Warmania Forum
[Special vieux cons] Premiers tripotage de gurine - Version imprimable

+- Warmania Forum (https://warmania.com/forum)
+-- Forum : Communauté (https://warmania.com/forum/forumdisplay.php?fid=17)
+--- Forum : Taverne des joueurs (https://warmania.com/forum/forumdisplay.php?fid=115)
+--- Sujet : [Special vieux cons] Premiers tripotage de gurine (/showthread.php?tid=5863)

Pages : 1 2 3 4 5 6 7


[Special vieux cons] Premiers tripotage de gurine - Alias - 09-02-2019

Je vous parle d'un temps que les moins de 40 ans ne peuvent pas connaître.

Bon, on a mis les gamins à la crèche, on peut causer entre vieux et cracher dans le pot prés du bar.  Plongée dans une époque désormais révolue, un temps où les téléphones avaient des cadrans, où le luxe technologique était d'avoir un walkman avec fonction reverse (comment on a frimé avec çà) et où les pitous étaient une chose rare, précieuse et presque introuvable en dehors de la vile albion.

Allez, embarquez, on y va.

[Image: retour-vers-le-futur-delorean-grand-rex-...rnists.jpg]

Nous voici arrivé dans cette bonne vielle année 1989.  Jeune ado, j'ai poussé depuis quelques mois la porte du club d'échec de mon école et me suis lié d'amitié avec plusieurs autres joueurs, généralement un peu plus plus âgés que moi.
Ils m'ont invités à leur "club du week-end", un vieux local défraîchi où des mecs de tous âges jouent le samedi.  On y joue aux échecs, bien sûr mais aussi aux dames, à quelques jeux de sociétés dont j'ignorais l'existence (jusque là c'était Monolopy, Scrabble, Stratego, Hotel et les Mystères Pékin).  On y joue aussi en soirée des parties de jeux de rôles, la célèbre boîte rouge D&D.

[Image: 15885.jpg]

Rapidement, je suis invité à l'une de ces parties avec des mecs ayant 3 ou 4 ans de plus que moi.  Je ferme bien ma gueule, intimidé tout autant par l'âge des autres joueurs que par l'ambiance mystico-religieuse qui entoure le concept.  

"On va te faire un personnage facile à jouer vu que tu débutes.  Tiens, çà c'est ta fiche de perso.  Tu joues un guerrier nain.  Tu es taciturne, tu cognes et tu encaisses pas mal.  Ton rôle est avant tout de protéger le prêtre et le mage.  Ecoute les conseils du palouf et fais comme lui."

"Ok.  Une question quand même : c'est quoi un palouf ?"

"Un paladin.  Ha oui, il faudrait un nom pour ton nain, un truc qui sonne guerrier et nain, tu vois ?"

"Gimli, çà va ?" 

Parenthèse temporelle, voyage en delorean, avril 1987
J'ai lu le Seigneur des anneaux assez jeune durant d'interminables vacances de Pâques dans les Landes où il n'a fait que pleuvoir pendant 10 jours, impossible de jouer dehors.  Je suis parti avec la communauté de l'anneau, je l'ai lu en trois jours et le paternel m'a acheté sur place les deux tours et le retour du roi.  Assez surpris de l'épaisseur des bouquins (version poche) il m'a demandé trois fois si j'étais bien sûr de vouloir ces livres là et non un bon vieux picsou magazine des familles.  Non papa, je veux la suite et ce sont ces deux gros pavés de 600 pages chacun.
Retour en 1989

Malgré un certain mutisme (en même temps j'étais dans le rôle quoi merde), cette première partie est une révélation.  Mais c'est géant ce jeu !  On joue les héros d'une aventure énorme, comme dans livres et les films.  Sauf que là je ne suis pas un lecteur/spectateur passif mais je vis et j'influence l'histoire !  Une infinité de mondes imaginaires dans lesquels je peux être qui je veux, vivre des aventures loin du réel pas toujours sympa avec moi à cette époque.

