Kiki qu'a survécu à la transition Battle → AoS ?
#1


Suite à une conversation dans le topic des nouveautés GW, je mets ici la liste de tous les personnages que j'ai pu trouver qui ont été transportés du Vieux Monde mourant de Battle vers les Royaumes Mortels d'AoS.




 




Alors, nous avons de base les dieux de chacun des royaumes mortels :


  • Azyr = Sigmar, dieu des cieux, le dieu-roi

  • Aqshy = Grimnir, dieu du feu (disparu depuis)

  • Chamon = Grungni, dieu du métal, maître des forges

  • Ghyran = Alarielle, déesse de la vie, reine éternelle

  • Ghur = Gorkamorka, alias Gork et Mork, dieu des bêtes

  • Hysh = Tyrion, dieu de la lumière

  • Ulgu = Malerion, dieu des ombres

  • Shyish = Nagah, dieu de la mort et des royaumes souterrains

 




À ceux-là, nous pouvons rajouter :


  • Teclis, le frangin de Tyrion, dieu de la magie semblerait-il

  • Morathi, mère de Malerion, dont le statut est incertain

  • Drycha Hamadreth, qui est la réincarnation de Drycha du Monde-qui-fut.

  • Grombrindal est toujours là, à parcourir les Royaumes Mortels. La rumeur raconte qu'il disparaîtra le jour où GW arrêtera de publier le White Dwarf.

  • Gotrek est toujours là. Il était parti dans les royaumes du Chaos à la fin de Battle semble-t-il pour y affronter des légions de démons et maintenant il est revenu.

 




Et pis y a les slanns, dont le plus important :


  • Seigneur Kroak

 




Les morts-vivants :


  • Mannfred Von Carstein, Mortarque de la nuit

  • Neferata, Mortarque du sang

  • Arkhan le Noir, Mortarque du serment

 




En ce qui concerne ces trois-là, c'est un peu compliqué de savoir s'ils sont vraiment "revenus". Non seulement ils n'ont techniquement pas survécu, mais en plus il semblerait que Nagash les aurait recréés à partir de ses souvenirs et de fragments de leurs âmes. Ça pourrait être considéré comme une réincarnation plutôt qu'une résurrection.




 




Les chaoteux, sauvés par leurs sombres maîtres :


  • Archaon, élu éternel, maréchal exalté de l'apocalypse

  • Valkia la sanguinaire, Skarr Bloodwrath, Scyla Anfingrimm

  • les Glottkin, Bloab Rotspawned, Morbidex Twiceborn, Orghotts Daemonspew, Gutrot Spume, Festus the Leechlord.

  • Thanquol apparemment (à en croire le livre Grand Alliance Chaos)

  • Les démons (Kairos, Skarbrand, etc.), mais eux c'est parce qu'ils trichent.

 




Voilà ceux que j'ai pu trouver. Si vous en trouvez d'autres, je suis preneur.


Répondre
#2


Si ça peut aider... [img]<___base_url___>/uploads/emoticons/default_rolleyes.gif[/img]



http://www.warhammer-forum.com/index.php...de-sigmar/


Répondre
#3


C'est officiel, Gotrek est le tueur le plus malchanceux de l'histoire, même la destruction du monde n'a pas réussi à le tuer.




 




https://www.amazon.com/Realmslayer-Warha...ealmslayer




 



Citation :
Citation




Fabled hero of the Warhammer Old World, Gotrek Gurnisson is reborn and cast into the Age of Sigmar for a brand-new, feature-length audio adventure.


Gotrek Gurnisson was the greatest monster slayer of the age, who met his doom at the End Times. The heroic duardin stepped forth into the Realm of Chaos to fight the daemons gnawing at the world's ending and satisfy his death oath, leaving behind his companion Felix Jaeger. Now Gotrek has returned, having outlived the old gods and the Old World. Spat from the ruinous depths with his redemption unfulfilled, he emerges into the Mortal Realms, a strange new world where gods walk the earth and dark forces are ascendant. Nothing is as he remembers. His oaths are dust, and the lands are torn asunder by Chaos. Yet when Gotrek learns of human champions being elevated to immortality for Sigmar’s fight against this darkness, the so-called 'Stormcast Eternals', he knows why fate has brought him into this new age. To find Felix. For only then can he find the peace in death he seeks. But is there more to Gotrek's apotheosis than even he can fathom? Has he truly been chosen by Grimnir and for what purpose?


This audio drama boxed set contains a four-part story read by a stellar cast, recounting the much anticipated return of Gotrek Gurnisson.




 


Répondre
#4


En fait, y fait chier ce nain.




 




Y a plus de slayers-qui-doivent-payer-pour-leur-faute.




