Les médias, contre-pouvoir, support critique ou fabrique à cons ?
#1

Citation :
Il y a 2 heures, latribuneludique a dit :




Mais je vous rejoins quand même sur le fait qu'il est triste aujourd'hui de voir le peu de recul que prennent les gens. Il suffit de prendre le train et d'écouter les conversations pour s'apercevoir que malheureusement ils sont peu nombreux à se renseigner un minimum sur un sujet avant de prendre position dessus. [img]<fileStore.core_Emoticons>/emoticons/default_wacko.png[/img]



 




Tu veux dire que les gens sont cons ?  Ce n'est pas nouveau mais il me semble aussi que le phénomène s'accentue avec le temps.  En même temps, on arrive doucement mais sûrement à des générations éduquées par les émissions d'Hanouna et les "Anges de bidule".  Avec ce genre de mentorat médiatique, çà va faire une belle brochette d'abrutis, c'est certain.  Je me faisais la réflexion récemment avec la fin des guignols (qui étaient bien plus fins dans leur analyse de l'actualité malgré la surcouche humoristique), il n'y a plus vraiment de média de masse qui propose une analyse des sujets de société.  Tout n'est que réaction et surréaction par des gens eux-mêmes peu instruits (Hanouna ce n'est pas Pivot^^) ou tellement imbu de leur personne qu'ils confondent opinion et vérité absolue.  Même constat par rapport aux étudiants et aux mémoires universitaires dont je suis presque chaque année lecteur ; l'analyse semble une chose de plus en plus inaccessible aux jeunes adultes, même ceux sortant d'études supérieures.  Tout n'est qu'action, réaction et émotions sans prise de recul ni analyse intellectuelle.  Et comme tout doit être instantané, l'émotionnel prend le pas sur la réflexion, ce qui amène un flot de stupidité et des changements de positions façon girouette (exemple parfait : Trump).  




 




Idiocracy a fêté ses 10 ans l'an dernier, ce film était visionnaire.


Répondre
#2

Citation :
Citation




il n'y a plus vraiment de média de masse qui propose une analyse des sujets de société.  Tout n'est que réaction et surréaction par des gens eux-mêmes peu instruits




 




Le Quotidien ?




 




Après ça dépend où tu puises tes sources :) Tu connais mon amour de la zététique et des chaînes Youtube scientifique de vulgarisation. Oh certes ça reste de l'amateurisme, pas vraiment du mass-média, et ce n'est "que" de la vulgarisation. Mais ça fait déjà bien plus le taff qu'Hanouna.


 



Citation :
Citation




<em style="background-color:#ffffff;color:#353c41;font-size:14px;">Idiocracy a fêté ses 10 ans l'an dernier, ce film était visionnaire.</em>




 




Oooooooh que oui, un film culte à voir et revoir.


Répondre
#3

Citation :
il y a 13 minutes, L`Eternel a dit :




 




Le Quotidien ?




Après ça dépend où tu puises tes sources :) Tu connais mon amour de la zététique et des chaînes Youtube scientifique de vulgarisation. Oh certes ça reste de l'amateurisme, pas vraiment du mass-média, et ce n'est "que" de la vulgarisation. Mais ça fait déjà bien plus le taff qu'Hanouna.




 




Y'en a plein des médias "de qualité", le problème c'est "de masse".  Un truc qui touche disons au moins 50% de la population active.  Je n'ai pas de chiffres mais je pense que les guignols c'était quand même bien connu et suivi pour rester sur cet exemple.  


Répondre
#4

Citation :
il y a 1 minute, Alias a dit :




 




Y'en a plein des médias "de qualité", le problème c'est "de masse".  Un truc qui touche disons au moins 50% de la population active.  Je n'ai pas de chiffres mais je pense que les guignols c'était quand même bien connu et suivi pour rester sur cet exemple.   




 




Oui, enfin les Guignols étaient quand même bien orientés, cela restait principalement de l'humour à prendre avec des pincettes.




 




Mais là on dérive du sujet, un modérateur pourrait peut-être en créer à part...


Répondre
#5

Citation :
il y a 49 minutes, latribuneludique a dit :




 




Oui, enfin les Guignols étaient quand même bien orientés, cela restait principalement de l'humour à prendre avec des pincettes.




 




Tous les médias sont peu ou prou orientés donc j'évacue ce point assez rapidement et oui il y avait de l'humour parfois un peu lourdingue.  N'empêche que de mon adolescence naïve et crasse, j'ai gardé via les guignols l'image d'une guerre du golfe surmédiatisée, pilotée par les ricains et faite avan tout pour s'assurer la manne de pétrole.  Quand j'ai regardé cette guerre une quinzaine d'années plus tard avec le regard cette fois d'un adulte  amateur d'histoire et de politique, j'en suis arrivé au même constat avec bien sûr plus de nuances et une analyse plus fouillée de l'affaire.  Mais sur le fond, l'image que les guignols m'avaient laissés de cette affaire était plutôt juste.  Je prend cet exemple parce qu'il est vraiment parlant et que la guerre du golfe a fait beaucoup pour "asseoir" les guignols dans le paysage médiatique mais ce n'est pas le seul où ils ont réussi à rendre "grand public" une analyse qui va au-delà d'une vision trumpienne "houuu les méchants pas beaux, nous on est les gentils-gentils".  Deux contre-exemples actuels, le traitement du conflit israelo-palestinien ou de la crise des migrants est ultra-orienté et surtout d'une "qualité" catastrophique (encore une fois, tout dans l'émotion et l'instantané, rien ou presque niveau analyse).    




