[FUROR MUNDI / Memento Mori] Malversations au Cap Breton

18 réponses, 847 vues

De belles figs, une belle table et une narration au top. Vous savez y faire les gars Smile
Merci, la nature du jeu facilité l’exercice...

@ FAM : pour être tout à fait transparent il s’agissait d’un aut novi generis plenas ira ignotas bestias que nous avons interprété comme une ourse, mais avec un jet de dé moins bon, cela aurait pu être un ongulé renfrogné…disons donc un élan un peu bourru^^.

@ Mehapito : bon, bon ?, ma foi je l’espère et le ressent comme tel, mais ça reste très subjectif. Disons qu’il y a dans le jeu une part de classicisme, et une autre plus iconoclaste, mais que dans l’expérience de jeu la part iconoclaste domine l’autre. Mais ce bon mot me motive pour faire un petit topo plus techno pour donner un aperçu objectif (autant que faire ce peut pour son bébé). Même si comme pour tout moteur, le lubrifiant (dosage et habillage) compte aussi.

Dans ce goût là, voici un petite version sans jus ni fluff du même RC

[Image: terrai17.jpg]

Préambule

Il s’agit du scénario de base du jeu (baston en face à face) mais qui inclut quand même des objectifs qui simulent l’impact d’un potentiel encerclement/débordement sur des gens qui tiennent à leur vie et/où leur liberté (dans Furor Mundi la plupart des combattants ne sont pas des soldats fanatisés engagés dans la bataille de la fin des temps, loin de là). Lors de la mise en scène le Portugais parvient à retarder un des trois chefs adverses, et l’Amérindien parvient à imposer un déploiement avancé. Cette carte qui s’applique aux deux compagnies, permet à un des 3 chefs amérindiens de prendre pied au milieu de la table, et à un des 3 chefs portugais de se rapprocher de l’objectif sud.

Déroulé

L’Améridien semble abandonner l’objectif sud, mais maintient néanmoins le Portugais dans cette zone sous pression en détachant quelques tireurs pour le harceler…le temps que son chef retardé vienne contester cette position. Quand le moment arrivera, le portugais combinera le feu et un recul progressif pour pouvoir tenir l’objectif au bon moment sans devoir s’engager dans un corps à corps prématuré. Les feux successifs affaibliront/désorganiseront progressivement l’Amérindien dans ce secteur qui parviendra néanmoins au contact, mais assez diminué et tardivement, pour que le chef portugais parvienne (de justesse) à ses fins.

A nord l’Amérindien compte sur ses maraudeurs pour prendre et tenir l’objectif, et sur son chef en position avancée pour dégager les maraudeurs adverses et interdire l’accès à cet objectif. Les portugais profitent de l’action retardatrice de ces mêmes maraudeurs pour filer vers l’objectif nord avec un de leur chef. L’opération est délicate, car le chef portugais doit à la fois bloquer l’avance adverse et avancer assez loin pour pouvoir envoyer assez d’hommes (et des bons qui devront faire preuve d’initiative, de cran, et d’efficacité au CAC) sur l’objectif tenu par les maraudeurs amérindiens. La manœuvre de ce chef portugais est compliquée par l’apparition de l’ourse (invocation spéciale algonquienne) mais ne peut que le pousser vers l’avant.

Le troisième chef portugais se positionne au centre pour placer sous son feu la prévisible avancée du chef principal amérindien qui s’est déjà séparé de quelques hommes pour entraver la manœuvre portugaise sur l’objectif sud ; et donc pour soutenir la manœuvre de l’autre chef portugais qui combat au nord. Pour contrer cela le chef principal amérindien détache au passage ses meilleurs guerriers pour bloquer le feu portugais, et se porter au nord pour y faire basculer la situation à son avantage.

