Empreinte Carbone : mangeons des castors ou recyclons un peu notre zhobby
#21
Lisez les bouquins de Murray Bookchin, les gars...
Répondre
#22
Ces temps-ci, j'ai envie de lire David Graeber. Bookchin je connaissais pas, ça  a l'air intéressant.
"Je vous conseille d'éviter la mousse au chocolat du patron"

George Abitbol, La Classe américaine
Répondre
#23
j'aime pas le plastique, et je joue avec des figs presque aussi vieilles que moi, sur des régles imprimées en europe il y a quelques décennies , aloors venez pas me faire ch**r avec les délires d'une ado aspergée ( de quoi, on sait pâs mais elle a mangé grave ) et de quelques vieilles filles à chat ( en plus j'aime pas les chats ) .
et quand aux bouffeurs de graines :
save a vegetable , eat a vegan !
et que Gaia, le Climat et autres se rassurent ( j'ai failli écrire "aillent se faire f**tre" mais j'ai bien pris mes comprimés donc je me modêre ) , aprés l'extinction de l'humanité, y aura toujours la terre et un climat ...

monde de chiards qui passent leur temps à jouer à se faire peur avec les joujoux que leur vendent des technos qui ont pigé comment faire du pêze !!!
Répondre
#24
(20-06-2019, 17:00)lou passejaïre a écrit : j'aime pas le plastique, et je joue avec des figs presque aussi vieilles que moi, sur des régles imprimées en europe il y a quelques décennies , aloors venez pas me faire ch**r avec les délires d'une ado aspergée ( de quoi, on sait pâs mais elle a mangé grave ) et de quelques vieilles filles à chat ( en plus j'aime pas les chats ) .
et quand aux bouffeurs de graines :
save a vegetable , eat a vegan !
et que Gaia, le Climat et autres se rassurent ( j'ai failli écrire "aillent se faire f**tre" mais j'ai bien pris mes comprimés donc je me modêre ) , aprés l'extinction de l'humanité, y aura toujours la terre et un climat ...

monde de chiards qui passent leur temps à jouer à se faire peur avec les joujoux que leur vendent des technos qui ont pigé comment faire du pêze !!!

+1 avec machin Big Grin
Répondre
#25
Y'a des gens qui vivent dans des conditions tellement pourrav' et sans aucune perspective que quand tu leur proposes d'être "exploité" pour gagner plus de pognon signent des deux mains. Et si un français trouverai le travail et ses conditions abusées, il faut se dire qu'il y a des coins où le smic, les 35 heures, l'assurance vie et la prise en compte de pénibilité, c'est de la science fiction.
Alors certes, y'a des gens exploités (d'un point de vue français), mais les types gagnent bien plus en moins de temps, dans des conditions de vie de temps en temps meilleurs (genre avoir un sanitaire pour 8, c'est le Pérou pour des gens qui n'ont ni chiotte ni lavabo chez eux au pays).

Vegan ou Omni, c'est le degré d'industrialité de la consommation qui fait vraiment la différence. Mais en règle général, la population vegan est plus à cheval sur les consommations locales et directes et à de meilleurs comportements et réactions par rapport à l'empreinte carbone.
Même si en général c'est pour de mauvaises raisons et appuyé sur de l'ignorance, la volonté de diminuer la consommation de viande est assez intéressante pour s'apercevoir de la prise en compte des problèmes environnementaux (et a indirectement des effets positif sur la santé) :
0,1% de vegan et 2% de végétariens (une paille), 14% de la pop française envisageant d'arrêter la viande (26% des moins de 25 ans), 18% envisageant de diminuer la conso de viande. Un gros 35% de la pop s'intéressant à l'écologie par se biais, ça au moins se mérite.
[je le place là, mais en moyenne un français est loin de consommer trop de viande, on est loin des recommandations maximales conseillées).

Mais tout ça c'est de la paille : le (seul) vrai moyen de ni tuer, ni exploiter ni de polluer, c'est de ne pas faire de gosses.
On commence à revenir aux théories maltusiennes, en se disant qu'au final, limiter la population, c'est pas une idée con (la Chine approuve)
Mais généralement, ça ne fait pas encore fureur dans les cercles écolos.

