[Black Powder] Bataille de Ramilies (1706)
#1


Ramilies 1706







Ce samedi, c'était une grande première : une tentative de grosse bataille à Black Powder. Pour ce faire Yotu et moi avons mis en commun nos ressources pour revisiter la bataille de Ramilies en 1706.

Nous étions 4 joueurs pour  l'occasion se répartissant en 2 armées d'une douzaine de brigades chacune. Soit environ 3000 pts d'armée selon le livre de règles. C'est la plus grande bataille qu'on ai joué avec pas loin de mille figurines sur la table.

Je réquisitionnai donc mon salon pour y implanter 4m de table et c'est parti !




 




 




Déploiement

Nous nous sommes répartis les armées. Yotu ayant envie de jouer les français, je prenais donc la tête des anglo-alliés avec Jérémie tandis que Benoît rejoignait Yotu.

Pour le déploiement nous avons fait différemment. La majorité des joueurs préférant un déploiement personnalisé plutôt qu'historique, j'ai proposé deux cartes plastifiées permettant de gribouiller au feutre effaçable. Nous nous sommes donc isolés dans deux pièces séparées et avons établi notre déploiement et notre plan de bataille.




 




[Image: ramili10.jpg]
la petite carte plastifiée rudimentaire fournie aux participants




 




Conditions de Victoire




La victoire était obtenue de deux manières :




- victoire totale selon les règles de Black Powder (dérouter plus de la moitié des brigades ennemies)

- victoire mineure : si à la fin des tours impartis il n'y a pas de victoire totale  on compte les points de victoire comme suit :

• 2 pts par brigade en déroute

• 1 pt par commandant tué ou capturé (pas en fuite)

• 2 pt pour le général en chef

• 4 pts par village situé dans la moitié de table adverse (ceux de sa moitié de table ne rapportent rien, histoire de forcer à bouger)




La partie durait 6 tours, avec un septième tour sur 4+.




 




Plan de bataille Anglo-allié




Le terrain ne nous arrangeait guère. Un tiers du champ de bataille était cerclé par une rivière et sanctuarisait les villages d'Offus et Autre Eglise. De notre côté nous avions cependant seulement deux villages (donc moins à défendre) et les possibilités de prendre des points nous était plus "simples" (pour autant qu'il soit simple de prendre d'assaut des bâtiments)

Nous avons rapidement abandonné l'idée d'attaquer Offus et Autre-Eglise d'autant  que nos principales forces par rapport aux français était la puissance de feu et la supériorité en artillerie. Nous avons donc placé là bas une force réduite de 4 brigades principalement pour défendre le village de Foulx et pour contrer les contre attaques sur notre flanc. Jérémie prenait donc le commandement de ce "bouclier" constitué de deux divisions d'infanterie (Holstein et Dedem) et de deux de cavalerie (Hompesh et Cirksenia)

Nous avons placé nos meilleures troupes sur la gauche dans l'espoir de prendre Taviers (et de conserver Franquenée) : soit les divisions Orkney et Tilly. Mais le Marteau principal nous l'avons mis au centre : les deux grosses divisions Spaar et Oxenstierna encadrées des brigades britanniques Mac Cartney (à gauche)et Meredith (à droite) et la cavalerie de Wurtemberg en troisième ligne. Pour compléter ce dispositif nous déployions deux batteries de canons en appui du centre et du flanc gauche.

Le plan était de frapper fort au centre en direction de Ramilies, de prendre le village et d'étouffer ensuite l'une ou les deux moitiés de l'armée française.




 




Plan de bataille Français




Tel qu'il nous a été rapporté par nos adversaires, leur plan consistait à transformer Offus et Autre Eglise en forteresses (ils y ont déployé presque un tiers de leur armée) en utilisant la rivière et en bombardant Foulx pour ensuite le prendre d'assaut. C'est Benoit qui devait se charger de cela. Yotu avec des troupes réduites devait, lui, tenir au centre (3 divisions de cavaleries y étaient massées) et un contingent devait tenir Taviers (voire tenter de prendre Franquenée). C'était donc un plan assez défensif dans l'ensemble puisque la seule offensive prévue était celle sur Foulx.




