Conseils films samourai ?
#21


Pour moi Ran et Kagemusha sont les plus accessibles et les plus "forts" des films de Kurosawa sur le Japon féodal, mais y a aussi les 7 samourais ou Yojimbo qui sont très biens, mais peut-être un schouilla moins accessibles.




 



Citation :
Citation




Le samurai suit avant tout le code du Bushido, code moral extrêmement strict qui régie un statut honorable en toutes choses. A ceci s'ajoute les impératifs posés par le Clan du Samurai ainsi que toute sa hiérarchie remontant jusqu'au Shogun en passant par toute la pyramide féodo-vassalique des daimyô. Au final, avant de sortir son katana pour tout exploser, chaque samurai se bat intérieurement pour déterminer si sa prochaine action (ou non action) publique lui vaudra les honneurs ou la disgrâce. Et pour couronner le tout, on peut avoir conservé son honneur tout en ayant été rabaissé au rang de Rônin (cf Miyamoto Musashi et Ogami Itto)





 




Je veux pas faire une trop grosse digression historique, mais... attention à l'idéalisation facile, il y a un monde entre la théorie et ce que fut la réalité.




 




Sinon, le chevalier médiéval est un modèle de vertu: honneur, humilité, justice, respect de l'adversaire, défenseur des faibles... et tout le tintouin... et il faut pas lire beaucoup de bouquins pour se rendre compte qu'historiquement, la plupart des chevaliers étaient des soudards violents, brutaux, pillards à l'occasion, qui n'hésitaient pas une seconde à ravager des campagnes entières et à s'attaquer à des adversaires sans défense, ou au contraire de grands nobles bien plus intéressés par leurs intérêts politiques et économiques et se drapant dans l'idéal chevaleresque quand ça les arrangeait et s'asseyant dessus bien confortablement dans le cas inverse....




 




Pour le Samouraï honorable, stoïque, "zen", loyal à son clan et son daimyo jusque dans la mort, prêt à se suicider à sa demande, c'est aussi un idéal, une figure du samouraï idéal comme nous avons eu l'image du preux chevalier.




 




Dans les faits, c'était rarement le cas. Comme dans notre Histoire en Occident, les Samouraïs étaient une classe aristocratique lié à l'activité guerrière, peu à peu devenue une aristocratie bureaucratique durant l'ère Edo après la fin des guerres entre clans au XVIIème siècle.




 




Du coup la "réalité" du samouraï varie en fonction de l'époque. Le bushi de l'ère Kamakura et du premier Shoguna n'est pas le même que celui de l'ère Sengoku ou de celui de l'ère Edo. Les codes d'honneur ont évolué, ont été théorisés, couchés sur le papier et "institutionnalisés" que tardivement. Le Bushido, qui trouve certainement ses racines dans des coutumes anciennes, est une invention tardive du Japon féodal, peut-être même (c'est quelque chose qui est souvent revenu dans mes lectures sur le sujet), comme les romans de chevalerie et les Croisades chez nous, un moyen de canaliser ou tout du moins de tenter de contrôller les débordements violents qui vont de paire avec une caste guerrière en quête d'exploits martiaux comme celle des SAmouraïs.




 




Mais à l'époque de Sengoku, lors de laquelle le Japon est plongé dans une longue guerre civile entre clan, le statut de SAmouraï est flou: il va du ronin ou du bushi pauvre au puissant seigneur entouré de toute sa cour et de sa culture raffinée. Les uns comme les autres, comme les chevaliers en Europe, pouvaient très bien se comporter comme de véritables soudards, pillant, tuant, et se servant des idéaux de leur castes uniquement quand ça les arrangeait. Trahison, massacres et pillages sont, comme certaines périodes de notre Moyen Age, monnaie courante avant que le shogunat Tokugawa mette les samouraï au pas. En outre, à l'époque, l'état de conflit permanent fait que ces codes sociaux et moraux sont fluctuants.




