[présentation] Elfenoir4 (Binche)
#1
Bonjour à vous,

Je me suis engagé dans un échange de pensées sur ce forum, en oubliant que nous ne sommes pas ici un cercle anonyme. Acceptez mes humbles excuses, je reviens de loin. Voici donc pour présentation...

Bertrand, alias "Elfenoir4", jeune humain avide de figurines. Au moins 12 ans de loyaux services avec dame hobby. (vous savez désormais qu'il a plus que la douzaine le gars derrière le clavier) Une chose est certaine, il a commencé tôt. Arrivé à ce stade dans sa consommation des "pitoux", il doit avouer l'amour du jeu, la passion de la miniature et la vénération de la technique qui gravite tout autour, constructions, stratégies, peintures. Et le plus important, amuser, s'amuser et être amusé. Un hobby complet pour sa part.

Tombé dans la marmite avec "Seigneur de Guerre" de 1992, à respirer l'odeur des peintures Enamel et attendre inconsciemment d'être happé par la curiosité pour des figurines Citadel, notre apôtre était sur le point de commencer une longue exploration. Cela a débuté avec juste trois boîtes. Au départ, ce n'étais pas une addiction, c'était juste un gros et deux petits paquets d'une marque avec un goût agréable, étalés sur des années... il en grillait une petite de temps en temps mais le bougre ignorait qu'il allait en voir de toutes les couleurs.

Et bien à présent, c'est plusieurs saveurs, d'autres substances, de la futuriste et de la fantasy. De quoi se retourner et perdre la tête. On se retrouve téléporté dans une multitude d'univers en consommant du bon plastique, de la luxueuse résine ou encore du métal bien dur. On visite Frostgrave, Kings of War, sans oublier la dimension de Warhammer 40.000 et son petit frère Kill Team. Ces derniers dilués au fil du temps dans des recettes plus digestes et joviales, avec la méthode "One Page Rules", tellement plus bio. Ce sont des litres de peinture qui ont coulés, des innombrables jets de dés aux formes variées, de kilogrammes de matériel. "Elfenoir4" n'en avait jamais assez.

Et vint la fatalité... on approche un club, on fréquente ses semblables, on passe à l'aiguille et le maniement du pistolet, on consomme le même produit autrement, entasse tout un tas d'objets qui tranchent, qui percent, on veut toujours plus de sensation, des bons plans, des occasions faciles, on collectionne, on veut goûter à tout, on amasse encore et encore, jamais rassasié. Puis un beau jour, après en avoir pris une grosse dose, on se met à faire son propre produit... d'une autre manière. On désire vampiriser son prochain, pour un futur sombre et lointain, en espérant devenir à son tour, un baron de la bonne figurine.
Répondre
#2
La bienviendue.
Si tu as attaqué avec Seigneurs de Guerre, c'est effectivement "au moins" douze ans, oui...

le squat
ai pas honte de ton âge, surtout s'il est élevé, sinon on va te charrier c'est sûr
Répondre
#3
Bienvenue (de nouveau Big Grin !).
Merci pour la présentation Wink .
Et donc, encore un "vieux" !!
Répondre
#4
J'ignore à partir de quel âge la société prétend savoir si on est un vieux ou un jeune. J'ai 31 cycles. Je sais par contre que je possède des figurines qui sont cataloguées comme reliques.

Merci pour cet accueil.
Répondre
#5
Ouuuh, ouuuh ! un Djeunz (la société je sais pas mais ici je dirais qu'en deçà du quadra...).
Tant pis, bienviendue quand même.

le squat
un peu jeune pour être une living relic mais bon...
Répondre
#6
Bienvenue. Chez les vieux. (c'est nous Big Grin )
"Je vous conseille d'éviter la mousse au chocolat du patron"

George Abitbol, La Classe américaine
Répondre
#7
Ah ouaaaai de la jeunesse! Sois le bienvenu, et rassure toi, tu ne seras pas le seul ici, on est deux ou trois à essayer de contenir les croûtons locaux.
Des skavens pour 40k.

Un codex skaven pour 40k.


Le Duc Bastard, projets d’illustrations.
Tumblr
Fb
Répondre
#8
C'est l'une des choses qui me plaît dans notre hobby, à savoir, mixer les générations. Cette semaine, j'ai reçu le privilège de faire découvrir le monde des jeux de figurines à un enfant de 5 ans.
Répondre
#9
Encore un sale jeune Big Grin Tongue
Répondre
#10
Jeune mais vieux... un paradoxe, en fait.
Répondre


Atteindre :