 




[Image: vue_d_10.jpg]




 




La Bataille




Les Alliés commençaient.  Je faisais donc avancer rapidement la ligne de bataille centrale vers la cavalerie ennemie. Jérémie restait en place tandis que le reste de l'armée refusa de bouger.




[Image: les_ho10.jpg]
les hollandais avancent vers Ramilies




 




Côté français l'avance fut lente également excepté une tentative de charge de la cavalerie française au centre sur mes lignes qui échoua et mis les cavaliers dans une fâcheuse posture juste devant moi.




[Image: l_auda10.jpg]
la cavalerie française prend la sauce




 




Dans la foulée j'ouvrai donc le feu avec le renfort d'un canon de 3 livres et je secouait le premier régiment de cavalerie et faisait fuir les hussards de Verseilles. A gauche mes anglais commençaient un duel de tir avec les brigades Grimaldi et D'Antin mais je ne poussais pas outre mesure, ne me sentant pas assez fort pour  lancer directement la cavalerie de Tilly sur les lignes françaises. A gauche Jérémie organisait la défense, il plaça ses troupes le long de la rivière avec un appui d'artillerie et fit feu sur les colonnes de Biron et de D'Artagnan et obtint des résultats intéressants.




 




Les français ripostèrent à leur tour causant des dégâts (notamment sur les gardes britanniques !) mais sans résultat notables à l'exception du régiment prussien "Prinz Von Preussen", avancé, qui fut effacé de la carte sous un feu nourri. Yotu fit charger ses dragons du roi sur la ligne de Spaar et parvint à percer détruisant le régiment Heuckelom et faisant dérouter le régiment Nassau en soutien.




[Image: les_pr10.jpg]
Le régiment Prinz Von Preussen en légère difficulté




 




Je réagit immédiatement en faisant donner la seconde ligne (la brigade Oxenstierna) et sous les feux concentrés nous déroutions la brigade de cavalerie de Rohan-Chabot tandis qu'à côté le reste des bataillons de Spaar et la brigade Mac Cartney désorganisait les cavalerie d'Egmont et de Guiscard. A gauche les français étaient avancés en force et je fit marcher mes troupes droit sur eux en  leur donnant le renfort de deux régiments de dragons sur leurs ailes. Avec l'appui de la batterie nous fîmes suffisamment de dégâts pour forcer Yotu à reculer ses troupes.




[Image: duel_d10.jpg]
duel de tirs sur la gauche




 




Près de Foulx les français avaient mis en place 3 pièces d'artillerie et bombardaient le village où les troupes de Holstein étaient retranchées. Des incendies commencèrent à apparaître. Dans le même temps la masse des brigades Biron, Surville, Birkenfeld, D'Artagnan et Lede avançaient vers la rivière derrière laquelle les troupes d'Holstein et Dedem s'étaient positionnées pour les arrêter.




[Image: les_fr11.jpg]
les français se massent derrière la rivière




 




la suite ici


Répondre


Sujets apparemment similaires...
Sujet Auteur Réponses Affichages Dernier message
  [Black Powder] Bataille de Fontenoy 1745 Thalantir 1 786 14-07-2018, 14:45
Dernier message: FAM
  [Black Powder] Bataille de Reichenberg 1757 Thalantir 0 629 16-06-2018, 12:57
Dernier message: Thalantir
  [Black Powder] Bataille de Luzzara 1702 Thalantir 0 587 03-12-2017, 11:16
Dernier message: Thalantir
  [Black Powder] Bataille de Hohenfriedberg Thalantir 0 483 17-06-2017, 14:52
Dernier message: Thalantir
  [Black Powder] Bataille de Dettingen 1743 Thalantir 2 692 01-10-2016, 15:07
Dernier message: Thalantir

Atteindre :