Boobs Service Vs Déterminisme Social...
(25-07-2018, 12:56)la queue en airain a écrit : c'est incroyablement naïf ou pas complètement gratuit. Comment peut-on faire la différence ?

Chouette, un quiz ! Naïve, pas gratuite, ou les deux ?
Ben, si c'est la même qui fait de la vulga archéo et qui poste des photos d'elle dans le couloir ?
Celle qui publie sur Internet et qui connaît donc les avantages et inconvénients de l'outil de diffusion ?

Dans ce cas, le premier point commun qui m'est venu à l'esprit est qu'elle s'aime bien, trop peut-être, car pourquoi publier de telles photos : embellir les 4x4 de l'Institut National d'Archéologie Préventive ? ;)
Non, bien sûr que non : c'est son compte perso ; la frontière est étanche.
MWAHAHAHA !

Ah, pardon, c'est de l'art, reconnaissable à son inutilité (on s'en fiche en effet comme d'un déjeuner sur l'herbe ou une période bleue)... Tss, non : de l'art pour lutter contre le slut-shamming, wooh, wooh, wooh.
Hélas zut, flute, oh noooon, ça lui fait des vues ! (et potentiellement de la thune : avec EgoTube, regarder une vidéo est un acte économique). On en attire même d'un thread de figurinistes qui font, faisaient, des thèses sur la protection vitale ou non des poumons féminins en 32mm par l'armure de plates.

Pour (re-)dire que le XXIème siècle est évidemment féminin, il y a pourtant d'autre voie moins explicites. Dame Séli qui déclame : "l'argent, faut que ça tourne", par exemple, sans même montrer un nichon... Mais qui résume bien l'essence, en quoi le, ce, XXIème est devenu féminin.
Oui, oui, le gogo est celui qui regarde, mais l'acte de vente reste le même (et ici rien ni personne ne l'a demandé, même pas la liberté d'imposer ses seins cachés sur un lieu électronique public pour que ça ne rapporte qu'à elle : on le savait d'avance que c'était possible, tant qu'elle n'enlevait pas les mains).

Pour les autres vidéos, je ne suis pas allé au-delà de 2 mn vu l'inintérêt complet de celles-ci (et pire encore celles du bavard qui s'en insurge, pour qu'on le regarde). Mais ça semble corréler, les ptits gars, qu'on se concurrence moins pour le sujet que pour ce qu'il peut rapporter.

La société warmanienne me détermine donc à bouffer 10 mn de mon temps pour regarder des seins érotisés d'archéologue volubile, et participer ainsi aux millions d'heures inutiles de visionnage qui rapportent de l'argent.

J'en déduis donc qu'en ce début de XXIème siècle, les hommes ont toujours plus de temps, donc d'argent, que les femmes, mais que pour celles-ci aussi désormais, il n'a ni odeur, ni morale.
La parité progresse : instructif, indeed.
Le bolt, c'est l'innovation au coeur du linge.
Répondre
Tieng, je vais me retourner le clavier dans la bouche pour clarifier mon propos.
Pas de slut shaming dans mon message. Non, non. Du tout.

Déjà je ne vois pas en quoi ça ferait "slut" (ou en tout cas plus que la moyenne de ce qui se pratique chez tous les pros, j'y reviens). Ni en quoi il serait "shameful" d'être "slut" en admettant qu'elle le soit.
Je n'oppose pas la taille de ses loches et celle de son lobe frontal, du coup, effectivement, elle fait se qu'elle veut sans que je juge. Et si elle veut afficher de la viande comme certains le font avec leur doctorat au mur (chez les toubibs par exemple c'est bien pour les clients c'est ce qu'ils attendent, faut juste cibler ce qu'on exhibe en fonction de la clientèle) : son boulot c'est de la com', de vendre des vues toi-tube, adonc de donner au client ce qu'il attend.
La viande correspond à ce que veut une bonne part du client toi-tubesque et les seuls qui devraient être honteux c'est finalement ces chalands qui marchent sur ces pratiques et promeuvent la décrépitude de nos médias qui préfèrent la forme au fond. Si elle, elle rajoute un fond intéressant à ses vidéos (puisque les deux ne sont pas mutuellement exclusifs) en plus de faire Lara Croft, c'est même mieux.
De fait, c'est effectivement son corps et elle en use comme elle l'entendant, sachant qu'il n'y a rien de honteux à montrer un peu de viande et que c'est pas moins racoleurs que d'autres pratiques (socialement parlant la viande est sans doute moins bien considérée que le doctorat au mur, par exemple, mais à titre perso, je n'ai pas ce problème).
Bref, bon, le slut shaming n'est pas mon trip. Le seul shaming que j'aurais tendance à pratiquer c'est celui envers le public qui est à mon sens la cause première des dérives racoleuses : s'il était un peu plus réfléchit, on ne lui vendrait pas des vessies comme des lanternes juste en montrant un carré de peau.

En revanche, là où je tique c'est l'argumentation "oui mais c'est mon compte perso et mes images privées et pro sont complètement et hermétiquement indépendantes et pis même que c'est un photo shoot complètement improvisé et d'ailleurs quand j'ai posté j'avais oublié que j'étais seins nus (d'ailleurs la pose les mains sur les loches c'est complètement naturel chez moi je suis tout le temps comme ça même habillée)".
Je parlais de naïveté mais pour rebondir sur KDJE et le dire crûment : ou elle est conne (dans le sens moderne sinon il me semble bien, oui), ou elle me (le "me" lecteur de son argumentation) prend pour un con.
Et comme je suis gentil et plein de respect, je veux bien croire qu'elle est simplement conne. Disais-je.

le squat
ouh ! ouh ! honte aux chalands !
Répondre
MODO ON

Prends pas ça mal, Lucius mais...
- un lien vers fesse-de-caprin, balancé comme ça, sans commentaires, c'est pas super constructif.
- des tas de gens n'ont pas ou ne veulent pas utiliser le(s) réseau(x) social/aux et n'ont pas accès à la discussion. C'est mon cas et je ne suis pas le seul à la modération. On ne peut, par conséquent, pas vérifier le contenu de ton lien et donc valider.

MODO OFF
Répondre


Atteindre :