Peinture Contrast
#21
De ce que j'ai lu, l'eau détériore les propriétés de la peinture. Après ça se teste facilement sur une vieille fig ou autre
J'entends les moutons. Rien que les bêlements, je ne peux plus supporter ça. C'est ça ce qu'on appelle la fastidiosité du quotidien! Guethenoc

La politique est le moyen pour les hommes sans principes de diriger des hommes sans mémoire. Voltaire
Répondre
#22
(21-06-2019, 22:57)mathieu a écrit :
  • de la même façon qu'un lavis, ça n'a rien à voir avec de la peinture juste diluée. Ça se comporte très différemment, les résultats sont très différents.
  • ça sèche moins vite qu'une peinture acrylique diluée "de base", ça permet de couvrir une surface sans avoir à se soucier de transitions entre les premiers et les derniers coups de pinceaux et ça facilite les mélanges dans le frais ou le feathering. En contrepartie il faut attendre un poil plus longtemps avant de passer à la couche suivante.
  • c'est très transparent, de base ça permet déjà des effets sympas (genre ça se combine avec du zénithal sans avoir à réfléchir). Par contre, contrairement à une peinture traditionnelle avec laquelle on peut se permettre de ne laisser les coins pénibles à atteindre au spray sans sous-couche, avec du contrast il faut une sous-couche impeccable. Donc (la plupart du temps) nécessité de retoucher la sous-couche au pinceau (ou d'appliquer une couche de base).
  • il est également nécessaire de vraiment s'appliquer: si je déborde avec ma base bleue sur le cuir d'une ceinture, je peux retoucher avec un coup de marron sur la ceinture après coup. Vu la transparence de la contrast ça ne va pas être possible. Le temps de séchage laisse le temps de nettoyer avec un pinceau humide et propre, mais faut pas traîner.
  • comme on le voit d'ailleurs sur les photos de ce sujet, pas question d'appliquer la contrast sans contrôler l'accumulation. Ce qui est relativement facile vu le temps de séchage, mais il ne faut pas non plus trop s'attarder, un coup de pinceaux sur une flaque à moitié sèche laisse de méchantes traces.
  • niveau résultat c'est identique à 2-3 couches de lavis.
C'est exactement ce que les diverses photos laissaient suggérer
Répondre
#23
Bon j'ai pu tester : leviadon blue et akhelian green.

Les + :
- C'est un peu comme ça que je prépare mes couche de bases quand je peint sur base blanche : un gros lavis couvrant. L'avantage c'est que là on utilise direct sorti de pot, pas besoin de gérer la dilution et le medium.
- plutôt mat : pas complètement mais pas satiné comme les "shade"
- ça peux servir à faire des glacis mais alors attention pour les neophytes plus vous diluez, plus fines devront être vos couches.

Les - :
- il faudra quand même éclaircir si vous voulez faire de la jolie fig, faut pas rêver, une seule couche ça fera vraiment pauvre et plastoc.
- très cher : le prix du pot déjà. Et ensuite ça s'utilise pur donc ça va descendre vite. Celui qui veux partir à faire toutes ses couches de base avec ça va devoir sortir un joli billet et renouveler souvent. Et il vous faudra autant de couleurs classiques pour les éclaircissement.
- attention au flaques : même si la tension et la vitesse de séchage est adaptée pour se déposer plus dans les creux, c'est pas de la magie non plus, si votre couche est trop fine l'ombrage ne sera pas là et trop épaisse ça va faire des taches dégeux. Bref pas une révolution pour le pur débutant.

Conclusion : un produit de luxe qui fait gagner un peu de temps de préparation (dilution + ajout de medium) pour les couches de bases.
Répondre
#24
(04-07-2019, 12:28)Reldan a écrit : Les - :
- il faudra quand même éclaircir si vous voulez faire de la jolie fig, faut pas rêver, une seule couche ça fera vraiment pauvre et plastoc.

Je n'ai pas tester et pour cause j'ai regardé pas mal de tutos sur le net et je suis sceptique. Du coup, et au vue des vidéo, j'ai le même ressenti que toi, c'est moche si tu ne retravailles pas derrière (ou que tu as des skill ++ en peinture). On est loin de la révolution annoncé ama.

