4ok : des crânes, du lisse ou les deux ?

132 réponses, 32452 vues

Le rôle du commissaire dans la GI fait clairement référence aux commissaires de l'armée rouge, notamment pendant la seconde guerre.

Mais niveau apparence, ils sont un pot pourri de diverses inspirations, et c'est ça qui est assez efficace dans 40K: c'est jamais en mode copié collé "tu la sens ma grosse référence pas subtile!", c'est un amalgame d'inspirations diverses qui donnent une ambiance générale, et font subtilement référence à un certain nombre de thèmes.

Mais la base de la symbolique de l'Imperium, l'aigle et son design bien particulier....

2 secondes là dessus... oui, c'est un aigle à deux têtes et ça peut faire penser à l'aigle de l'empire russe ou à celui de l'empire autro hongrois (dont les deux têtes symbolisent le marriage du pouvoir temporel et du pouvoir spirituel, donc la symbolique à ce niveau colle aussi à 40K et son empereur-dieu).

Mais niveau design, c'est sans équivoque:

Entre celui là,

[Image: russie-crete-logo-drapeau-aigle-russie-t...-homme.jpg]

et celui ci,

[Image: 220px-Parteiadler_Nationalsozialistische...29.svg.png]

l'aigle impérial, niveau design, moderne et épuré,

[Image: kisspng-warhammer-40-000-dawn-of-war-ii-...800518.jpg]

fait carrément plus penser au second qu'au premier.

Et je ne parlerais pas de la surabondance de crânes (parfois associé aux ailes de l'aigle) qui rappelle directement la totenkopf (mais ça a du sens dans 40K sachant que l'Empereur est un cadavre.... c'est toujours plus ou moins subtilement intégré à l'univers), de l'éclair, symbole originel de l'Empereur qu'on retrouve sur les custodes notamment.

Et tout l'univers est empreint de cette symbolique, en mode provoc/humour noir.

Dans le genre, j'adore cette illustration d'un GI (ils devraient ressembler à ça les GI, plutôt qu'aux cadiens):

[Image: full?d=1512387119]

Le soldat au look bien menaçant (et dont le casque n'est pas sans rappeller certains uniformes historiques) avec son petit crâne ailé et l'écriteau marqué "pax" LOL , j'adore, c'est "so 40K".

Alors bon, à côté de ça, un petit chapeau pointu....

Pis bon, les gangs qui portent ça, ce sont des tarés fanatiques ultra violents.... donc la référence au KKK est pas hyper élogieuse non plus. Et c'est bien avec ça que joue 40K: l'univers utilise des symbole et les place dans un contexte cauchemardesque.... il faudrait vraiment être compulsivement 1er degré (ou s'offusquer du moindre symbole sans chercher à comprendre le contexte dans lequel il est utilisé) pour ne pas voir la critique implicite.

Faire des mecs qui arborent ces symboles des grands héros défendant la pureté de l'humanité face au mutant et au déviant, le tout au 1er degré (quand c'est associé à l'aspect cauchemardesque, ça fait sens), ça par contre, ça craint.

Et c'est bien la manière dont l'univers est souvent perçu: on prend le grand et fort space marine, surhomme idéalisant les valeurs martiales et la loyauté fanatique, comme un héros, et on justifie ça par "c'est trotro horrible, donc la fin justifie les moyens", c'est précisément ce que prônent les idéologies d'obédience ou d'inspiration fasciste (avec l'épouvantail qui va bien pour cristalliser les peurs des masses de grouillots et compter sur leur hystérie collective).... Mais je vais pas revenir là dessus...
(Modification du message : 30-08-2020, 20:33 par Egill.)
(30-08-2020, 20:27)Egill a écrit : Le rôle du commissaire dans la GI fait clairement référence aux commissaires de l'armée rouge, notamment pendant la seconde guerre.

