Vous imprimez, vraiment ?
#1
Le but de ma question n'est pas de déclencher une guerre entre pros et antis (je préfère préciser quand même) mais vraiment d'essayer d'avoir une vision de cette nouvelle tendance que l'on nous présente comme l'avenir du hobby (vous l'aurez compris, je suis un peu dubitatif par rapport à cette dernière affirmation)...
Je vois défiler, presque ad nauseam, les financements participatifs, mécénats et autre ventes de fichiers STL / à imprimmer. Du coup, je me demande si...
1 - chaque projet se vend si bien que ça vu l'énorme offre.
2 - une fois acheté, combien de pièces sont vraiment imprimés et par combien de personnes par mi les acheteurs.
3 - n'est-ce pas dommage pour ces créateurs/boîtes de se priver d'une partie de sa potentielle clientèle qui ne veut / peut pas imprimer ?
Répondre
#2
Je peux répondre sur la 2. Je dirais que le schéma est le même qu'en physique : une montagne se créee, et pour imprimer et peindre ça dépend des gens. Certains vont collectionner les STL, d'autres imprimer sans peindre, et d'autres (moins, comme en physique) remplir des étagères.
Perso J'attends que mon imprimante sorte, j'ai demandé au constructeur, normalement c'est dans un mois. Du coup je peux te dire que ça va imprimer sec une fois reçue.
Répondre
#3
Pour le point 3, la réponse n'est-elle pas simplement que ce ne sont tout simplement pas les mêmes boîtes qui proposent des modèles à imprimer et celles qui vendent des produits physiques ? Ce sont deux métiers très différents (à part la partie création) et je vois énormément d'avantages pour de toutes petites boîtes ou des personnes seules à n'avoir qu'à se soucier de la conception...

La prise de risque est par exemple bien plus faible, si un produit ne se vend pas, il n'y a pas de stock, pas d'investissement autre que le temps passé dessus...
Répondre
#4
Bien que je n'imprime pas (pas la possibilité dans l'appart d'avoir une imprimante résine), je regarde un peu ça du coin de l’œil depuis un moment (en me disant que je pourrais toujours trouvé un service d'impression). J'avoue que je suis impressionné (et inquiet) par l'explosion de l'offre depuis l'année dernière. Seulement, je me demande si cela va pas finir par s'engorger, attirer des gens qui ont plus de moyens et ainsi faire la part belle aux "grosses artilleries" qui occuperont toute la place en terme de visibilité (comme on a pu voir avec les kickstarters "campagne de pub" à la Mythic Games et autres Zombicide) en tuant le côté artisanal/créatif du truc... Je veux dire qu'on voir déjà d'un côté des patreons avec une pauvre photo tandis que de l'autre certains font des trailers (je pense à Raging Hereos par ex).

Pour la questions des même boites, je dirais que cela dépend beaucoup (il me semble) ne font que de la création de modèle mais d'autres proposes l'impression ou on une gamme plus classique à côté (encore Raging Hereos comme exemple mais ce sont pas les seuls).
Répondre
#5
Pour les décors, la techno est abordable et dispo depuis un moment. Alors c'est certes pas la majorité des joueurs, mais on en voit passer pas mal, et chez moi je peux te dire que ça imprime.
C'est pas compliqué, j'ai pas trouvé meilleur compromis rendu/prix/solidité en ce qui me concerne.

En ce qui concerne les figs, sur les réseaux sociaux on en voit de plus en plus. Autant il y a deux ans je trouve que c'était marginal, autant depuis quelques mois j'en vois régulièrement. Et honnêtement, à l'oeil impossible de faire la différence.
Après, l'humain étant ce qu'il est, ouais y en a qui stockent du fichier et en feront jamais rien. Mais est-ce pire que de stocker des boîtes sous plastique ? Au moins ça prend pas de place !
Répondre
#6
Moi je suis un peu (vraiment un peu...) tombé dans le STL. J'ai même reçu mes premières impressions aujourd'hui.
Mais comme pour la fig, je vais essayer de consommer ça avec modération. Car je me connais et je sais que je pourrais virer à la collectionnite de fichier 3D de rongeurs...

Ca me questionne sur plein de plan cette pratique, notamment écologiquement. Ça serait aussi chouette d'en faire des outils partagés.