Le choc est énorme, cette partie va me faire rêver pendant des jours et j'ai mis le doigt dans un truc qui ne me lâchera plus, qui aujourd'hui encore est un remède souverain aux journées de merde : les jeux et univers imaginaires où tout est possible.

Je ne vois qu'une façon de vous faire comprendre l'euphorie ressentie par le gamin que j'étais :  mettez la vidéo à 0:40 et poussez le son à fond (les voisins on les emmerde)



Et bien entendu, je deviens un habitué des soirées JdR, au grand dam de ma mère qui se demande si je ne suis pas en train de me faire enrôler dans une secte.  Heureusement le "vieux" (il avait 29 ans) président barbu du club lui explique gentiment que ce sont des soirées de jeu, que c'est très formateur pour l'esprit des enfants, bien plus sain que les jeux vidéos et tout çà (roublard comme pas deux le Samuel et super sympa même avec les gamins, il est malheureusement décédé en 1998 dans un bête accident).  Ma génitrice finit par se dire que c'est toujours mieux que de me voir passer mes week-end sur ma NES à finir des jeux de la mort tels que Zelda ou Metroid (sérieusement, quelqu'un l'a finit celui-là ??).

Deux ou trois mois se passent et le maître de jeu arrive un samedi soir avec.... tadam... des figurines !  Les combats devenaient lourds à gérer, il a été en train à Bruxelles dans l'une des rarissimes boutiques belges vendant ce genre de produits et il est revenu avec une dizaine de figurines en metal.  Je crois que c'était des Grenadier.  Et bonheur, il y a un guerrier nain !  Il est tout petit, il a une grosse hache, une armure, je l'adore déjà.  Aujourd'hui il semblerait tout moche mais c'était ma première figurine, je n'allais pas faire le difficile. Au fil du temps, la collection du MJ va s'agrandir et les parties tournent de plus en plus autour des figurines.  A chacun de ses voyages sur Bruxelles, on se demande ce qu'il va ramener comme monstre pour la prochaine partie.  On finit par passer autant de temps à regarder les gurines qu'à jouer.

Quelques temps plus tard, un nouveau arrive au club.  Il vient d'emménager dans la ville et il apporte avec lui un monstrueux lot de figurine.  Le MJ en avait peut-être 30 ou 40.  Ce gars là en plus de 100 !!!! 
Très vite, il explique que ce n'est pas pour faire du JdR mais pour jouer à des "wouar-gaime".  Voulez-vous jouer une partie ?




Et c'est parti, le gars sépare ses figurines en deux petites armées, fait des régiments et nous explique les règles.  Tout le monde veut essayer, on se pousse, on se bouscule, on ne comprend pas la moitié du quart des explications mais c'est pas grave, on joue quand même.  Tout le monde est conquis, c'est encore mieux que le JdR, on dirige une armée entière  !! 

Le hasard faisant parfois bien les choses, l'un des habitués du club tiens une petite librairie de BD qui ne marche pas très fort.  Devant l'enthousiasme des gens du club, il accepte de chercher un fournisseur et se met à vendre à dose homéopathique des figurines (dont du marauder/citadel/GW).

Ca coûte une blinde.  En tout cas par rapport à mes moyens d'ado, çà coûte très cher.  Mais je m'acharne et en 1990, j'ai un erzatz d'armée naine et le livre de règles (en anglais, je ne comprend pas le quart mais OSEF, on joue).

[Image: v3.jpg]

On est deux à jouer des nains et on s'arrange pour ne jamais jouer en même temps comme çà on se prête les gurines et on peut aligner une armée presque décente en groupant nos moyens.  Nous ne sommes pas les seuls à faire çà, j'ai le souvenir de trois gars qui s'étaient associés pour jouer Chaos.   Le gars qui a introduit le jeu dans le club a également lancé un autre jeu de wargame, futuriste cette fois.  Un machin appelé Rogue Trader.  Mais çà n'accroche pas autant, on est des rôlistes à la base, on aime le dragon, la sueur de nain, les armes magiques et l'or.  Un ou deux "vieux" du club s'y essayent mais sans plus, la fantasy prend toute la place dans nos coeurs.