 




On est souvent très loin du mec zen faisant preuve d'une abnégation totale et guerrier excellentissime qui médite sous les pétales de cerisiers.... D'ailleurs Kurosawa met souvent en scène des personnages peu honorables, souvent peu subtils, bourrins et qui ont souvent des comportements couards ou de véritables soudards.




 




Le cinéma aurait très bien pu s'emparer de ces aspects plus guerriers et moins disciplinés, et c'est plus présent, en tous cas chez Kurosawa, qu'on l'imagine souvent. Après, c'est aussi logique qu'il reprenne l'image d'épinal, plus poétique et marquante, mais faut pas trop prendre tout ça au pied de la lettre.




 



Citation :
Citation




 
<em style="color:#272a34;">Le Dernier Samurai</em> 
est très bon (même s'il y a à redire) et c'est la perception holywoodienne du Japon féodal la plus sérieuse à ce jour.




Ouais..... J'ai pas d'autres exemples qui me viennent en tête (la série "Shogun"? Mais on peut pas vraiment dire qu'elle est hollywoodienne), mais je sais pas si on peut dire ça...




 




Les SAmouraï de l'ère Meiji montré comme de gentils animistes défenseurs de la tradition dans leur belle montagne rustique et champêtre, habillés avec des armures périmés de 3 ou 400 ans (c'est un peu comme si on faisait un film sur la guerre de 14 avec des Poilus attifés en armures Renaissance) qui refusent d'utiliser des flingues (alors que les armes à feu existent dans les armées japonaises depuis le XVIème siècle), mouais..... La révolte de Satsuma, c'était surtout une réaction aristocratique, certains samouraï ayant peur de perdre les privilèges de leur caste que leur garantissait le régime traditionaliste et "figé" de l'ère Tokugawa.




 




Mais ça reste un bon blockbuster avec une bonne ambiance et de bonnes idées de mise en scène (les Samouraï en armure complètes qui beuglent leurs cris de guerre au fond des bois avant de charger à travers le brouillard, on dira ce qu'on voudra, ça a de la gueule), on est d'accord. Ca aurait été encore mieux si ça s'était passé pendant l'ère de Sengoku (mais ça aurait difficile de caser Tom Cruise, sauf en missionnaire jésuite peut-être?).


Répondre
#22


Pas un film mais samuraï tout de même : L'anime Samuraï Champloo




 




<div>
<iframe allowfullscreen="true" frameborder="0" height="270" src="https://www.youtube.com/embed/4OuRajFzMYI?feature=oembed" width="480"></iframe>

</div>


 


Répondre
#23


Merci, mais moi les dessins animés japonais, c'est pas trop mon truc [img]<fileStore.core_Emoticons>/emoticons/default_blush.png[/img] d'ailleurs les dessins animés en général (hormis qques trucs).




 




Merci Egill aussi pour tes précisions !


Répondre
#24

T'as tort. Ils font ça mieux que les films de samouraïs ?

Répondre
#25


C'est marrant, mais j'ai l'impression que personne n'a cité le très bon SEPPUKU ? (ou hara-kiri chez les occidentaux) (désolé j'ai pas trouvé la ba en français)




 




<div>
<iframe allowfullscreen="true" frameborder="0" height="270" src="https://www.youtube.com/embed/pRp1tUHpWNs?feature=oembed" width="480"></iframe>

</div>


 


Répondre
#26

Citation :
Il y a 16 heures, Egill a dit :




Je veux pas faire une trop grosse digression historique, mais... attention à l'idéalisation facile, il y a un monde entre la théorie et ce que fut la réalité.




 Ah mais je ne fais pas d'idéalisation bien au contraire (si je l'ai laissé transparaitre, c'est que je me suis mal exprimé mes excuses).




