ne voit pas vraiment en quoi ce primarque serait lié au feu ou au bûcher. Sauf si l’on associe cette notion à la seconde partie du nom du primarque.



<p style="margin-bottom:0cm;">
 



<p style="margin-bottom:0cm;">
Car le « Dorn » est à la fois la traduction allemande du mot Epines mais signifie aussi "poing" en gaëlique ancien. On aurait donc trois options :



<p style="margin-bottom:0cm;">
 



<p style="margin-bottom:0cm;">
1/ L’Epine Royale / Impériale. Elément défensif par excellence, l’épine pourrait alors symboliser la fonction défensive de Rogal Dorn qui s’assure de la personne de l’Empereur.



<p style="margin-bottom:0cm;">
 



<p style="margin-bottom:0cm;">
2/ Le Poing Royal / Impérial.  Ben Imperial Fist quoi.  



<p style="margin-bottom:0cm;">
 



<p style="margin-bottom:0cm;">
2/ Le Buisson Ardent. Comment passe-t-on d’épine et bûcher à buisson ardent me direz-vous ? Il se trouve que le buisson ardent de la bible est décrit comme une ronce et donc couvert d’épines. Dans cette optique, Rogal Dorn devient alors le vecteur de la parole divine (comme l’est le buisson ardent pour Moïse). Rogal Dorn est le « héraut », au sens de porteur de la parole de l’Empereur.



<p style="margin-bottom:0cm;">
 



<p style="margin-bottom:0cm;">
Ok la dernière est capillotractée ;-)



<p style="margin-bottom:0cm;">
 



<p style="margin-bottom:0cm;">
On va garder les deux premières et plus probablement la deuxième qui fait de Rogal Dorn une reformulation du nom de son Chapitre.



<p style="margin-bottom:0cm;">
 



<p style="margin-bottom:0cm;">
<b>2/ Analyse de la personnalité</b>



<p style="margin-bottom:0cm;">
 



<p style="margin-bottom:0cm;">
Dorn est un primarque relativement sain sur le plan mental, ce qui est rare dans la famille.



<p style="margin-bottom:0cm;">
 



<p style="margin-bottom:0cm;">
Bien qu’il soit assez psycho-rigide jusqu’au placement de l’Empereur dans le Trône d’Or, il laisse ensuite libre cours à des émotions bien plus fortes et bien plus violentes qui le conduiront d’ailleurs dans le piège de la Cage de Fer.



<p style="margin-bottom:0cm;">
 



<p style="margin-bottom:0cm;">
Un psychorigide est un individu qui se trouve dans l’incapacité de se mettre à la place de l’autre. C’est un trait fréquent chez les paranoïaques. Rogal Dorn ne mérite cependant pas d’être catalogué parano car sa rigidité, si elle est avérée, n’a jamais atteint un niveau pathologique. Dans son cas, il s’agit plus d’un simple trait de personnalité que d’un trouble mental pathologique.



<p style="margin-bottom:0cm;">
 



<p style="margin-bottom:0cm;">
Rogal Dorn reste un bâtisseur, un esprit logique et calculateur qui examine les faits avant de se forger une opinion. Une fois cette opinion établie, il n’en changera que très difficilement. Toutefois cette logique et cette froideur disparaissent brutalement lors de la disparation de l’Empereur et laissent place à une colère brutale où la logique ne peut plus exister. Bref, un comportement très humain finalement, avec un gros craquage mental à la suite d’un deuil ultra-traumatique. Une sorte de dissociation inversée, où les émotions seraient mises en avant pour préserver l'équilibre mental du primarque. En psychologie, une dissociation c'est l'inverse : le sujet se coupe de ses émotions pour supporter un traumatisme.




Oh ben, je venais posté un : Ben alors Alias, on attend la suite...




 




Bon ben, pas besoin ^^




A quand l'article sur le meilleur d'entre tous:




 




 




[Image: 250?cb=20150602204702]



Roboute Guilliman