Deux années passent, j'ai racheté la demi-armée naine de l'autre gars quand il a arrêté (remerciements éternels à ma regrettée grand-mère qui a financé le rachat dans le dos de ma mère, cette dernière étant de plus en plus convaincue de l'aspect dangereux de mes peintures qui puent et de mes bonshommes en plomb).  J'ai mon armée, mes gurines peintes à l'humbrol-qui-pue façon truelle, je fais des parties presque chaque week-end et je me prend un savon colossal en rentrant à 3h du matin d'un enchaînement WHB-D&D sur une soirée.

Nous voici arrivé en 1992.  Le gars de la boutique BD/gurine nous annonce que le nouveau WHB va arriver et il sera en français.  Mieux encore, ce sera une énorme boîte avec une centaine de figurines dedans.  Une centaine de figurines ?  Dans une seule boîte ? C'est possible çà ???

Quelques semaines plus tard, çà y est, Gilles (ben oui il s'appelait Gilles le gars de la boutique) présente la boîte.  La couverture est superbe, c'est rempli de figurines... et çà coûte bonbon mais comparé aux figurines metal le prix par figurine est incroyablement bas.  Je m'associe (encore) avec un copain qui a son anniversaire le même mois que moi.  On se prend chacun la moitié de la boîte, sa mère photocopie le livre de règles à son boulot et me voilà avec une armée d'elfes dirigée par un griffon en carton et soutenue par une baliste (en carton aussi).  A partir de là, les sorties de figurines s'enchaînent et mon armée elfe prend petit à petit de l'ampleur.  Heaumes d'argent, baliste (pas en carton) et enfin, le rêve total, ma grand-mère (encore elle, oui, je lui dois beaucoup) m'offre Eltharion sur griffon.  Tout en métal, une fig énorme pour l'époque, d'une qualité exceptionnelle (encore aujourd'hui elle n'a pas à rougir je trouve).

[Image: L07A6597-131213-01.jpg]

Un an et demi plus tard, Gilles arrive cette fois avec une autre énorme boîte : Warhammer 40.000.  Second choc.

Je suis alors un "grand" ado, membre du groupe depuis 4 ans et je commence même à faire le MJ sur certaines parties de JdR.  Gimli est mort héroïquement en protégeant ses compagnons d'un énorme monstre dont j'ai totalement oublié le nom aujourd'hui.  Je décide de jouer un personnage féminin tout en restant "guerrier", c'est un nouveau challenge pour le rôliste que je suis devenu.  

Depuis quelques mois, Gilles revend des bouquins "Forgotten Realms" d'occasion pour pas cher.  Et une fois lu, il nous les reprend pour le même prix ou presque (il est sympa Gilles).  J'en ai déjà lu une quinzaine.  Et justement, dans "Les Liens d'Azur", une guerrière va donner son nom à mon nouveau perso.  Elle s’appellera Alias.

[Image: 220px-Azure_Bonds_%28first_edition%29.jpg]

Mais ceci est une autre histoire.


RE: [Special vieux cons] Premiers tripotage de gurine - rafpark - 09-02-2019

c'est beau !!! Merci pour ce partage mon Alias ... ça remonte des souvenirs aussi Wink


RE: [Special vieux cons] Premiers tripotage de gurine - FAM - 09-02-2019

Trés chouette récit !

Pour ma part c'est plus prosaique : premier contact dans E.T (il me semble) ou on voit les gamins jouer à D&D avec des silhouettes en carton fait maison (et hop aprés le film je fais pareil, je me fais des silhouettes). Premier contact avec les livres dont vous etes le héros à la bibliotheque municipale.

Ensuite, découverte de white dwarf dans le rayon journaux d'un intermarché, et tout de suite je sais que je veux faire ça aussi.