Et en particulier, l'ordre 227 de juillet 1942, « Pas un pas en arrière !", de Staline durant la bataille de Stalingrad ordonnait le refus de toute retraite sur le champ de bataille. Les commissaires avaient autorisation de tuer tout soldat reculant ou refusant de se battre...
De mémoire, dans le Codex GI il y a même un Commissaire avec cette règle spé non ?.. Ou alors c'est Chenkov (mais c'est pas un commissaire) ? J'ai la flemme de chercher... LOL
(Modification du message : 30-08-2020, 20:50 par Cyrus33.)
De mémoire, le commissaire éliminait l'officier ou sous-officier ayant raté son test de commandement, et l'escouade était alors considérée comme ayant réussi le test.
Bon on est tous d'accord sur le fait que l'univers de W40k est à prendre avec un certain recul et pas au premier degré. Le problème est que de nos jours on assiste quand même à une lecture de l'histoire et des événements au seul premier degré et sans aucune subtilité par certains. Et ces "certains" ont maintenant une grande caisse de résonance avec les réseaux sociaux.
Ma crainte est de voir un jour GW (et ses clients pour faire bonne mesure) montré du doigt. Et à ce moment là toutes les subtilités que vous soulignez très bien ne vaudront rien... Undecided
(30-08-2020, 22:07)latribuneludique a écrit : Et ces "certains" ont maintenant une grande caisse de résonance avec les réseaux sociaux.

Et qui sont ces "certains"?
(30-08-2020, 23:24)Sceptik le sloucheur a écrit :
(30-08-2020, 22:07)latribuneludique a écrit : Et ces "certains" ont maintenant une grande caisse de résonance avec les réseaux sociaux.

Et qui sont ces "certains"?

Si je pouvais les identifier clairement je n'aurai pas utiliser ce terme. Cela peut être n'importe qui : une association anti-raciste ou féministe ou le moindre quidam qui aura la chance de faire le buzz (on sait aujourd'hui que n'importe qui aujourd'hui peut voir sa com' devenir virale).
C'est sous estimer leur intelligence, il n'y a jamais eu que Peta qui s'est fendu d'un communiqué de presse, d'ailleurs beaucoup plus second degré que la majorité des gens n'ont bien voulu le comprendre.
Perso les néo nazi qui reprennent l'iconographie de 40k pour faire passer leur message en douce, je trouve ça beaucoup plus problématique.
(31-08-2020, 09:25)holi a écrit : C'est sous estimer leur intelligence, il n'y a jamais eu que Peta qui s'est fendu d'un communiqué de presse, d'ailleurs beaucoup plus second degré que la majorité des gens n'ont bien voulu le comprendre.

C'était il y a déjà des années. Etant donné le contexte, je crains quand même qu'on trouve bien un farfelu ou une association un peu trop zélée pour que cela parte. Mais espérons que tu as raison et que je m'inquiète pour rien.

(31-08-2020, 09:25)holi a écrit : Perso les néo nazi qui reprennent l'iconographie de 40k pour faire passer leur message en douce, je trouve ça beaucoup plus problématique.

Est-ce que c'est de l'ordre du micro-phénomène ou c'est un réel sujet ? Parce que les néo-nazis et consorts ont le chic pour détourner tout et n'importe quoi pour servir leur cause.
Oh bah j'en connais un dans un entourage de droite , le type est plus gamer que les autres quoi. Dans mon entourage de gauche j'en connais aucun qui se dit que ça serait un super coup de com de s'attaquer aux jeux de figurines par contre.
(31-08-2020, 09:43)latribuneludique a écrit : Mais espérons que tu as raison et que je m'inquiète pour rien.


Très sincèrement, et sans méchanceté aucune, je pense vraiment qu'il n'y a aucune raison de s'inquiéter.

La société se transforme, et c'est tant mieux. Parfois brutalement, il est vrai. Mais ce n'est pas les féministes ni les anti-racistes (pour ce que ces grande catégorie pleines d'amalgames ne veulent rien dire...) qui feront disparaître nos univers.

Games Workshop aurait dans tous les cas lissé ses création. Quoi qu'il arrive, il le transformera au gré des modes de notre société, pour continuer de vendre ce qu'il fait. Ce n'est pas sur lui qu'il faut compter.


Et pour ma part je m'inquiète beaucoup plus du racisme, du machisme et de l'homophobie encore bien trop présente dans ce milieu.


Rappeler vous aussi que vous avez une culture de ces symboles, que beaucoup n'ont pas. Et c'est une culture de niche. Moi-même en vous lisant j'ai appris plein de choses dans les derniers postes. Alors oui, il est normal de faire des amalgames dans les symboles fascistes.

En tout cas, loin de moi l'envie de défendre le "certain" en question, ne percevant pas qui est mis derrière.