[Séries] Discussions, engueulades et spoiler
#31
Berserk c'est genre l'un des meilleurs mangas au monde par sa profondeur. Le début est un poil chaotique car l'auteur ne savait pas trop où aller. Dès que l'histoire se met sur ses rails, ça devient une tuerie. L'éclipse mes aïeux ... l'éclipse ....
Répondre
#32
Je suis d'accord, Berserk est fascinant. Tant  le dessin, que dans l'univers. Un des seuls mangas que je possède.
Par contre, comme beaucoup de mangas, au bout de 20 tomes beaucoup de choses se ressassent, dans les reflexions. Je trouve qu'il a eu du mal à renouveler la profondeur de ses personnages.
Et bon, c'est d'un machisme crasse, qui fait qu'au bout d'un moment on se lasse de voir toujours les même personnages masculins qui ont les même tourments de violences.
Répondre
#33
Autre culture, autre société. Je ne suis pas convaincu qu'il faille regarder ça sous le prisme de notre regard d'Occidentaux. De ce que je peux en juger, les japonais ne semblent pas mettre en relation l'apparence physique et l'importance. Beaucoup de femmes fortes dans de multiples oeuvres chez eux.

Bon et puis Berserk c'est l'histoire de Guts et sa relation avec Griffith. Caska est presque secondaire et sert de soutien aux motivations de Guts (voire de Griffith).
Répondre
#34
(08-03-2019, 13:28)Lucius Forge a écrit : Autre culture, autre société. Je ne suis pas convaincu qu'il faille regarder ça sous le prisme de notre regard d'Occidentaux. De ce que je peux en juger, les japonais ne semblent pas mettre en relation l'apparence physique et l'importance. Beaucoup de femmes fortes dans de multiples oeuvres chez eux.

Justement, raison de plus pour apporter cette critique, quand dans la culture japonaise il y a énormément de personnages féminins (et transgenre... Griffith?) vraiment très chouettes.



(08-03-2019, 13:28)Lucius Forge a écrit : Bon et puis Berserk c'est l'histoire de Guts et sa relation avec Griffith. Caska est presque secondaire et sert de soutien aux motivations de Guts (voire de Griffith).

Oui voilà, c'est ça. Casca est... secondaire. Constamment sauvée par des hommes, alors qu'elle est une femme guerrière au statu important, puis finit par n'être que l’objet de désirs et pulsions.

On peut argumenté pendant longtemps sur la place des femmes dans un univers médiéval dark sur-violent. C'est juste qu'en fait pour moi, au delà du machisme que ça sous-tend, c'est surtout qu'au bout d'un moment la saga y perd de l'intérêt pour ces raisons là et manque de renouvellement sur la profondeur. Ce qui me déçoit, car il s'agit d'un de mes univers préférés.


P.S : non non, le but n'est pas ici de relancer un thread de 18 pages... Big Grin Et puis y 'a marqué "engueulade" dans le titre!
Répondre
#35
Citation :Justement, raison de plus pour apporter cette critique, quand dans la culture japonaise il y a énormément de personnages féminins (et transgenre... Griffith?) vraiment très chouettes.

Je pense qu'on ne peut pas lever un pouce sur un trait culturel qui nous plait et baisser un pouce sur un autre trait quand au final les deux nous échappes ...

Je ne pense pas que l'ouverture d'esprit sur les transgenres soit motivé par l'évolution sociale occidentale plutôt récente ... tout comme ce que tu considères comme du sexisme n'en est pas forcément.

A titre personnel je préfère que le récit passe au dessus des volontés de contenter tout le monde, surtout sur une oeuvre comme Berserk (volontairement dérangeante à l'excès).