 




Effectivement les samurai n'étaient pas tous des saints : j'ai oublié de préciser la coutume des têtes coupées : les samurai se vantaient de hauts faits après les batailles mais les daimyo demandaient à ce qu'ils ramènent la tête des (autres samurai, les roturiers on s'en fout) vaincus pour prouver leur dire et valablement les récompenser. Dans certains cas, ça passait si on rapportait le casque (kabuto). Certains samurai étant particulièrement exceptionnels et/ou particulièrement sanguinaires, il a été rapporté qu'ils leur arriver de ployer sous le poids des têtes coupées avec lesquelles ils revenaient de la bataille (Khorne n'a rien inventé).




 




Pour pallier ce "léger inconvénient", il avait donc été décidé de ne rapporter que les lèvres supérieures et les nez. Plus simple à porter et manipuler. Sauf que : très vite il a été imposé aux samurai de porter la moustache (peu importe la forme). Pourquoi encourager cette fantaisie capillaire masculine alors qu'en principe les samurai rejettent toute frivolité ? Vous allez voir que ça vaut son pesant de sushi :




 




Beaucoup de samurai qui n'avaient pas pu rapporter beaucoup de trophées au daimyo après la bataille pour raisons diverses (mauvaises fortunes, talents martiaux inférieurs ou tout simplement la peur) avaient trouvé une parade épouvantable pour sauver leur honneur : ils tuaient des femmes et des enfants et rapportaient par douzaine les lèvres supérieures et les nez. Afin d'éviter les débordements et récompenser ceux qui avaient été vraiment "valeureux", on imposait donc le port de la moustache aux samurai.




 



Citation :
Il y a 16 heures, Egill a dit :




Les uns comme les autres, comme les chevaliers en Europe, pouvaient très bien se comporter comme de véritables soudards, pillant, tuant, et se servant des idéaux de leur castes uniquement quand ça les arrangeait. Trahison, massacres et pillages sont, comme certaines périodes de notre Moyen Age, monnaie courante avant que le shogunat Tokugawa mette les samouraï au pas. En outre, à l'époque, l'état de conflit permanent fait que ces codes sociaux et moraux sont fluctuants.




Absolument.




 



Citation :
Il y a 16 heures, Egill a dit :




Ouais..... J'ai pas d'autres exemples qui me viennent en tête (la série "Shogun"? Mais on peut pas vraiment dire qu'elle est hollywoodienne), mais je sais pas si on peut dire ça...




Mon propos s'inscrit dans une constatation globale de l'imagerie du Japon féodal vu par les occidentaux. Je ne parlais pas des japonais. Trop souvent quand on voit des films occidentaux traitant du Japon médiéval (voire même des yakuza) c'est la foire des grosses ficelles et autres clichés malheureux : toutes les femmes ressemblent à des geisha, tout le monde se balade en kimono de luxe même en voyage... Et plein de chinois sont engagés pour jouer la populace japonaise.




 




Au moins avec le dernier samurai, il y a eu de réels efforts de faits pour respecter le decorum et l'ambiance japonaise. La série Shogun avec Richard Chamberlain est assez sympa mais il y a tout de même de grosses incohérences spectaculaires pour impressionner le spectateur : l'exemple du moine qui fait seppuku (seuls les guerriers font seppuku et les femmes de guerriers font jigai)...

 



Citation :
Citation




 




La révolte de Satsuma, c'était surtout une réaction aristocratique, certains samouraï ayant peur de perdre les privilèges de leur caste que leur garantissait le régime traditionaliste et "figé" de l'ère Tokugawa.




 




 




Pour les révoltes de Satsuma, il me semblait avoir lu qu'elles avaient davantage été orchestrées par des samurai pauvres (l'équivalent des Hidalgo espagnols) qui s'étaient soulevés contre les clans riches de la capitale : ces derniers craignaient en effet les samurai de Satsuma, réputés extrêmement belliqueux et violents (et donc particulièrement difficiles à défaire sr le champ de bataille et avaient intrigués pour les museler en organisant des mariages arrangés onéreux avec des membres de la famille impériale, des exemptions de service militaire etc etc etc... Le manga "Satsuma, l'honneur des samurai (Hirata Hiroshi)" décrit très bien la situation (manga "historique" et particulièrement violent qui s'adresse clairement à un public "averti" et en aucun cas aux enfants voire jeunes ados).