Coyote, qui garde ses washes
Tarkilias: "j'essaye d'être raisonnable dans un hobby qui ne l'est définitivement pas "

Alias: "Entre une campagne pour un bouquin de JdR et une campagne pour de la fig, y'a un monde de différence.  Ils vont découvrir aussi avec bonheur que le client JdR c'est un bisounours qui aime se faire mettre comparé au client figurine.  Qui est lui-même un gentil panda sodomite comparé au client jdp (qui lui n'aime pas du tout se faire approcher par derrière)."
Répondre
#25
(04-07-2019, 12:36)coyote a écrit : c'est moche si tu ne retravailles pas derrière (ou que tu as des skill ++ en peinture).
Pour ceux qui ont des skills++ ils peuvent sûrement l'utiliser en lavis successifs et s'économiser l'ajout de médium mais j'ai des doutes sur le gain.
Amha le plus gagnant ne sera pas le peintre de cheminée mais le peintre de masse justement. Si tu commences une armée avec un schéma définie tu t'achètes les 2 ou 3 pots de contrast qui correspondent à tes couleurs de bases et tu gagnera quelques précieuses minutes par session pour ton investissement.
Répondre
#26
Citation :Amha le plus gagnant ne sera pas le peintre de cheminée mais le peintre de masse justement. Si tu commences une armée avec un schéma définie tu t'achètes les 2 ou 3 pots de contrast qui correspondent à tes couleurs de base
Ouaip. Exactement ce que je me disais.
Ça correspond à mes splortchs de peinte de base -comme les copaings plus haut, quoi-. Mais si je peindouille une faction en plusieurs fois (genre systématique chez moi de nos jours et avec des sessions étalées sur plusieurs années) sur le long terme, j'aurai moins à me casser la nouille à retrouver le ratio de dilution que j'avais utilisé quelques années plus tôt. C'est typiquement le genre de trucs qui serait utile pour développer une armée à long terme et éviter mes khadors en trois nuances de rouge, par exemple.

le squat
ça se réfléchit, surtout pour des petites factions
Répondre
#27
Je ne sais pas si c'est un bon truc de penser à long terme avec GW. Si tu mets longtemps à peindre ton armée, il seront sûrement passé au contrast V2 encore plus trop bien mais pas les même teintes. Ou alors tu achètes 3 pots d'avance sans savoir si tu vas les utiliser (et on ne sais même pas comment elle se conserve).

Pour celui qui peint pleins de factions différentes ça revient vraiment à très cher par rapport à un pot de medium (après si tu n'as pas de limite de budget...).
Répondre
#28
Citation :Je ne sais pas si c'est un bon truc de penser à long terme avec GW. Si tu mets longtemps à peindre ton armée, il seront sûrement passé au contrast V2 encore plus trop bien mais pas les même teintes. Ou alors tu achètes 3 pots d'avance sans savoir si tu vas les utiliser (et on ne sais même pas comment elle se conserve).
Ya sa conservation, en effet qui pose question.
Parce que stocker des pots c'est très faisable, j'en ai encore de 89 et j'oublie qu'il y a des générations qui vieillissent mal.

Non parce que j'use de peinte avec parcimonie, moi, monsieur. Et surtout, comme je le relevais dans la post-signature, je cause de ça comme envisageable pour les petites factions. Ma troupe Khador c'est à la louche une huitaine de jacks, une quinzaine-vingtaine de troupes et 3-4 patrons. Deux pots (ou trois, soyons fous) à stocker pendant dix ans pour assurer une peinte à peu près uniforme sur une faction complète en escarmouche, c'est pas la mer à boire en investissement.

Les 100+ marins WB (zénithal + lavis) ou les trotro orc(k)s (gros stocks de lavis jaune depuis 95), c'est pas la même histoire, en effet. Mais je les traite différemment aussi, je me casse moins le cul à la peinte et c'est plus simple de retrouver la formule magique.

le squat
pas folle la guêpe
Répondre


Atteindre :