Qques temps plus tard (je dois avoir 15 ou 16ans), je m'achete necromunda. J'essaie de brancher un pote la dessus, il a honte de jouer à un jeu avec des bonhommes, tant pis pour lui.

Ensuite, fin de lycee, découverte de mutant chronicles warzone, le background me scotche, et je commence à collectionner petit à petit. A la fac, un peu de jdr (wraith, werewolf, warhammer), et découverte de chronopia, son background trés sombre et original, aprés un épisode furtif de demonworld (la bataille rangée c'est pas pour moi) et confrontation (belles figs mais jeu sans interet pour moi et pas de background)


Et plus de 20aprés, je suis encore là Big Grin edit : avec la plupart de ma collection d'origine : me manque necromunda que j'avais revendu, quand j'ai eu ma période "je veux une vie sociale bien comme tout le monde" heureusement trés courte Big Grin


RE: [Special vieux cons] Premiers tripotage de gurine - kage-nashin - 09-02-2019

La meme boite rouge , à la même époque. Puis des figurines citadel à 10fr pièce, le guerrier du chaos avec 2 haches, puis un dragon,  puis....ca ne s'arreterra donc jamais! Tant mieux c'est un éxutoir qui me semble vital dans un monde , qu'un vieux con , ne comprend plus ou ne veut surtout plus comprendre.


RE: [Special vieux cons] Premiers tripotage de gurine - Cyrus33 - 09-02-2019

On a pas déjà eu un sujet comme ça ?

Ajax, rabat-joie matinal mais presque vieux con aussi (premières parties en... 1991 ou 1992 de Blood Bowl puis Warhammer 40 000 en 1993).


RE: [Special vieux cons] Premiers tripotage de gurine - kage-nashin - 09-02-2019

Si c'etait un truc du genre " qu'est ce qui vous a fait tomber dans la marmite " mais les vieux cons ca radote cyrus!


RE: [Special vieux cons] Premiers tripotage de gurine - la queue en airain - 09-02-2019

Big, pourquoi pas la ballade "down memory lane".

Comme je l'évoquions, j'ai eu la chance d'estre dans un pays civilisé avec même deux boutiques dans les années 80.
Du coup, c'était plus simple. J'ai attaqué avec un an ou deux remplis de livres dont vous êtes le héros qui me parlaient fort (dont une nouveauté bizarre qui ne se jouait pas seul, "terres de légendes" que j'ai quand même beaucoup relu parce qu'il était complètement ouvert, c'est encore mieux pour rêver et un an plus tard, je saurai que c'est un JdR).
À la rentrée 89, un copain au collège qui me cause d'une boutique bizarre derrière chez lui... le doigt dans l'engrenage. Des JdR en masse, de l'historique en 15, des boîtes RTB et SM1 que je snobe, attiré par la vitrine où sont deconditionnés des blisters dequ'B et globalement des gurines fantastiques. Grah !
Des pitous achetés au petit bonheur la chance, le début d'une frénésie acquisitrice et ludique... Et un copaing qui est ferré aussi et prend la boîte rouge et le Armies (photocopies powa, oui). Pis le "club" dans l'arrière salle de la boutique, des adultes, un ado et du coup, deux pré-ados qui s'incrustent, regardent peindre (t'avait même un peintre pro qui faisait des armées à la pelle, déjà), s'y essayent.
Zargos, FMP, HQ, SHulk, Mighty Empires puis DBA, WFB et même un peu de RT, donc. SM1 puis 2 me feront basculer là oùsqu'il y a que la guerre avant la sortie de WFB4 qui nous ramènera dans le giron de la fantasy avec des achats toujours plus simples avec le français et le plastoc, comme dit.
Je suis majoritairement un enfant de GW, oui, leurs guides d'achats et leurs univers riches m'ont tuer. Mais aussi de platals divers, d'histo antique et ACW en 15 et de D&D, Stormbringer, MERP, l'Oeil Noir, WFRP... Déjà à l'époque, je ne pouvais pas choisir et jouais à trop de trucs pour mon bien.
Les années 90 avec GW qui sort des trucs à la pelle un peu comme de nos jours et de nouvelles boîtes qui se lancent en plus d'un choix qui était déjà vaste. Ouch. 4ok3 qui me fait revenir à mes premières amours : les vieilles gurines et les Royaumes Oubliés. Suivi par les communautés en ligne avec ML et fora plus pratiques qu'IRC (pis les copains qui lâchent le jeu donc fallait bien les remplacer).

