The other side (Wyrd)
#11
Du coup le starter Cult of burning man + la boite ci-dessus ce serait suffisant ?

Je vais quand même rester sur malifaux ^^....et prendre la boite de black ops car j'ai trouvé comment la jouer en count as Von Schill.
Répondre
#12
(25-10-2018, 23:27)sakurazuka38 a écrit : Du coup le starter Cult of burning man + la boite ci-dessus ce serait suffisant ?

Je vais quand même rester sur malifaux ^^....et prendre la boite de black ops car j'ai trouvé comment la jouer en count as Von Schill.

Le starter est suffisant (tu as 22 points sur 25 max, tu combleras facilement le reste avec une ou deux améliorations). Le problème c'est que les Black Ops sont l'une des unités parmi les plus chères du jeu (10 points mais ils les valent largement) qui t'obligerait à acheter un second commandant.
Répondre
#13
[Image: 2560x1440_the_other_side_battle.png]

Dernière sortie de Wyrd Games, un peu connu par chez nous pour le jeu d'escarmouche Malifaux (non, on ne parle de la commune française homonyme, du moins espérons-le pour ses habitants ^^), The Other Side prend place dans le même monde sauf que cette fois-ci l'action se passe sur Terre.
Et on change d'échelle puisqu'il s'agit d'un jeu de semi-escarmouche avec escouade, à l'image de ce que proposerait un Beyond the Gate of Antares, pour donner un ordre d'échelle.

Contexte bref : terre uchronique où la magie est rendue possible par l'utilisation de pierre d'âmes qui ne se trouvent que dans une dimension parallèle, des portails y accédant sont apparus sporadiquement au cours de l'histoire humaine. Une cabale de mage a réussi au XVIIIème à stabiliser un de ses portails, donnant sur une grande ville complètement déserté par ses habitants apparemment baptisée Malifaux. Ô joie, la ville se trouve non-loin de mines débordante des précieuses pierres d'âmes, du coup les humains eurent tout fait de s'installer dans la ville, en passant outre le côté extrêmement lugubre des lieux et les tracas causées par la faune locale (plusieurs espèces anthromorphes et d'autres moins, appelés collectivement Neverborn).
Tout allait pour le mieux lorsque le contact fut subitement perdu avec les colons de l'autre côté de la faille. Avant la fermeture définitivement, un sympathique colis passa le portail : un cadavre humain avec le mot 'OURS' (A NOUS !) gravé sur le torse.
Donc panique, tout le monde se fout sur la gueule pour disposer des précieuses pierres d'âmes désormais disponibles en quantité finie, c'est basiquement la première guerre mondiale avant l'heure. Sous couvert d'apporter un peu d'ordre dans le chaos ambiant, la Guilde propose de placer sous sa férule la répartition des pierres d'âmes en fonction de la compliance de la nation à la voir s'immiscer dans ses affaires internes.
Le portail se rouvre inexplicablement à la fin du XIXème siècle : aucune trace des colons mais Malifaux n'a pas bougé, les équipements de minage non plus. La production peut reprendre.
Mais la Guilde étant omniprésente du côté Malifaux de la faille, des vélléités de résistance se font jour, souvent soutenu en sous-main par plusieurs nations terrestres (dont les Anglais !).

Le jeu mélange pas mal d'influence : western/horreur gothique/weird science/steampunk avec d'autres concepts un peu plus perchés cohabitent dans Malifaux. The Other Side est un peu plus sage que son aîné, mis à part sur quelques pièces.


1906, début du 20ème siècle : une mystérieuse figure enflammée vaguement humanoïde apparaît dans le ciel londonien, suscitant un culte des plus néfastes à l'échelle mondiale. Des portails dimensionnels s'ouvrent vers Malifaux et déversent quantité de créatures déplaisantes sur la capitale anglaise.

Système de jeu :

C'est un jeu d'escouade, une unité étant composé de plusieurs gros socles supportant eux-mêmes plusieurs figurines (de 3 à 5), il existe également des figurines individuelles et des titans (grandes créatures).
Il n'y aucun jet de dé, tout se règle via un tirage de carte (fate deck = un jeu de 52 cartes avec deux joker en sus) qu'il est possible de contrôler partiellement. Chaque joueur dispose d'une main de 6 cartes, il peut échanger une carte révélée avec l'une de celles qui se trouvent dans sa main. 
Chaque carte comprend deux éléments : son chiffre (il s'additionne à la compétence qu'on teste à ce moment-là, sachant qu'il y a des tirages d'opposition et d'autres où l'on doit atteindre un certain seuil) et sa suite (son symbole propre). La suite permet de déclencher des capacités spéciales. Ajoutez à celui le red joker (réussite critique) et le black joker (gros fumble des familles).