 



Citation :
Citation




 




Mais là on dérive du sujet, un modérateur pourrait peut-être en créer à part...




 




+1 pour la dérive et +2 pour la création d'un sujet dédié "Les médias actuels, des usines à cons ?".  Du coup je m'arrête là en attendant la délocalisation du sujet au Boukhistan.


Répondre
#6


MODO ON




Et voilà, sujet créé suite au "déviage" dans le topic Revell".




Par contre, je préviens tout le monde, le sujet est sensible et potentiellement, il peut rapidement partir en sucette [img]<fileStore.core_Emoticons>/emoticons/default_whistling.gif[/img] , on commence à vous connaître [img]<fileStore.core_Emoticons>/emoticons/default_biggrin.png[/img]



Donc, on reste cool [img]<fileStore.core_Emoticons>/emoticons/default_cool.png[/img] !




 




[Image: 49g9.gif]




 




MODO OFF


Répondre
#7


Sujet éminemment intéressant mais extrêmement volatile et inflammable ^^'




 




Comme déjà souligné, l'information à l'heure actuelle est traitée dans l'instantané et la réaction à chaud. Depuis qu'on considère facebook et twitter comme des "media" à part entière, ça ne va pas aller en s'arrangeant surtout dans la mesure où le président de la première puissance mondiale actuelle utilise massivement (abusivement ?) l'un de ces canaux de données...




 




Une vraie analyse demande du temps et un brin de curiosité et ce ne sont ni wikipedia (même si ça peut aider un tout petit peu parfois) ni les cafés du commerce numériques qui en seront des bases solides.




 




Serviteur,




 




Morikun


Répondre
#8


Que l'auteur de ce titre ait lu du Brighelli ne me surprendrait pas :°)




 




------------




 



Citation :
Citation




Une vraie analyse demande du temps et un brin de curiosité et ce ne sont ni wikipedia<span> </span>




 




Et pourtant Wikipedia est un outil très bon en terme d'analyse. Contrairement à beaucoup d'autres sources, justement, lui source ! C'est la base du truc. Et quand ce n'est pas sourcé suffisamment, c'est précisé. Personnellement je donne ma petite obole de 5€ chaque année à la fondation parce que je trouve que Wikipedia est justement une merveille parmi les réalisations humaines. Je ne comprends pas trop cette harangue envers Wikipédia par beaucoup de monde. 


Sachons raison garder : Ce n'est pas parce que c'est marqué sur Internet que c'est vrai ... mais ce n'est pas parce que c'est sur Internet que c'est faux.


Répondre
#9


Quand plus de 90% des médias français (et dans ceux-ci, l'intégralité des "grands" médias) sont concentré entre les mains de quelques groupes financiers qui ont un intérêt tout particulier à ce que les gens soient des imbéciles... On ne peut guère s'attendre à ce que ces médias proposent des analyse pertinentes, riches et à destination du grand public.




L'information est toujours orientée par la sensibilité de son rédacteur. Les journaux qui se targuent d'être totalement objectifs sont souvent de grands menteurs (Le Monde, exemple typique) et il suffit de creuser un peu pour se rendre compte de la direction sous-jacente de l'information.




 




En soi, ce n'est pas un tord d'être orienté (l'objectivité est quasi impossible dès qu'il faut aller au delà d'une simple énonciation de fait) SI et seulement si cette orientation est claire et assumée.




Pour prendre deux cas bien tranché, sur les médias internet : tu écoute un podcast de Sorral, tu sais qu'il va tourner son info et sa réflexion selon un prisme d'extrême droite - et c'est dans le cas ou tu ne le sais (ou ne l’admet) pas que c'est le plus dangereux. A coté, prend une vidéo d'Usul (dont j'aime beaucoup le travail, par ailleurs), c'est orienté très à gauche (d'ailleurs le garçon se dit lui-même marxiste et communiste) et ça doit, là aussi, être pris en compte dans le traitement de l'information.




 




Le problème, c'est que non seulement on nous vente de l'objectivité sur des médias globalement à droite, voir très à droite, et en tout cas toujours à sucer la roue du pouvoir politique en place... Mais qu'en plus, pour trouver des analyses sous un autre prisme, il faut s'orienter principalement sur les vidéos que l'on trouve en ligne (Youtube en premier lieu), ce qui touche un public infiniment moins large.