le squat
qu'avait du choix, voilà ce que ça donne


RE: [Special vieux cons] Premiers tripotage de gurine - Egill - 09-02-2019

Citation :A chacun de ses voyages sur Bruxelles, on se demande ce qu'il va ramener comme monstre pour la prochaine partie.

Il avait un démogorgone?????

Sérieux ton récit m'y a vraiment fait penser.

Pour ma part, j'ai toujours habité des coins paumés, et j'ai finalement très peu joué dans ma carrière de figuriniste qui a du coup d'avantage ressemblé à de la collectionnite et de la peinture.

Ma découverte du wargame a été pour moi beaucoup plus simple et triviale. J'en étais déjà à la relecture du Seigneur des Anneaux, et y a un gars, un "grand", qui était en vacance dans le patelin où j'habitais à l'époque, il avait un truc nommé "hero quest". C'était visuel, ça dégageait toute une ambiance fascinante.... bref, j'étais conquis. Comme j'en parlais à qui voulait l'entendre comment c'était génial, un jour un autre "grand" m'avait refilé pleins de JDR (Star Wars D6, WArhammer 1, ça a été une révélation, la découverte du Vieux Monde, JRTM) auxquels je comprenais pas tout et auxquels j'essayais d'initier mes camarades de classes dans ce patelin paumé de Haute Loire.... Ca a commencé à prendre et.... on a déménagé.... 

Un jour, mon vieux m'a ramené un truc en me disait "tiens j'ai vu ça, peut-être que ça va te paire", un magazine étrange avec de grosses lettres dorées qui disaient "white dwarf", et là c'était la fin....


RE: [Special vieux cons] Premiers tripotage de gurine - Alias - 09-02-2019

(09-02-2019, 10:11)Cyrus33 a écrit : On a pas déjà eu un sujet comme ça ?

Si fait.  Mais là je fête mes 30 ans de zhobby donc je m'autorise un récit plus détaillé avec vidéo, sons et lumières (et quelques erreurs temporelles et dialogues recrées, la mémoire n'est plus ce qu'elle était).  Et puis je suis à la taverne, pas de HS, çà dérange pas normalement.  Puis même si çà dérange, ranafout, j'suis vieux, j'ai le droit, merde.  Wink

D'ailleurs si vous êtes sage, je vous raconterai la suite : les figurines en contrebande par ferry dans une valise samsonite, comment j'ai provoqué une crise de foie chez Allan Carrasco, quel acteur Dan Abnett verrait-il bien dans le rôle de Gaunt, le coulisses d'un GD au stade de France, comment payer ses figurines FW au tiers du prix et surtout, le passage que les foules attendent avec hystérie : peut-on faire dormir le chat avec un chat sur un canapé belge ?


RE: [Special vieux cons] Premiers tripotage de gurine - Cyrus33 - 09-02-2019

(09-02-2019, 13:24)Alias a écrit : Puis même si çà dérange, ranafout, j'suis vieux, j'ai le droit, merde.  Wink

Le modo que je suis valide Big Grin Tongue 

Nan, mais pas de souci hein Wink . On peut aussi faire de ce topic une sorte de Livre d'Or des légendes des vieux du dé ou mes exploits de quand j'étais jeune avec des pitoux, des dés, des dragons et des vaisseaux spatiaux.

Qui se souvient, par exemple, du mythique (pour moi) Populous en jeu vidéo ? ou d'une partie endiablé de L'Ultime épreuve en jdr ? du regretté Chronopia, Tolkien sauce heavy-métal ??
Y'a de quoi faire !