Pour la doctrine écologique, elle est née durant l'entre-deux guerres, en Allemagne, dans un parti tenu par un moustachu facétieux :
historiquement, le premier parti allemand a été lancé par des nazis. Ils voyaient d'un très mauvais oeil l'ultra-libéralisme qui menait tout le monde à la crise écologique et à la banqueroute, et le communisme et l'industrialisme, qui dénaturaient la nature et les hommes, car éborgnant les paysages et transformant les gens en rouage sans âme.
C'est pas faux de dire que les écologistes actuels sont des néo-nazis, mais c'est un peu de la provoc'
Répondre
#26
Citation : Mais tout ça c'est de la paille : le (seul) vrai moyen de ni tuer, ni exploiter ni de polluer, c'est de ne pas faire de gosses.
Laisse tomber, je fais la pub pour le VHEMT sur ce foroume depuis quelque chose comme 2002 et ça ne fait pas recette. Et pourtant, c'est des mous du genou qui veulent "attendre" l'extinction.

le squat
ya plus efficace quand même
Répondre
#27
(20-06-2019, 17:00)lou passejaïre a écrit : aprés l'extinction de l'humanité, y aura toujours la terre et un climat ...

Excellent résumé, ne pas confondre écologie et protection de la race humaine...
Répondre
#28
(20-06-2019, 08:47)Sceptik le sloucheur a écrit : Est-ce que vous vous êtes plongé.e.s dans l'histoire et les reflexions de ce mouvement?
Il y a différentes raisons pour chacun.e de l'intégrer et l'écologie en est un pan important.

On a déjà fait un débat sur l'antispécisme...
En aucun cas, de façon rationnelle, l'écologie ne peut conduire au véganisme. Le véganisme reposant uniquement sur des cultures végétales (et les compléments alimentaires), il est incompatible avec une agriculture respectueuse de l'environnement, car dépendant très largement des engrais chimiques (à minima). L’élevage, de part les transferts de fertilisants qu'il permet, est essentiel à une production agricole écologique.
Le problème n'est pas la consommation de viande, mais ses modes de production. De fait, à l'inverse du fléxitarisme, intégrer le véganisme pour des raisons écologiques est un non sens.
Quand un végane proposera un modèle de production écologique pour un véganisme généralisé, on en reparlera.


(20-06-2019, 13:29)DV8 a écrit : Simple parceque: réduire, réutiliser, recycler.
[Image: maman-a-un-plan-story-of-stuff-pyramide-....jpg?w=840]

Ça peut tout à fait s'appliquer au milieu de la fig (et du jeu en général).
Répondre
#29
se sentir coupable de "participer" à la pollution en achetant des KS kiloplastique c'est pas illogique. C'est pourtant largement plus écologique que d'acheter du coca ou de l'eau en bouteille... Démentiellement plus écologique!
Un jeu ne fini pas dans une poubelle, et les rebus de dépunchages ou de grappes sont infimes comparés aux bouteilles de coca.

Peut-être qu'un écolo néo-nazi dirait que c'est la même chose, mais en terme d'énergie à dépenser pour améliorer la situation, c'est absurde de se concentrer sur ce sujet.

Et pour autant, ça n'empêche pas les sociétés productrices de réfléchir avant de sur-emballer leurs produits.
Répondre
#30
Avec des copains, on avait essayé de voir si on pouvait faire un programme écolo dur basé sur celui du front national pour trollé les réunions de syndicats étudiants.
Du coup, pour répondre à ci-dessus :
"Le Coca est une boisson culturellement endogène et acculturant notre gastronomie national. Qui voudrait grand remplacer nos vins et nos bières ? Stoppons les importations de Coca, pour éviter de se mettre à la botte d'une puissance impérialiste et étrangère, limiter le CO² qui détruit aussi notre beau pays et consommons local ... et français !"
"Ce kilo plastique vient tout droit de Chine ! Luttons contre le déclassement de nos ouvrier et la délocalisation de part la part des élites mondialistes ! Produisons nos jeux et nos loisirs en France, sinon rien !"
Ou le ...
"Ces produits sont dégénérés : du loisir dégénéré, de la nourriture dégénéré, et des produits aux emballages dégénérés. Il est temps de revenir à une France des valeurs, où l'on mange se qui pousse dans notre potager, où on passe du temps en famille, et où on pratique du sport en plein air"

L’extrême droite a un boulevard écologique qui ne demande qu'à être emprunté. Son idéologie est bien plus compatible avec que la greffe maladroite effectué par les libéraux et les nouveaux progressistes.
Même l'immigration pourrait être calé dedans.
Ce pourrait d'ailleurs être le futur axe qui remplacera le paradigme gauche-droite : National écologisme VS Liberale progressisme
Répondre


Atteindre :