 




Mais là il se peut qu'on ne parle pas des même révoltes de Satsuma.




 




EDIT : pour les ceuss intéressés, en voici un peu plus sur le manga Satsuma :




 




http://www.manga-news.com/index.php/seri...-samourais




 




Attention : je me répète, ici on n'est pas dans l'univers rigolol de Naruto ou de Hattori-Kun : toutes les scènes sont crues et sans concession. Ce manga n'es pas à mettre entre toutes les mains mais il a le mérite de montrer, comme l'a pointé Egill, que les samurai étaient loin d'être tous des modèles de vertu.




 




Serviteur,




 




Morikun


Répondre
#27


Moi ce qui m'avait surtout marqué dans ce que je connais (pas grand chose) sur les samourai, c'est leur coté "grouillot" à la botte d'un gros  conn*rd bien riche, bien fourbe et bien lache [img]<fileStore.core_Emoticons>/emoticons/default_laugh.png[/img]



 




Aprés la violence, bah c'était une autre époque, qui ne trucidait pas qques dizaines d'enfants de temps en temps, hein ? [img]<fileStore.core_Emoticons>/emoticons/default_tongue.png[/img]

Répondre
#28

Citation :
il y a 28 minutes, FAM a dit :




Aprés la violence, bah c'était une autre époque, qui ne trucidait pas qques dizaines d'enfants de temps en temps, hein ? [img]<fileStore.core_Emoticons>/emoticons/default_tongue.png[/img]



Gilles de Rais. Lui il y allait par centaines. Z'avaient qu'à être sages et obéissants les lardons...


Répondre
#29


C'est chouette de parler de tous ces sympathiques héros, mais pour revenir au sujet, dans mes recherches je suis tombé sur ça, et je suis tombé de ma chaise tellement j'ai aimé la scene. Pour moi c'est l'archétype du film de samourai, dommage que je me sois "spoilé" tout seul un film que je n'avais pas vu.




 




edit : ah et puis ya le "chouip chouip" de la soie quand les mecs se déplacent aussi, ça c'est obligé dans un film de samourai. Je pense que quand je jouerai à test of honour, je ferai "chouip chouip" en lançant les dés [img]<fileStore.core_Emoticons>/emoticons/default_laugh.png[/img]



 




 




 




<div>
<iframe allowfullscreen="true" frameborder="0" height="270" src="https://www.youtube.com/embed/G-M-6BXsSgw?feature=oembed" width="480"></iframe>

</div>


 




 




 




En plus le héros est lui plutot atypique : trés grand, pas trés jeune (d'habitude à cet age dans les films, ils sont soit morts, soit servils, soit ronins, soit devenus des enflures comme leur chefs), et il combat avec ce qui ressemble à un canif [img]<fileStore.core_Emoticons>/emoticons/default_laugh.png[/img]



 




En plus pour les décors, c'est une bonne source d'inspiration (ce qui est le but de ma recherche, car cet été, c'est décidé, je me garde un peu de temps pour moi, pour faire du décor perso (Enfin quand je serai à jour des commandes en cours). Ca va me changer des tapis et des rivieres [img]<fileStore.core_Emoticons>/emoticons/default_tongue.png[/img]

Répondre
#30


Vous avez vu les 13 tueurs et le remake? Vus récemment, j'aime beaucoup.




 




http://www.allocine.fr/film/fichefilm_ge...46603.html




 




http://www.telerama.fr/cinema/films/les-...390904.php




 




Un docu kinébien aussi : 




<div>
<iframe allowfullscreen="true" frameborder="0" height="270" src="https://www.youtube.com/embed/j9po3FlQwDI?feature=oembed" width="480"></iframe>

</div>


 


Répondre


Atteindre :