Warmania Forum

Version complète : Tolkien, sa vie, son oeuvre, son fils...
Vous consultez actuellement la version basse qualité d’un document. Voir la version complète avec le bon formatage.
Pages : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10
(21-01-2020, 15:52)la queue en airain a écrit : [ -> ]. Mais est-ce qu'il n'y avait que cette solution pour plaire ?

Non, en effet. JE pense juste qu'ils ont opté pour la solution de facilité.
Et comme tu t'en doutes, je partage l'analyse d'Egill.
(21-01-2020, 15:56)Cyrus33 a écrit : [ -> ]Non, en effet. JE pense juste qu'ils ont opté pour la solution de facilité.
Ou au moins le racolage large parce que j'ai pas l'impression qu'il se soit trop facilité la vie sur ce film entre l'enclume du bouquin et le marteau des "financeurs".
Mais effectivement, si l'adaptation vaut le coup de zoeil, niveau fidélité elle en est amha moyenne. Et trouver des excuses à ça n'est que la preuve : s'il y a besoin de justification, c'est qu'il y a une couille à justifier.

le squat
tu es beau quand tu es d'accord
Voilà, "racolage large" .

(21-01-2020, 16:15)la queue en airain a écrit : [ -> ]l'adaptation vaut le coup de zoeil, niveau fidélité elle en est amha moyenne.

C'est un parfait résumé.
Citation :Ou au moins le racolage large parce que j'ai pas l'impression qu'il se soit trop facilité la vie sur ce film entre l'enclume du bouquin et le marteau des "financeurs".

Ah mais ça c'est sûr, et je le répépète: j'ai plaisir à voir ces films. C'est même devenu une madeleine d'un temps béni où je passais mes journées à faire des trucs que j'aimais.

Mais je les entend tellement se faire encenser depuis qu'ils sont sortis (même si on est plus dans l'hystérie qui a suivi leur diffusion) que j'ai la critique facile parce qu'objectivement, et même au-delà de toute notion de fidélité avec le bouquin, y a des choses médiocres dedans qui en font des films sympas, mais pas des films extraordinaires. Et le succès d'un film n'a pas forcémment quelque chose à voir avec sa qualité.... sinon la nouvelle trilogie SW pourrait être considéré comme de très bons films.

Et si je parle fort, c'est que depuis, à force de répéter des choses, on finit par croire instinctivement qu'il faut parler plus fort.
(21-01-2020, 16:31)Egill a écrit : [ -> ]Et si je parle fort, c'est que depuis, à force de répéter des choses, on finit par croire instinctivement qu'il faut parler plus fort.

[Image: mr6l.jpg]
Citation :Dommage que Spielberg n'ait pas mis un spectacle de clown au milieu de la Liste de Shindler ou du soldat Ryan, ou un dinosaure qui fait des blagues dans Jurassic Park (histoire de sortir un peu du thème 2nde guerre un peu trop facile), parce que bon, pour les gens déprimés, ça peut être dur quand même.

Oh oui ... pas d'éléments comiques dans Jurassic Park. On n'a pas vu le même film ...

Et comparer LOTR avec la liste de Schlinder ou le soldat Ryan ... c'est sûr on aborde les mêmes thèmes dans des contextes similaires ...

Allez j'abandonne.
Citation :Et comparer LOTR avec la liste de Schlinder ou le soldat Ryan ...

Ben.... les thèmes du SDA, c'est la mort, la guerre, le rapport à la mort, le rapport au pouvoir, la tentation (du mal, de la facilité), le rapport au pouvoir, le libre arbitre, la banalité du mal, et d'autres dans le même registre.

Mais parce qu'on ne cause pas d’événements historiques graves, alors ça n'a rien à dire de profond sur ces thèmes? Parce que c'est de la fantasy, ça doit être léger et superficiel pour amuser le plus ou moins geek moyen?

Je fais partie de ceux qui pensent (mais en France, même les partisans de la fantasy, ses amateurs, en ont en fait une image déplorable) que les mondes imaginaires ont trait au mythe, et qu'à ce titre ils parlent de choses au plus profond de nous, de thèmes et de dilemmes qui sont universellement humains..... ce qui n'empêche et ne contraint en rien leur capacité à nous émerveiller, à nous effrayer....

Et sinon, c'est peut-être que j'avais à peine 10 ans quand je l'ai vu, mais j'ai vraiment rien trouvé de drôle à la scène des velociraptors dans la cuisine ou du T Rex qui défonce la voiture.... Qu'il y ait des moment plus léger entre, c'est pas la question....
Big Grin

Excusez-moi mais tous vos échanges sont vraiment super intéressants (je le pense, c'est une excellente lecture) mais tellement à côté de la plaque... Par exemple, vous interprétez le sens caché de l'arrivée des elfes à Helm avec des arguments qui tiennent vraiment la route (d'un côté comme de l'autre !) mais qui n'ont rien à voir avec ce que le réalisateur et sa co-scénariste voulaiten vraiment faire. Suffit de regarder les bonus du DVD, ils le disent texto : les Elfes sont là juste pour l'effet "Wahou!", ils voulaient en mettre plein les yeux aux spectateurs avec des elfes badass. Ni plus ni moins.

Oui, je sais, c'est navrant.
Citation :Qui va dire "Moi je suis contre la vie, l'amitié et l'amour".... ?

Hitler?

Cessons ce débat stérile et parlons de la VRAIE honte qu'est la seconde trilogie du Hobbit qui réussit à la fois le pari de trahir l'oeuvre ET d'être mal filmé. Pour LOTR, je suis dans le camps de ceux qui aiment, voir adorent et toutes les critiques négatives ne me sont que pétales envoyées au visage lorsque je revois la scène de "la dernière marche des Ents", ce frisson à chaque fois!

Ben justement, la Marche des Ents, c'est très symptomatique de la différence entre les fans du film et les fans du livre. D'un coté tu as une scène effectivement très cool à voir, avec musique et tout,, un petit bijou. Et de l'autre tu as tout son contexte, où le fait que les gardiens de la forêt ne sont même pas foutus de s’être rendus compte que toute une partie de leur territoire est partie en petits copeaux, et que l'on te montre que pour un peuple qui ne prend pas de décision à la légère, finalement il suffisait juste de les énerver un bon coup.
Le débat continuera tant que les gens ne comprendront pas que ce qui est reproché au film par les puristes, c'est son adaptation et pas le film en soit. Parce qu'au final, cette trilogie, c'est plus souvent de l'adaptation de fantasy classique que de Tolkien je trouve.

Mais au final on peut aussi se pencher sur cette question, : est-ce qu'une bonne adaptation en film existe, et si oui pourquoi? Regardez Watchmen, le réal colle autant qu'il peut à chaque case du comic d'origine, et pourtant pour un changement à la fin, l'auteur d'origine l'a renié à tout jamais, car ce "détail" est très lourd de sens pour lui.

Concernant le Hobbit, je commencerais en citant un ami: "Aller déterrer Tolkien pour aller pisser sur son cadavre aurait été plus respectueux que de faire ce film! " (oui, lui il n'a pas tenu plus loin! Xb)
Pages : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10