Création, conception, production et commercialisation : le monde merveilleux de la création ludique
#81
Moi j'étais pas un assez bon sculpteur pour mériter une VD Big Grin
Répondre
#82
(10-02-2020, 19:35)Jalikoud a écrit : Curieux, j'aurais passé que ç'aurait été nettement plus cher. Il n'en reste pas lourd pour l'artiste à la fin si on enlève les charges...et encore plus au vue du temps passée pour réaliser une illustration de qualité. Ils sont vraiment très mal payés Angry .


Il existe des boîtes qui payent plus (Monolith par ex) ou des pro qui peuvent demander plus sur leur seul nom (Adrian Smith pour en citer un) mais en général... oui ils sont assez mal payés. Comme toutes les "petites mains" en général. Sad


(10-02-2020, 21:31)Jalikoud a écrit : J'ai deux questions de béotiens complet qui me viennent à l'esprit. Elles feront sûrement bien rire les gens du milieu mais tant pis Wink .

1 ) Quand un sculpteur réalise un green pour une entreprise, j'imagine qu'il doit l'envoyer ensuite via un service de courrier afin que l'entreprise commissionnaire puisse en faire un moule. Est-ce que l'entreprise paie elle-même l'envoi et si oui, impose-t-elle un transporteur particulier ?

2) Concernant la photo promotionnelle d'une figurine ? Qui la fait ? j'imagine que la plupart du temps il s'agit de l'entreprise commanditaire mais j'ai parfois vu, notamment sur Fb, des sculpteurs et/ou peintre la réaliser eux-mêmes à la demande du commanditaire (ou pas d'ailleurs). Est-ce la norme ?

1/ L'entreprise paye l'envoi (ou rembourse en intégrant çà dans le montant payé au prestataire). Et les conditions d'envoi diffèrent souvent d'une boîte à l'autre. Les grosses boîtes bossent généralement avec des services de courriers qui ont une offre "fragile" (toutes les boîtes type DPD et autres ont çà dans leur offre Business).

2/ Ca varie, généralement selon la taille de la boîte et le délai. Les grosses boîtes font leurs photos elles-mêmes le plus souvent alors que les petites peuvent demander au peintre de la faire. Mais délai et distance joue aussi. Exemple classique : le peintre travaille lors du KS et l'éditeur lui demande une photo dés que la fig est terminée pour pouvoir la poster sur la page du KS dans l'heure qui suit. Bref, on voit de tout sur ce sujet là et les peintres pro ont généralement un mini studio photo (ne serait-ce que pour faire leur propre book).
KS en attente : Be a better human / Assassin's Creed / Turbulences
Vieux KS qui tardent depuis trop longtemps : RK 2 / Myth Journeyman (wave 2)
Blog des papys de la figurine avec de vrais morceaux de vieux dedans


Répondre
#83
Pour les envois je passe par la poste, de base, je n'ai eu qu des emmerdes avec les transporteurs, que je n'utilise que si j'envois hors UE. Et c'est moi qui paye les fdp parce que je suis largement bien assez payé comme ça.
Les photos promotionnelles ça dépend des sociétés, en général CMON refait ses visuels à partir de mes propres photos, mais on ne me les commande pas, ce n'est que le matériel que j'utilise pour communiquer avec mon commanditaire.
Et je passe par la poste sans assurance parce que tout simplement, ce n'est pas l'argent le problème si le master est perdu ou volé, c'est le temps de travail. En 11 ans je n'ai eu qu'un seul colis dont la figurine a été légèrement endommagé après s'être fait roulé dessus par la camionnette de livraison en espagne (sisi). Mais aucun pépin hormis ça.
Attention : Peintre méchant

Répondre
#84
En même temps vu ton matos photo tu touche au professionnel aussi Big Grin
Geek LVL60 : http://rafpark.wordpress.com

"Parangon du Krakaje, l'archange de l'achat compulsif le plus en aveugle possible, le champion international du fanboyisme !"