 




Y a plus son monde




 




Y a plus rien (ou presque) de ce qu'il connaissait




 




Et y choisit de retrouver son pote Felix, pour qu'il soit ENCORE témoin de son ENCORE combat à mort désespéré.




 




Mais c'est quoi son problème, à la fin ?




 




Remarquez, si lui-m^me se fait reforger en stormcast, ça pourrait faire une fig amusante (un stormnain).


Répondre
#5


Je vais encore passer pour le maugréeur de service mais pas certain que ce soit une très bonne chose, le retour du large petit borgne très fâché [img]<fileStore.core_Emoticons>/emoticons/default_happy.png[/img] surtout qu'il a eu droit à plus de romans que la totalité des autres personnages de Battle réunis ou pas loin. Il reste aussi résolument ancré dans le Vieux Monde ou 'Monde-Qui-Fut'.




 




Et surtout, il me semble bien qu'à la fin de Slayer, Grimnir lui explique qu'il a payé sa dette...donc il n'a plus de raison d'être un Tueur ^^ (spoiler sur la fin de Slayer, le dernier bouquin de la série




<div class="ipsSpoiler_header">
 




Gotrek se fait tuer par Grimnir, qui le ressuscite dans la foulée afin qu'il devienne son héritier/son remplaçant... Felix s'énerve mais Grimnir lui explique que se faire fumer par lui est en quelque sorte la mort la plus glorieuse qui soit et que la dette de Gotrek est payée. Gotrek restera dans les royaumes du chaos pour tenir en échec les hordes de démons pour l'éternité, en gros...ce que le nain accepte sans souci.



</div>


 




 




Grimnir renvoie Felix dans le monde réel, i.e un temple en ruines perdu au milieu de nulle part pour qu'il puisse relater la geste finale de Gotrek. Pas de chance, la Fin des Temps survient et on sait ce qu'il est advenu ensuite [img]<fileStore.core_Emoticons>/emoticons/default_cool.png[/img].




En bref, la saga de Gotrek et Felix connaît une fin définitive (et plutôt satisfaisante à mon avis).




 




C'est dommage qu'ils ne prennent pas le temps de développer de tout nouveaux personnages, il y aurait pourtant matière à...car pour l'instant mis à part Vandus, peu d'autres personnages 'mortels' ont eu un temps d'exposition suffisant.


Répondre
#6

Citation :
Il y a 8 heures, colonel saunders a dit :




En fait, y fait chier ce nain.




 




Y a plus de slayers-qui-doivent-payer-pour-leur-faute.




 




Y a plus son monde




 




Y a plus rien (ou presque) de ce qu'il connaissait




 




Et y choisit de retrouver son pote Felix, pour qu'il soit ENCORE témoin de son ENCORE combat à mort désespéré.




 




Mais c'est quoi son problème, à la fin ?




Il est gay et il n'a pas encore avoué ses sentiments pour Félix ? [img]<fileStore.core_Emoticons>/emoticons/default_biggrin.png[/img]



 



Citation :
il y a 13 minutes, Jalikoud a dit :




C'est dommage qu'ils ne prennent pas le temps de développer de tout nouveaux personnages, il y aurait pourtant matière à...car pour l'instant mis à part Vandus, peu d'autres personnages 'mortels' ont eu un temps d'exposition suffisant.




Pluzin.


Répondre
#7


Fait rigolo mais je pense peu fluff-orthodoxe compatible :




 




Dans 'la Route des Crânes' on apprend que certains tueurs nains piègent des humains (ou d'autres nains) pour qu'ils deviennent involontairement le chroniqueur de leur mort ! Quand un Tueur rencontre sa fin, normalement un témoin doit se rendre au grand temple de Grimnir à Karak Kadrin pour relater le récit épique de leur décès. Du coup leur rédemption est alors complète ! Et accessoirement le chroniqueur est libéré de son serment...




 




Comment font-ils me direz-vous ? Simple, ils leur bourrent la gueule et leur font prêter serment une fois fin saoul [img]<fileStore.core_Emoticons>/emoticons/default_biggrin.png[/img]. Ou alors le Tueur profite de la méconnaissance de la culture naine de sa victime... A noter que les Tueurs n'étaient généralement pas trop cons, ils 'choisissent' des humains avec une carrière militaire ou de bonnes capacités martiales, le garçon boulanger du coin risquant fort de ne pas survivre à la première bagarre.




 




L'un des Tueurs rencontré dans le livre est d'ailleurs désespéré par la faible durée de vie de ses anciens chroniqueurs (enfin, comme il est un brin égoïste, il attribue leurs décés à une 'malchance chronique' qui l'affligerait).


Répondre


Atteindre :