Guild Ball
Guildball c'est fini

https://steamforged.com/sfg-news-blog/10...5hktZKqHIA

Disparition des produits sur la boutique en ligne de Steamforged dès le 1er Septembre (il y aura une vente spéciale pour liquider les stocks ensuite)
KS avec figurines en attente : Assassin's Creed, SoB Adventures, Okko 2, Middara 2/3, Altar Quest, Grim Dynasty, Hour of Need, D.E.I., Conan Conqueror, Blacklist miniatures, CQ Gamma
KS avec figurines en attente de la vague 2 : Black Rose Wars, Dungeonology
KS avec figurines perdus à jamais dans le triangle des Jarjareks : Rivals (2016), Dragon Tides (2015) , Journey (2014), les livres de Dies Irae pour 1650 (2013)





Répondre
Ho dommage ... ben c'est le cycle de l'édition des jeux. Les fans continueront certainement d'y jouer.
"L'important c'est de jouer"
Papa Wargamer, ma chaine Youtube dédiée aux Wargames (découverte de jeux, rapports de batailles, VLOG évènements)
Association ALESIA à Antony (92, limite 91) : http://associationalesia.forumactif.com/forum
Répondre
TIens, je pensais que ça marchait bien aux US ?
- à peindre/finir :
AOS : 1 trône vampire, 1 prince elfe sur griffon, 3 stormcasts, 1 bande Eyes of the Nine pour Underworld ; W40k : 3 primaris, 2 blightlords, 1 hauler, 1 chapelain primaris. DIVERS : 1 démon Scibor, 1 Merlin Andrea, 1 Alien, 2 figs Infinity, 1 crapaud géant, 1 guillaume tel. "age of tyrants"


Répondre
Y’avait une grosse communauté sur Sainté-Lyon mais ils ont arrêté d’y jouer depuis au moins 1 an.

Le jeu était vraiment sympa (mis à part que j’aime pas planifier en début de tour...trop compliqué pour moi d’anticiper ^^) quoique un peu trop tourné vers le compétitif par ici.

Faudrait que je complète les 2 teams de coup d’envoi pour la collect.
Répondre
(10-08-2020, 16:32)colonel saunders a écrit : TIens, je pensais que ça marchait bien aux US ?

L'ultra compétitivité du jeu ne devait pas aider à renouveler le pool de joueurs, à mon avis.
Répondre
Entre ça, x-wing, et Warmachine, qui étaient jusqu'à peu parmi les meilleures ventes US, y ont l'air très versés dans le compétitif les américains, non ?
- à peindre/finir :
AOS : 1 trône vampire, 1 prince elfe sur griffon, 3 stormcasts, 1 bande Eyes of the Nine pour Underworld ; W40k : 3 primaris, 2 blightlords, 1 hauler, 1 chapelain primaris. DIVERS : 1 démon Scibor, 1 Merlin Andrea, 1 Alien, 2 figs Infinity, 1 crapaud géant, 1 guillaume tel. "age of tyrants"


Répondre
Ben c'est ce qu'ils disent dans l'article. Le jeu hyper équilibré et compétitif a fait que comme aux échecs, les débutants enchaînés les défaites et c'est dur d'attirer de nouveaux joueurs et de sortir des nouveautés sans que ce op ou au contraire trop naze.

Intéressante réflexion a méditer.
"L'important c'est de jouer"
Papa Wargamer, ma chaine Youtube dédiée aux Wargames (découverte de jeux, rapports de batailles, VLOG évènements)
Association ALESIA à Antony (92, limite 91) : http://associationalesia.forumactif.com/forum
Répondre
C'est clair... mouahaha!
Répondre
(10-08-2020, 23:50)Marduck a écrit : Ben c'est ce qu'ils disent dans l'article. Le jeu hyper équilibré et compétitif a fait que comme aux échecs, les débutants enchaînés les défaites et c'est dur d'attirer de nouveaux joueurs et de sortir des nouveautés sans que ce op ou au contraire trop naze.

Intéressante réflexion a méditer.

Totalement ça !

La scène était hyper compétitive de par chez nous. Et même si j’ai pris du plaisir sur les quelques parties que j’ai fait c’était vraiment trop rude pour un débutant qui aime jouer en casual. Sans compter l’utilisation de la clock qui en plus d’être un veritable tue-l’amour est ingérable quand tu ne maîtrise pas totalement le jeu !

