Film Dune

139 réponses, 12793 vues

Je me demandais justement si il s'était basé sur la culture arabo-maghrebinne par simple intérêt pour sa saga ou si il avait un rapport plus personnel à cette culture?
J en ai aucune idée LOL
(28-11-2021, 20:08)Sceptik le sloucheur a écrit : Je me demandais justement si il s'était basé sur la culture arabo-maghrebinne par simple intérêt pour sa saga ou si il avait un rapport plus personnel à cette culture?

Rien ne le laisse supposer dans sa bio... à priori, Dune lui a été inspiré par des paysages dunaires (étonnant, non ?) situés en... Oregon. En tous cas, c'est ce que disent le plupart des pages qui lui sont consacrées. Il est aussi influencé par la "philosophie" de Carl Jung qui marque d'ailleurs assez nettement Dune.
(28-11-2021, 20:08)Sceptik le sloucheur a écrit : Je me demandais justement si il s'était basé sur la culture arabo-maghrebinne par simple intérêt pour sa saga ou si il avait un rapport plus personnel à cette culture?

Apparemment, il n'y a pas de relation profonde entre cette culture et l'auteur.
Il semblerait qu'il y ait un effet d’association (Mon livre sera dans une planète désertique --> allons voir la culture de la péninsule arabique) avant tout, même s'il a du bosser son sujet.
Il y a aussi sans doute un peu de "rule of cool", parce que c'est une culture proprement fascinante.
Faudrait fouiller mais il ya des points communs entre Lawrence d'Arabie et Paul Atréides aussi...
Voilà, je me demandais justement si c'est plus du à ce côté "Rule of cool", comme tu dit. J'imagine, et j'espère, qu'il a effectivement du bosser le sujet.
Je suis au début du Messie de Dune, et il y a ce passage assez fort où Farok parle avec Scytal de ce que lui a apporté l'accès à la richesse, à une culture plus matériel, et notamment grâce à la guerre, et les regrets qu'il a. Je trouve ça fort d'évoquer ce sujet lié à une culture d'inspiration arabique dans les année soixante.
A mon avis, selon ma lecture (et quelques autres que j'ai pu faire à propos du bouquin), y a deux grands thèmes dans Dune (pour les 3 premiers tomes du découpage français en fait):

- Les relations entre le pouvoir et la religion, et le pouvoir en général, avec un accent mis sur la dangerosité de l'idée d'homme providentiel, de messie, et la violence inouïe et aveugle qui en résulte (à ce titre, 40K est vraiment très inspiré de Dune... sur énormément de points d'ailleurs). Il y a une critique implicite de la religion et du fanatisme en particulier. D'ailleurs il est amusant de voir qu'il n'y a quasiment rien de "mystique" dans Dune. Même la prescience conférée par l'épice n'est en fait qu'une capacité de calcul hors norme qui permet de calculer les futurs possibles en prenant en compte les innombrables facteurs impliqués.

Tout est très rationnel, les éléments mystiques ou religieux n'étant que la résultante de manipulations de masse plurimillénaires liés à des plans machiavéliques mis en place par les institutions régnantes. "Dieu" ou quoi que ce soit d'équivalent n'a pas l'air d'y exister si ce n'est des aberrations génétiques fruits d'une sélection sur 10 000 ans mêlé aux effets gériatriques de l'épice, soit Paul et ses descendants. Même "Shai hulud", le vers divinisé des fremens, au final ce n'est qu'une grosse bête qui sert de bus
Révéler
.

Y a une critique de la colonisation également, et des effets délétères pour une culture du fait de l'arracher à son environnement culturel et géographiques. J'avais oublié combien Paul a tué (sans le vouloir évidemment) la culture fremen en les embarquant dans son délire.

Globalement, je trouve que Dune donne une vision très pessimiste (troll/ donc intelligente /troll) du monde. Le seul humaniste démocrate qui a réellement à coeur d'améliorer la vie des gens, c'est le duc Leto, et il nous fait une Eddard Stark (c'est plutôt E Stark qui fait une Leto Atréide en fait...)

- L'autre thème serait l'écologie. Comment fonctionne la vie sur une planète. comment on maintient un environnement et une situation écologique pour exploiter une ressource, comment on manipule l'écologie d'un monde pour faire fructifier ses intérêt...etc. Comment également l'humanité peut façonner un environnement plus ou moins volontairement (et Arrakis n'est pas la seule, Salusa Secundus aussi a été largement modifiée (par une attaque nucléaire), en faisant un monde extrêmement dur). Là dessus Herbert était quand même un sacré visionnaire.

Il y a tout un tas de bouquins et d'articles qui commentent Dune (en anglais beaucoup par contre).

J'ai jamais rien lu sinon sur pourquoi les fremens sont très inspirés des arabes. Ca fait 'achement penser à Lawrence d'Arabie, comme déjà dit, mais je n'ai jamais rien lu sur les relations entre Herbert et cette histoire. Disons que désert+ religion+ colonisés pour une ressource essentielle aux colonisateurs, dans les années 60, y a une allusion au pétrôle et au proche/moyen Orient assez évidente.
(Modification du message : 06-03-2022, 14:11 par Egill.)
Citation :J'avais oublié combien Paul a tué (sans le vouloir évidemment) la culture fremen en les embarquant dans son délire.

Je ne suis pas sûr qu'on puisse dire que c'est Paul qui les embarque. Il a vu ce futur et le craint plus que tout, mais il n'arrive pas à l'arrêter. C'est précisé à de nombreuses reprises. Sont également cités l'extraordinaire conjonctions du culte BennesseGerit, de la culture fremens et de la ferveurs de ces derniers. L'emballement et la déification qu'ils font de Paul / Muad Dib / Usul le dépasse complètement. Il en joue pour sauver sa peau, il en joue pour avoir une armée, donc il n'est pas complètement étranger au phénomène on est d'accord. Mais le Jihad c'est aussi et surtout un truc qui le dépasse.
Pourquoi le rapprochement entre les arabes et les fremens ?

Assez simplement j y vois un parallèle assez évident entre le Prophète Mohammed fédérant les (rugueuses) tribus arabes vivant dans un milieu désertique et hostile et conquérant la moitié du monde connu de l époque...

J avoue ne pas comprendre pourquoi tu ne vois pas le parallèle.
(Modification du message : 06-03-2022, 18:37 par hasdrubal.)
Ouais, et puis bon, le Djihad, c'est quand même limite limpide comme point de comparaison.
(Modification du message : 06-03-2022, 18:40 par Cyrus33.)