Des Régiments Qui Retournent Chez Eux ?
#21

Citation :Si le principe d'économie logistique demeure, l'Administratum ne va pas affrêter de vaisseau pour amener sur la lointaine colonie des filles à marier.
Ni les structures d'information galactique, ni les règles du transport de particuliers, ne permettent une initiative individuelle de la part de candidates désirant changer de vie (seules des spyriennes pourraient s'offrir ce luxe, et ce paradoxe).

Je dois m'inscrire en faux. On a plusieurs exemples historiques.


Quand il s'agit de pérenniser une colonie, on ne regarde pas à la dépense. La France d'ancien régime sous Louis XIV (Colbert notamment) et ses successeurs, qui ont plusieurs fois organisé des "rafles" dans le milieu des filles de joies pour amener des "mères" dans les îles des Caraïbes et en Louisiane.


Par ailleurs le Royaume-Uni a fait la même chose pour l'Australie.


On peut considérer que l'Administratum (vu son passif) ne recule devant rien. Je ne vois pas d'autre explication logique. Parce qu'il n'existe pas tant que ça de régiments mixtes.

Répondre
#22

Citation :Parce qu'il n'existe pas tant que ça de régiments mixtes.

Non non non...


La encore, il ne faut pas confondre figurines et fluff.


Je m'explique, la production de figurines étant ce quelle est, les moules à plastique sont relativement peu développés, ainsi à bateule nous ne verrons jamais de gauchers dans les rangs des bataillons, est-ce pour autant qu'ils n'existent pas ? De même pour des raisons de rapidité de production et de réduction des couts, les rangs des armées à 40k, hors SoB, of course, et aussi parce que la clientèle visée est quand même à grosse majorité masculine, les troupes sont exclusivement masculine, est-ce pour autant que les femmes n'existent pas ?


Aujourd'hui, les armées du monde ont des femmes dans leurs rangs, personnel d'intendance, mais aussi combattante, pilote de l'air, etc... Pourtants on parle toujours de soldats, on ne fait pas encore la distinction de soldates...


Mieux, dans l'ex-URSS, Staline et les commissaires politiques ont envoyés par dizaines de milliers de jeunes femmes combattre l'envahisseur (dans les rues de Stalingrad ou autre, heing, en réf à l'excellent navet de JJ. Anaud). Ces femmes combattaient dans des unités mixtes et on parle bien de Héros de l'union soviétique chez eux, pas de distinction avec Héroïnes.


Sans compter les exemple de femmes guerrières dans l'antiquité / mythologie...


Non, rendons à la femme le droit de mourir pour sa patrie comme un mec.


Dans W40K, tu penses bien que le système de levée de troupes en masse ne fait pas la distinction entre hommes et femmes, les commissaires y veillent. Les femmes iront combattre l'envahisseur Orks la fleur au fusil et le string tendu à craquer avec les pioupious du régiment, un doigt qui appui sur la gâchette est un doigt, peu importe si les ongles sont manucurés ou non...


Par contre, vu que nous sommes des gros machos fiers de l'être, l'administratum va certainement proposer gentilement à la majorité des femmes du régiment de faire la cuisine / plonge / corvées nécessaire à l'effort de guerre. Mais quand le-dit régiment est démantelé pour service rendu, l'intendance aussi, donc retour à la cuisine, du foyer cette fois, pour les femmes guerrières.


Par contre, la ou je te rejoins, c'est qu'il n'existe pas tant de régiments exclusivement féminins, les seules à ma connaissance viennent des mondes de Amazonia et de Valkyrium, mais par contre, tout les autres régiments sont mixtes, après dans quelles proportions, ça...


J'en veux mon n'veu dans le dex Eye of Terror qui parle un peu du recrutement sur Cadia, un truc genre ; dès qu'il est en âge de porter une arme, tout citoyen va faire son service... hommes comme femmes. Après les plus intelligentes / jolies / à forte personnalité deviendront aide de camp ou pilote ou secrétaire etc...


Cz


égaux devant la mort, non ?

Répondre
#23

Citation :<blockquote data-ipsquote="" class="ipsQuote" data-ipsquote-contentcommentid="290863" data-ipsquote-username="kingkull" data-cite="kingkull" data-ipsquote-contentapp="forums" data-ipsquote-contenttype="forums" data-ipsquote-contentid="39750" data-ipsquote-contentclass="forums_Topic"><div>Parce qu'il n'existe pas tant que ça de régiments mixtes.

Non non non...


La encore, il ne faut pas confondre figurines et fluff.


Dans W40K, tu penses bien que le système de levée de troupes en masse ne fait pas la distinction entre hommes et femmes, les commissaires y veillent. Les femmes iront combattre l'envahisseur Orks la fleur au fusil et le string tendu à craquer avec les pioupious du régiment, un doigt qui appui sur la gâchette est un doigt, peu importe si les ongles sont manucurés ou non...


Par contre, la ou je te rejoins, c'est qu'il n'existe pas tant de régiments exclusivement féminins, les seules à ma connaissance viennent des mondes de Amazonia et de Valkyrium, mais par contre, tout les autres régiments sont mixtes, après dans quelles proportions, ça...


J'en veux mon n'veu dans le dex Eye of Terror qui parle un peu du recrutement sur Cadia, un truc genre ; dès qu'il est en âge de porter une arme, tout citoyen va faire son service... hommes comme femmes. Après les plus intelligentes / jolies / à forte personnalité deviendront aide de camp ou pilote ou secrétaire etc...


Cz


égaux devant la mort, non ?




</div></blockquote>

Je ne crois pas que la Garde Impériale soit égalitaire. Bon il est vrai que le recrutement prend en compte les spécificités culturelles du monde où se fait la levée. Mais dans le fluff et les romans (donc neo-fluff), il est démontré qu'il existe très peu de régiments mixtes dû bien sur à l'incommensurable machisme des GI


Il existe de nombreux exemples qui montrent que la mixité ou l'intégration de soldates féminimes avec leurs collègues masculins se passe souvent difficilement.


- Ciaphas Cain entre les 2 régiments fusionnés de Valhalla.


- Et aussi les nombreuses réflexions machistes des taniths face aux recrues féminines vervunoises (les chères réflexions de Larkin ou de Rawne)


Dans la quasi majorité des romans, nouvelles, extraits publiés dans WD, mettant en avant la vie ou les combats de la Garde Impériale, on ne lit pas beaucoup "la soldate fit ci, fi ça etc... mais plutôt du style : "Après le sanglant combat [...], le soldat s'enfila une bonne rasade d'amasec pendant que son pote faisait une plaisanterie grivoise sur la "putain" qui a mis au monde le sergent.


Je ne pense pas que le background de 40K s'est construit de manière à intégrer les joueuses de Polly Pocket

Répondre


Atteindre :