Je trouve le renouvellement réel perso, la seconde éclipse en a secoué plus d'un.
Répondre
#36
La ficelle scénaristique des femmes en détresse est sur-usée et ça en devient vraiment pénible à l'épisode 10 -_-
Vivement que ça passe à autre chose..
Répondre
#37
(08-03-2019, 20:32)holi a écrit : La ficelle scénaristique des femmes en détresse est sur-usée et ça en devient vraiment pénible à l'épisode 10 -_-
Vivement que ça passe à autre chose..

Voilà c'est exactement ça...


(08-03-2019, 18:56)Lucius Forge a écrit : Je pense qu'on ne peut pas lever un pouce sur un trait culturel qui nous plait et baisser un pouce sur un autre trait quand au final les deux nous échappes ...

Je ne pense pas que l'ouverture d'esprit sur les transgenres soit motivé par l'évolution sociale occidentale plutôt récente ... tout comme ce que tu considères comme du sexisme n'en est pas forcément.

A titre personnel je préfère que le récit passe au dessus des volontés de contenter tout le monde, surtout sur une oeuvre comme Berserk (volontairement dérangeante à l'excès).


Je trouve le renouvellement réel perso, la seconde éclipse en a secoué plus d'un.



Ne pas faire preuve de machisme ne veut pas dire contenter tout le monde. Il serait possible de faire une excellente saga parlant de sur-violence très dérangeante dans un milieu à dominance masculine en ayant des personnages féminins intéressants qui viennent souligner ça, sans que ça cherche à contenter un quelconque publique féminin. Là les personnages féminins sont juste... absents, même quand ils sont là. Et cette absence n'est en rien dérangeante, pour ce que l'on pourrait chercher d'intéressant et artistique dans le dérangement. On dirait juste que l'auteur n'est pas capable d’appréhender un personnage féminin autre que comme un objet de désire. Ça en est pauvre scénaristiquement.

La seconde éclipse c'est quand Griffith revient, c'est ça? C'est vrai que ça a amené un truc. Mais moi j'ai plus pris une baffe jusque la première, les 13 premiers tomes. Avec une apothéose de violence. Ça aurait presque dut s'arrêter là. J'ai plus l'impression que c'est après que l'auteur a mis du temps à rebondir.

Je suis d'autant plus critique que Berserk fait vraiment parti de ces claques que tu peux parfois te prendre quand tu plonges dans un univers, et dont les maladresses deviennent très frustrantes tellement les attentes sont fortes.
Répondre
#38
Citation :Ne pas faire preuve de machisme ne veut pas dire contenter tout le monde.

Une fois encore, ce que tu appelles "machisme" ne me semble être que le reflet d'un jugement ethnocentrique sur une culture qui t'échappe peut-être. Bref comme on disait ce n'est pas le débat. Berserk c'est cool, mais de toute façon moins que Ubel Blatt (c'est juste dommage qu'on attende un tome une fois tous les 10 ans bordel >__<)
Répondre
#39
Le machisme dans une société médiévale (quelle soit fantastique ou pas) est, je pense, fortement à relativiser.

Sinon, pour Berserk, il y a une suite qui existe après la transformation de Griffith ou c'est la fin de l'histoire?
J'étais Steve.

Maintenant, appelez moi juste Commissaire Xavierovitch!

Répondre
#40
Épisode 13;
Le personnage féminin de la série se fait humilier tout l'épisode à la gloire des deux héros.
Honnêtement cet épisode ne sert à rien, l'histoire de ce personnage est totalement anecdotique et répète ce que l'on sait déjà. Le seul truc qu'on apprend; elle a failli se faire violer enfant.

Ça commence à bouger un peu épisode 20.
Dodgy

(merci de limiter le spoil avec les balises)
Répondre


Sujets apparemment similaires...
Sujet Auteur Réponses Affichages Dernier message
  [Séries] De l'historicité des séries... Egill 16 3,015 12-04-2019, 12:59
Dernier message: Xavierovitch
  Star Wars VII : Le réveil de la Force !SPOILER! Alias 179 12,849 27-12-2016, 22:34
Dernier message: Le_Lapin

Atteindre :