La gestion de la main devient rapidement cruciale : vais-je claquer directement cette carte à haute valeur ou la garder pour plus tard ? Ou bien en attendre une de valeur légèrement inférieure mais comportant la suite qui me permettra de déclencher cette effet bien pratique :/ ? Combien de cartes de tel type sont-elles présentes dans la défausse ?

Il existe aussi un système de marqueurs (ploonnage, renfort, etc...), une possibilité d'exalter ses troupes (on retourne leur carte de référence, ce qui leur donne de nouvelles capacités) et un système de points de tactiques permettant de déclencher certains effets de jeu que je ne détaille pas ici car une revue exhaustive du système de jeu emmerderait tout le monde.

Il se joue en scenarii dont le livre de règle n'est pas spécialement avares (la plupart tournent autour de marqueurs d'objectifs).

Vous pouvez en avoir un aperçu complet à cette adresse car le jeu a été intégralement traduit en français, un effort à saluer (règles et cartes de compétences pour toutes les factions). => ICI
En plus la trad est de qualité.
Le fluff lui n'est pas traduit. Et c'est bien dommage parce qu'il est particulièrement copieux, bien rédigé et plutôt intriguant. Quand je dis copieux, la moitié voire les deux tiers du livre de base se compose de nouvelles.

Sans être d'une complexité ahurissante, sachez qu'il peut y avoir un certain nombre de paramètres à prendre en compte entre les capacités de faction, les capacités de l'unité et les 'déclics' (effet des suites, vous pouvez en avoir plusieurs simultanément).
Enfin c'est de l'activation alternée.

Les figurines :

Elles sont pré-assemblées, les socles à part( autrement dit : elles ne sont pas soclées mais les socles sont fournis). Une vidéo étant plus parlantes en ce cas qu'un long discours, voici un unboxing du kickstarter.





King's Empire :




Abyssinia :




Il y a certain travail de préparation à fournir, notamment des espaces à combler au green stuff avant peinturlurage. La matière plastique me semble assez proche de celles utilisés pour Mythic Battle : Pantheon par exemple, un plastique assez rigide mais redressable avec la combinaison eau chaude/eau glaciale.
J'ai eu très peu de flash et d'ébarbage à effectuer personnellement, c'est plutôt propre.
Les figurines d'une unité contient parfois des doublons mais il y a plusieurs sculptures différentes...dans certaines chaque figurines a une sculpture unique.

Quatre factions :
- King's Empire : des anglois typiques, amateurs de cigares et de thé. La faction est plutôt portée sur le tir et les manœuvres.
- Gibbering Hordes : des créatures originaires des océans de Malifaux, arrivées par erreur sur Terre au cours de la bataille de Londres. Si vous aimez les Murlocs et/ou les Profonds, cette faction est bien disposé pour le corps-à-corps et la résilience. Evitez de faire traîner vos unités près de l'eau quand vous les affrontez.
- Burning Man Cult : les cultistes à demi-mutants et singulièrement barjots vénérant le sus-mentionné. Spécialisé en magie et déplacements imprévisibles grâce à leur portails. Rien à voir avec la congrégation annuelle de Black Rock City...quoique...
- Abyssinia : assez inspiré du Wakanda de chez Marvel, force d'élite, leurs unités sont très cher en point mais d'une redoutable efficacité. Ce sont les seuls à disposer d'unité mixte (par exemple un méka avec ses deux escouades de piétons en soutien).
Il y a aussi deux factions de mercenaires (non-jouables en tant que tel pour l'instant) avec deux figs chacune.

Échelle :
Chaque commandant (obligatoire) permet de recruter 25 points maximum, les starters en font une vingtaine à répartir entre les troupes et les améliorations desdites troupes, il y a largement de quoi jouer quelques parties sans s'emmerder. Avec un sacré bémol, en particulier sur les titans : parfois une amélioration change radicalement l'équipement de la figurine, je pense notamment à la Main du Roi (gros robot des anglais) dont l'équipement peut changer radicalement mais la figurine restera équipée d'une gatling avec une main ouverte. J'aurais préféré que ces très grosses figurines soient sur grappes pour ménager une certaine modularité...
En échelle de figurine, il s'agit de 28 mm tirant allégrement vers le 30, les humains sont par exemple assez grands. L'échelle est en cohérence avec les figurines de Malifaux.