Répondre
#85
Merci à tous pour vos réponses très détaillées Wink .
Répondre
#86
Je me posais depuis pas mal de temps une question concernant l'écologie et le marché des jeux de figs, et la crise du coronavirus l'a réactivée : L'explosion des ks à kiloplastic, fabrication et transport depuis la Chine, me semblait (et me semble toujours) antinomique avec la défense de l'environnement, comme toute surconsommation.
Pensez-vous que ce genre de pratique va en prendre un coup danss l'aile ? Verrons-nous une "relocalisation" de la fabrication des jeux ? De même, GW est parti depuis quelques années dans un cycle de "sur-création", sorties à foison, encourageant par la-même une surcnsommation de leurs produits (ou une incitation à le faire). Y a-t-il un moyen que ce rythme ralentisse ? Voire qu'ils passent de la surprodution à un modèle en majorité "made to order", dans lequel le site disposerait d'un catalogue très conséquent, dans lequel il faudrait choisir pour demander les pièces qui nous intéressent ?

EDIT MODO : je me suis permis de déplacer ce message (au demeurant pertinent) ici ce qui me semble plus logique.
- à peindre/finir :
AOS : 1 trône vampire, 1 prince elfe sur griffon, 3 stormcasts; W40k : 5 immortels necrons, 3 primaris, 4 blightlords, 1 hauler. DIVERS : 1 démon Scibor, 1 Merlin Andrea, 1 Alien, 2 figs Infinity, 1 crapaud géant, 1 guillaume tel. "age of tyrants"


Répondre
#87
je dirai oui et en même temps non; ce n'est pas le milieu qui est à blamer mais nous meme, pourquoi il y a de la surconsommation et de la surproduction ? est bien parce ca marche, combien il y a de jeux ou tu voie les joueurs te dirent qu'ils abandonnent quand la boite te dis qu'ils vont ralentir le rythme des sortie ou qu'ils vont déposé le bilan; car pour qu'un jeu perdure il doit créer inlassablement de nouveaux models mois apres mois car sinon il risque de perdre la hipe et donc de couler in fine.

Au niveau de la production chinoise, autant pour tous se qui concerne les produits stratégiques je pense qu'il va y avoir un changement autant pour le reste non:

- premièrement si c'est là bas c'est que le cout de la production et les salaires reviennent moins cher qu'en France ou du moins en Europe.
- deuxièmement l'économie Européenne est basé sans droits de douane (ou tres peu) donc tous y rentre ou sort comme dans un moulin, comme il n'y a pas de protectionnisme (et il n'en aura pas pour le domaine de la fig), je rappelle la définition de schengen libre circulation des biens, des personnes et des capitaux donc des biens= délocalisation, des personnes = travailleurs détaché, des capitaux = évasions fiscale.
- troisièmement pour faire baisser les couts de fabrication, le meilleur moyen est une grosse production, puis tu sorts de pieces moins tu les payent cher et plus ta marge est grande; le make to order est surement possible mais déjà que les gens râlent vue le prix de games image si ils s'y mettent.

Pour changer notre mode de fonctionnement sur la consommation, il faudrait revenir à ce qui se faisait il y a 50 ans mais là encore les détracteurs vont te dire que ce sont des idées honteuse, car sa demande des protections économiques (punir les délocalisations, imposé des droits de douanes en gros du protectionnisme; tout le contraire de ce que pronne l'europe actuellement) pour pouvoir avoir des produits fabriqué en France sans un cout exorbitant car la concurrence actuelle avec les pays en voie de développement cassent les prix; plus il y a de concurrence plus les pris sont tiré vers le bas plus la prod est externalisé. A c'est les figs mais parlons fringues, t'es habits tu les achètes dans qu'elle magasins ? c'est quoi ton budget fringues par an ? car moi perso j'achete France ou europe des 6, resultat tous tien tres longtemps la qualité est super mais le cout je te raconte pas.