Le seul truc que j’aurai adapté c’est le système de pool d’ordre : j’aurai gardé le système avec les 2 chiffres (ordre donné au pool et ordre Max pour la fig) mais en faisant un truc plus souple (là encore pour un débutant planifier son tour à l’avance c’est chaud).

Chaque fig aurait apporté ses ordres au pool, on active une fig en alternance et PENDANT l’activation on peut lui attribuer autant de jeton d’action que l’on souhaite (comme à infinity)....dans la limite de la caractéristique max. Ça offre plus de souplesse au débutant qui peut plus facilement s’adapter tout en gardant l’aspect gestion des activations et des jetons (notamment ne pas tout flamber sur les premières activations).

Après vu que le jeu est mort rien ne m’empêche de jouer comme cela (ah ben si...l’absence de joueurs dans les environs ^^). Y’a juste quelques figs qui jouent sur les jetons attribués lors de la planification mais je pense pas en avoir (je crois que c’est les morticians qui jouent bcp sur ça).
Répondre
(10-08-2020, 23:50)Marduck a écrit : Smile
Ben c'est ce qu'ils disent dans l'article. Le jeu hyper équilibré et compétitif a fait que comme aux échecs, les débutants enchaînés les défaites et c'est dur d'attirer de nouveaux joueurs et de sortir des nouveautés sans que ce op ou au contraire trop naze.

Intéressante réflexion a méditer.

Intéressante réflexion, effectivement. Comme quoi, le jeu narratif présente bien des avantages .

La comparaison avec les échecs ou plus loin de nous, le go, comporte quand même certaines limites : dans ces deux jeux, les joueurs commencent avec exactement les mêmes pièces en quantité et nature (la seule différence étant de savoir qui va jouer en premier...pas anodin car le premier joueur au échec a tendance à niveau égal à gagner un peu plus que le second). Pas de variation dans la mise en place.
Alors que dans les jeux de figurines, les armées sont quasiment toujours asymétriques.
Plus la différence de moyens entre les deux joueurs qui peut vite rentrer en ligne de compte (moins de sous=moins de références jouables=moins de souplesse tactique car peu ou pas de personnalisation de listes)...alors que les échecs restent les mêmes qu'on y joue avec un set en plastique ou un plateau d'ébène avec des pièces en ivoire de narval Tongue .

Assez souvent dans les jeux à nouveautés régulières, les sorties les plus récentes s'avèrent souvent plus puissantes ou intéressantes que les références anciennes. Elles finissent par les éclipser soit via phénomène de mode (la nouvelle fig que tous les joueurs de cette faction vont mettre dans la composition, on a tous connu le phénomène) soit parce qu'elles sont strictement supérieures à d'anciennes référence, phénomène qu'on appelle le 'power creep'. Les jeux de carte à collectionner essaient de limiter la chose en imposant des rotations en fonction des formats, les cartes trop anciennes devenant périodiquement illégales en milieu dur. Les jeux de figs compétitifs ne le font généralement pas (contre-exemple : Warhammer Underworlds où les cartes neutres 'sortent' du format mais on peut toujours jouer les cartes de faction ainsi que la faction correspondante).

Mais bon, est-ce que le comportement consummériste de la plupart des joueurs n'est pas quelque part un peu en cause, aussi ? Dès qu'un jeu n'a pas de nouveautés pendant 2-3 mois, on voit fleurir les commentaires portant sur la mort de la gamme Huh (récemment pour Warhammer Underworlds ou Aristeia) .
Et un jeu qui a trop peu de nouveautés sombre rapidement sur le plan commercial. Il m'avait semblé lire je ne sais plus où qu'au moment de lancer une gamme de figs adossée à un jeu, généralement les concepteurs élaboraient dès le départ un planning prévisionnel sur deux ans (idéalement) à base de sorties régulières. Si au bout de deux ans, ça ne décolle pas : on arrache la prise. En réalité, si le produit 'ne trouve pas suffisamment son public', il peut finir à la canne dès la fin de sa première année de vie [douloureux souvenir d'un certain Hell Dorado].

Guild Ball a eu une bonne longévité commerciale en fin de compte.
Répondre


Atteindre :