Enfin, c'est pas en faisant des décors avec des pierres en polystyrène que je vais venir parler d'écologie...
Répondre
#7
Moi j'imprime un peu, du décor exclusivement, en filaire. Du STL exclusivement open source pour le moment, j'ai pas passé le cap de l'achat encore.
Répondre
#8
Je ne pense pas qu'il y ait moyen d'apprécier si cela se vend bien. Car le côté dématérialisé rend chaque KS et Patreon mondial et du coup difficile de se représenter ce que ça fait en joueurs de par chez nous. Ce qu'on peut en voir, c'est que les "grands noms" (les vieux), que ce soit en décors ou en figurine, cartonnent à chaque fois qu'ils sortent un KS. Il devient à mon sens de plus en plus difficile de se faire une place sur le marché des créateurs de STL.

Comme pour probablement beaucoup de produit numérique (y'à qu'à comparer avec Steam, une étude avait montré qu'une bonne partie des jeux achetés n'était jamais démarrée), une fois acheté bien peu seront effectivement massivement imprimé. Toutefois on trouve souvent des licences commerciales et si des gens les achète, c'est qu'ils doivent bien réussir à en vendre pour la rentabiliser.

Concernant ta 3ème question, je pense que pour les créateurs (artistes) c'est au contraire un bien meilleur marché. La vente "directe" au consommateur lui permet de récolter la majorité de l'argent, et contrairement à une commission pour un mouleur, il pourra continuer à la vendre sur bien plus longtemps (enfin tant qu'il n'y a pas trop de piratage). Cependant, il n'est pas rare que les créateurs proposent leur fichiers imprimés via une plateforme d'impression, donc ils ne se privent pas tant d'une clientèle dénué d'imprimante.

Quant à la partie écologique, c'est évidemment impossible à répondre à notre échelle. On sait que le PLA est dérivé des plantes plutôt que du pétrole et donc, côté bilan Carbone, il est bien meilleur (en plus il évite de faire 25fois le tour de la terre vu que t'achète la matière première). Cependant c'est une ressource souvent "alimentaire" qui ne va pas dans l'assiette des gens (la plupart du temps, c'est du maïs), alors côté durable, c'est discutable. Pour les résines par contre... ça reste majoritairement du pétrochimique (il y a bien des résines produites à partir de plantes, mais y'a quand même pas des masses d'utilisateurs pour celles-ci). Le véritable aspect écologique, c'est qu'un pile de honte virtuelle consomme moins de ressources (tant qu'on ne la visualise pas tous les soirs). L'idéal serait certainement de ne pas acquérir ce qu'on ne consomme pas... mais le marketing général n'y pousse personne.

Et pour finir, dans mon cas (je dispose d'imprimantes résine et FDM), je n'ai de loin pas imprimé tous les STL que j'ai acheté. Mais c'est clairement à cause de mon côté acheteur compulsif... je me vois déjà avec plein de projets, mais je n'ai pas le temps de les réaliser... alors j'accumule une pile virtuelle (et continue de tenter de faire baisser la réelle... mais au moins celle-ci n'augmente plus). Personnellement, même si je n'imprime qu'une fraction de ce que j'achète via Patreon et KS, je préfère largement continuer à soutenir des créateurs/artistes que d'engraisser des actionnaires, mais ça, c'est un autre débat.
Répondre
#9
Citation :Quant à la partie écologique, c'est évidemment impossible à répondre à notre échelle. On sait que le PLA est dérivé des plantes plutôt que du pétrole et donc, côté bilan Carbone, il est bien meilleur (en plus il évite de faire 25fois le tour de la terre vu que t'achète la matière première). Cependant c'est une ressource souvent "alimentaire" qui ne va pas dans l'assiette des gens (la plupart du temps, c'est du maïs), alors côté durable, c'est discutable. Pour les résines par contre... ça reste majoritairement du pétrochimique (il y a bien des résines produites à partir de plantes, mais y'a quand même pas des masses d'utilisateurs pour celles-ci). Le véritable aspect écologique, c'est qu'un pile de honte virtuelle consomme moins de ressources (tant qu'on ne la visualise pas tous les soirs). L'idéal serait certainement de ne pas acquérir ce qu'on ne consomme pas... mais le marketing général n'y pousse personne.

Bah les fichiers sont sur internet, donc ya le bilan carbone des serveurs. Et de meme si tu stockes tes fichiers sur un cloud.
Répondre
#10
(30-01-2021, 21:35)FAM a écrit : Bah les fichiers sont sur internet, donc ya le bilan carbone des serveurs. Et de meme si tu stockes tes fichiers sur un cloud.
D'où ma remarque sur le fait de ne pas les mater chaque soir. Si tu les stock sur un disque dur externe que tu n'allumes pas... ce n'est pas pire. Et j'ai indiqué "moins" et non "pas".

Mais bon, c'est juste impossible de calculer.
Répondre


Atteindre :