Dénouement

Je n’ai plus le mémoire du nombre de tours joués (10 au maximum dans le jeu, mais les parties qui vont jusqu’au 10ème tour sont largement minoritaires), donc on va dire – plouf-plouf ! - au 8ème tour, le Portugais tient les deux objectifs, ce qui associé aux pertes adverses même limitées fait descendre la ténacité amérindienne à 0 (seuil de démo). Si les choses en restent là l’Amérindien devra passer un test  de démo et éventuellement dérouter. Mais les pertes portugaises étant déjà importantes (merci l’ourse dont on mesure à ce moment l’impact sur la partie) à ce moment du jeu, la perte d’un de leur chef fait également passer la ténacité portugaise à 0, ce qui met automatiquement fin à la partie sur un match nul (dans Furor Mundi, celui qui est au bord de la déroute, et à condition de tenir, peut toujours tenter d’arracher le nul en mettant l’adversaire dans la même situation).
(Modification du message : 14-12-2022, 00:20 par Lacambuse.)
Merci pour ce complément explicatif qui ne fait qu'ajouter à l'envie que je ressens déjà pour ce jeu depuis ta première présentation ici.
(14-12-2022, 00:00)Lacambuse a écrit : @ FAM : pour être tout à fait transparent il s’agissait d’un aut novi generis plenas ira ignotas bestias que nous avons interprété comme une ourse, mais avec un jet de dé moins bon, cela aurait pu être un ongulé renfrogné…disons donc un élan un peu bourru^^.


Je ne saurai dire, je ne parle pas portugais LOL


N'empeche qu'un élan ça fait peur, c'est énorme. Je l'ai vu dans des vidéos de chasse, c'est trés impressionnant...Peut etre pas autant qu'un ours, mais quand meme. Et puis meme ya aussi les vaches, j'en ai pas loin de chez moi, des vaches qui servent aux courses landaises (un truc dans des arenes ou des gars sautent par dessus), et ben tu fais pas le malin dans le meme prés (me demandez pas ce que je foutais dans le pré...)
Tu foutais quoi dans le pré ?

Pour avoir vu de très prés des sangliers et des cerfs (morts...), oui c'est de la GROSSE bestiole...
Et encore un grand merci pour les retours, Lacambuse. Comme le Mehapito, je suis au bord de la falaise, prêt à plonger...
 
[Image: giphy.gif]
oulah, non je vais pas raconter...c'est fini ce temps là LOL


un élan, je poste pas pour pas choquer, mais c'est vraiment, mais vraiment, énorme.


Un sanglier male adulte, un peu dominant, c'est une sacrée bestiole. Aujourd'hui au taff j'ai porté et cassé 3 demi porcs (pas des bodybuilders bretons, mais quand meme), c'est déja gros, mais un sanglier chef de harde...
Oui, 700 kg pour un Elan mâle (980 pour une clio 2). J'en ai profité pour actualiser mes stats de bestioles dangereuses:

L'Elan est bien celui qui fait le plus de victimes humaines au Canada, donc on va dire Orignaaaaaa! ! 
En Europe, Ours polaire mis à part, c'est bien le Grouiiilk des bois...
Par contre en Afrique je pensais que c'était l'hippo (qui tient quand même son 9ème rang mondial), mais non; en 2ème place seulement après l'éléphant.

Moralité: méfiez vous des brouteurs à l'air placide, et autres fouineurs au regard chafouin...surtout en voiture pour le Grouiiik et le Gnaaal...faut bien le dire.

En tout cas c'est toujours aussi sympa de partager ici, même pour discuter boucherie, zoologie & monde moderne Tongue

Le prochain RC est dans les tuyaux, pour janvier si tout va bien..le temps de boucler et que le trait de côte recule un peu sous certains pieds LOL
Citation :Mais ce bon mot me motive pour faire un petit topo plus techno pour donner un aperçu objectif (autant que faire ce peut pour son bébé). Même si comme pour tout moteur, le lubrifiant (dosage et habillage) compte aussi.

..donc je me cite, et je me réponds ..ahem! ..voilà qui est tenté ici:

https://www.warmania.com/forum/showthread.php?tid=7982
Ah ben ça c'est cool, merci  Wink !

Sujets apparemment similaires...
Sujet Auteur Réponses Affichages Dernier message
  [FUROR MUNDI / Memento Mori] Le bayou de Pabienvenido Lacambuse 7 297 21-01-2023, 19:18
Dernier message: Lacambuse
  [FUROR MUNDI] - Oro y Sangre, Godverdomme! Lacambuse 0 1,595 03-03-2022, 15:18
Dernier message: Lacambuse
  [FUROR MUNDI] Vent de folie sur RoubignOr, le safari photo. Lacambuse 0 417 15-11-2021, 13:43
Dernier message: Lacambuse
  [FUROR MUNDI] Le vol du condor Lacambuse 14 1,646 30-10-2021, 14:43
Dernier message: Lacambuse