Le prix :
Comptez 70-80€ le starter (1 commandant, 3 unités, les marqueurs généraux et de faction. Le starter est jouable en l'état sans souci), 40-50€ l'unité, les solos sont à 15-30€ selon la taille et les titans font dans les 60€. Je dirais que pour 200€, vous aurez une armée incluant deux commandants et plusieurs unités différentes, si vous ne prenez pas de titans (lesquels sont à mon avis assez dispensables en plus d'être coûteux tant en point qu'en eurosous).
Répondre
#14
MODO ON

Fusion des deux sujets ;-)

MODO OFF
Répondre
#15
Super description!

Je suis curieux d'essayer le systeme mais vu qu'on joue deja pas mal à malifaux je pense pas que l'on groupe se lancera dans le jeu (sauf à utiliser du proxy)!
Répondre
#16
J'étais très intéressé par le jeu et je trouvais les sculptures des figurines top en photo mais la vidéo ci-dessus me refroidit pas mal quant à la qualité de ces figurines. J'aurai préféré 100x des figurines en grappes comme pour Malifaux à ce pré-assemblage qui me semble bien grossier. Je suis sûr que ça part d'une bonne intention de la part de Wyrd mais non merci, ça va je peux encore assembler mes figs moi-même...
Répondre
#17
En défense de l'ouvrier chinois qui a passé plusieurs heures mal payées à assembler les figurines : en fait l'assemblage est plus soigné que ce que j'ai pu voir sur de nombreux kickstarter à kg de figurines mais le moulage fait que tu as un jeu d'une poignée de millimètre selon les pièces, d'où le fait qu'on voit généralement bien la séparation entre les pièces.
C'est assez variable d'une figurine à l'autre, par exemple le King's Hand que j'ai eu entre les mains avait beaucoup moins ce souci (mais la figs étant un robot, elle a pas mal d'angles aiguës cachant le défaut).

J'ai rajouté une vidéo d'unboxing de chacune des factions pour qu'on se fasse mieux une idée. Comme on ne peut mettre que 3 vidéos par sujet, unboxing du cult of the burning man :




Et enfin, quand une unité génère des jetons, ces derniers sont fournis dans la boîte de l'unité (jetons en carton fort) ce qui évite les règles idiotes à base de 'si vous n'avez pas la figurine, eh bien vous ne pouvez pas l'invoquer. Balot, hein ?'
Répondre
#18
Oui mais justement j'attendais plus de Wyrd que de la qualité type "kiloplastique KS".
Passer de la qualité Malifaux à ça c'est clairement un downgrade.
Et puis je suis pas emballé par les doublons non plus, pareil c'est un truc qu'on avait pas du tout sur Malifaux et qui est typique des jeux de figs/plateau KS...
Enfin bon je connais quelqu'un qui a reçu des figs, j'attendrai de passer chez lui pour voir les figs en vrai et me décider.
Répondre
#19
On est sûr que c'est made in china ? J'étais surpris d'apprendre récemment que GW fabriquait en Angleterre, et sur mes grappes Gripping beast c'est aussi marqué fabriqué au UK. Je sais aussi pour l'avoir vu que Corvus Belli fabrique dans ses ateliers en Espagne (le métal en tout cas, pas le plastique). Comme quoi notre hooby est parfois beaucoup plus "consommer local" qu'on le croit (le UK et l'Espagne c'est quand même à côté).

C'est vrai que Malifaux présentait les plus belles figs plastiques au monde quand et à posé un très haut niveau. Là ce qui est présenté à l'air pas mal mais pas au niveau ... et sur du préassemblé / made in china y'a plus de chance d'avoir des fails non ?
Répondre
#20
Les figurines de the other side sont fabriquées en Chine (si j'en crois le Made in China présent sur la tranche des boîtes que j'ai sur mon plan de travail).

Pour celles de Malifaux, je ne saurais pas te dire, n'ayant pas de références de cette gamme.
Répondre


Atteindre :