Et puis bon... Pour un Usul, t'as combien de Dieudonné, Raptor Dissident ou Sorral ? Sans compter les vidéos n'ayant guère d'autre but que de faire de la TV en moins bien (Y compris toute ces chaines complotistes très amusante à regarder en soi, bien moins quand on se rend compte que les mecs croient à leurs âneries et son suivis par des mecs tout aussi convaincus.)




 




C''est d'autant plus regrettable que bien utilisé, on est dans une ère ou l'information n'a jamais été aussi disponible et partagé... Sauf que l'esprit critique, ça se forme et c'est nécessaire pour comprendre les choses.




Là, on touche à un autre problème, ceci dit, qui dépasse la simple question des médias.




 


Répondre
#10

Citation :
Il y a 2 heures, Alias a dit :




Tous les médias sont peu ou prou orientés donc j'évacue ce point assez rapidement et oui il y avait de l'humour parfois un peu lourdingue.  N'empêche que de mon adolescence naïve et crasse, j'ai gardé via les guignols l'image d'une guerre du golfe surmédiatisée, pilotée par les ricains et faite avan tout pour s'assurer la manne de pétrole.  Quand j'ai regardé cette guerre une quinzaine d'années plus tard avec le regard cette fois d'un adulte  amateur d'histoire et de politique, j'en suis arrivé au même constat avec bien sûr plus de nuances et une analyse plus fouillée de l'affaire.  Mais sur le fond, l'image que les guignols m'avaient laissés de cette affaire était plutôt juste.  Je prend cet exemple parce qu'il est vraiment parlant et que la guerre du golfe a fait beaucoup pour "asseoir" les guignols dans le paysage médiatique mais ce n'est pas le seul où ils ont réussi à rendre "grand public" une analyse qui va au-delà d'une vision trumpienne "houuu les méchants pas beaux, nous on est les gentils-gentils".  Deux contre-exemples actuels, le traitement du conflit israelo-palestinien ou de la crise des migrants est ultra-orienté et surtout d'une "qualité" catastrophique (encore une fois, tout dans l'émotion et l'instantané, rien ou presque niveau analyse).    




 




Oui certaines critiques et points de vue des Guignols étaient plutôt pertinents mais à côté de cela ils prenaient également un raccourci humoristique un peu trop facile "français = échec", j'ai souvenir par exemple du traitement des ventes ratées du Rafale qu'ils faisaient passer pour un truc qui ne pouvait pas marcher. Bon, cela pouvait être drôle mais c'était complètement à côté de la plaque. Bref il y avait à boire et à manger.




 




De manière générale, et je ne pense pas être le seul à l'avoir remarqué, dès qu'un média traite d'un sujet que je maîtrise un minimum, c'est le plus souvent pour raconter des âneries : erreurs factuelles, raccourcis, etc. On ne peut certes pas demander aux journalistes de tout connaître sur le bout des doigts mais quand même il y a souvent des erreurs grossières.




En poussant plus loin mes investigations sur certains reportages, j'ai pu obtenir d'autres sons de cloche (témoignages de gens suivis par les journalistes) insinuant que non seulement les dits reportages étaient bourrés d'erreurs mais en plus volontairement trompeurs (on coupe une scène ici, on fait un montage là en changeant le timeline des événements, etc.).




 




Ajoutez à cela que j'ai travaillé quelques années pour le service de communication de ma boite et là j'ai perdu tout ce qui me restait de confiance envers les différents médias. Les communicants m'ont expliqué que l'objectif c'était de prendre exemple sur EDF qui a une tactique qui marche : dès qu'il y a un problème (des intempéries avec des lignes arrachées par exemple), on tourne ses propres images de gentils ouvriers au travail sous la neige et on fait ses propres infographies puis on file cela aux journalistes avec un beau dossier de presse en faisant le pari qu'ils seront trop feignants pour aller chercher ailleurs...




Et je ne vous parle même pas des petits cadeaux ou des déjeuners offerts pour qu'un sujet soit traité de manière plus sympa.




Bon, je vous rassure, pour ma boite cela ne marche pas car les journalistes font plus de buzz en nous tapant dessus qu'en essayant de nous montrer de manière positive mais cela illustre parfaitement le fait qu'une partie des médias ne fait plus son boulot.




 




Et le problème est aussi qu'on gobe tout (je mets un "on" car je me mets dans le sac). Si les journalistes ne font plus leur boulot c'est qu'en face nous ne sommes pas assez critiques non plus. C'est un peu comme la boulangerie qui sert un pain pourri mais qui s'en fout car elle est bien placée et qu'elle aura toujours des clients, si on continue à accepter les erreurs et les mensonges à la TV, il n'y aucune raison pour que cela change...


Répondre


Sujets apparemment similaires...
Sujet Auteur Réponses Affichages Dernier message
  [Special vieux cons] Premiers tripotage de gurine Alias 62 10,176 14-02-2019, 18:06
Dernier message: Alias

Atteindre :