Et pour l'écologie, autant sur la nourriture je veut bien sur le reste les figurines c'est comme les voitures si tu veux des fig "écologique" c'est simple t'en achete pas ou alors c'est des sentons (c'est made in france en plus) car tu auras pas autres choses.

La seule chose possible pour le make in order et l'impression personnelle de fig, on voit de plus en plus les fichiers STL à vendre, alors c'est sure c'est plus simple pour la boite mais pour le consomateur, c'est pas la meme qualité, c'est pas simple car il faut du bon matériel (au final c'est pas lemem couts mais c'est le consomateur qui paye la prod) mais coté ecologie c'est pareil à moins de trouvé une imprimante 3D qui scultpe dans la pierre des qu'il ya du plastique faut mieux pas se poser la question.
Répondre
#88
Il y a tout de même TGCM et Medfan games qui fabrique en France actuellement. Ce n'est pas GW mais ils existent quand même...
Répondre
#89
(03-04-2020, 20:46)jon a écrit : Il y a tout de même TGCM et Medfan games qui fabrique en France actuellement. Ce n'est pas GW mais ils existent quand même...
Et Alkemy.

Les KS et les kiloplastiques perso ça fait un moment que ça me lasse. Et la combinaison des deux encore plus. Ca ne veut pas dire que je ne participe plus mais je suis très sélectif.
Les boîtes avec 300 figs, sauf si j'ai testé le jeu ou si j'ai un très bon argument je prends pas.
Les KS, sauf cas rare genre Conan (le reprint, parce que j'ai testé le jeu) je préfère largement soutenir les petits (des jeux comme Alkemy, des illustrateurs, des amis), et qui en ont besoin. Et même comme ça, je filtre, genre là la VF de Gasland je suis preneur, mais pas sur KS. Une campagne pour payer une trad, ça me dépasse.

Après tout est possible : le KS de Turbulences est un OVNI dans le monde du jeu, mais s'il pouvait faire des émules ça serait pas mal : tout est conçu en France, tout est produit en France, les matériaux sont issus de filières durables, comme quoi c'est possible.
Répondre
#90
Citation :mais en général... oui ils sont assez mal payés. Comme toutes les "petites mains" en général.

Alors oui, et non. Le piège dans le milieu de l'illustration (et gageons qu'il en est de même pour chaque branche créative) c'est de considérer la production comme quelque chose d'artistique (au sens romantique du terme) et de ne pas comprendre quelle est plus à rapprocher d'un travail d'artisan qui répond à une commande en usant de son savoir faire.
Il faut pour cela rationaliser le temps d'exécution en étant capable de tarifer son travail à l'heure, la demi journée ou la journée (le plus habituel). Savoir estimer le coût selon l'utilisation de la commande : concept art, illustration d'article, de plateau de jeu, de couverture de boite, etc. Établir le pourcentage supplémentaire de cession pour l'utilisation d'une image. Négocier des droits d'auteurs ou un reversement lors d'une réimpression, et savoir thésauriser une partie de ses revenus pour les impôts et autres joyeusetés.
Bon dit comme ça c'est assez terre à terre, mais c'est une petite entreprise (avec un seul patron/employé certes) qu'il faut faire tourner et ça ne s'improvise pas. Mais cela en place, tu peux vivre de ce travail sans faire des journées de 20h.

Je rajouterai que le milieu du jeu actuel est plutôt sain, avec des deadlines relativement souples et généralement des tarifs cohérents. On n'est pas encore arrivé aux tarifs/délais/productions de la BD ou du Jeu Vidéo par exemple.

La fourchette tarifaire d'Alias est une bonne base mais tu peux encore largement l'élargir selon les sous-marchés du loisir qui nous concerne (Jeux de fig', de plateau avec fig', de société, de cartes, etc.)
Répondre


Atteindre :