Jeux en VO / VF : avantages et inconvenients ?

25 réponses, 4348 vues

Ce forum est le seul endroit où j'utilise le français de manière vaguement régulière, donc le problème ne se pose pas pour moi. Ou plutôt ne se pose plus, mais quand il se posait c'était dans l'autre sens. Pendant quelques années j'ai joué à Confrontation en anglais avec des Américains, et au début en tout cas je n'avais que le livre de règles (et les nombreuuuuses cartes) en français, donc il a fallu s'habituer aux traductions des compétences, sorts, objets,... Et même une fois que j'ai acquis le gros du matos en anglais, je trainais toujours les versions originales avec moi parce que entre les règles écrites par des auteurs de fluff et les traductions faites par un gonze bilingue seulement en théorie, il n'était pas rare du tout de tomber sur des conflits incompréhensibles.

Pareil avec Infinity au moins jusqu'en N3 (même si N3 était déjà une énorme amélioration de ce côté), pour lesquelles il fallait parfois sortir le pdf en espagnol et un outil de traduction pour résoudre un problème uniquement présent dans la version anglaise.

Après c'est pas forcément parce que les traducteurs sont mauvais dans les langues avec lesquelles ils jonglent. Je suis passé de l'autre côté du rideau en me tapant la traduction pour Hell Dorado, c'est vraiment facile de laisser passer une traduction maladroite parce que trop littérale, voire d'écrire un truc carrément faux et de ne jamais s'en rendre compte. La première version était vérolée de ce genre d'imperfections mais 6 mois de retour de la communauté et une dizaine de versions plus tard, on avait un document vraiment très solide. Que ce soit par manque de temps, d'argent, ou de volonté, les traductions officielles ne passent pas par un processus itératif à cette échelle (à moins de pouvoir s'approprier le boulot de fans, merci Cipher), forcément ça augment les chances d'erreurs.

Et ça c'était pour des jeux avec une énorme motivation pour pondre une traduction de qualité puisque essayant de s'implanter sur l'énorme marché anglophone...
(29-08-2022, 18:23)la queue en airain a écrit : Et les trads interne par GW de ce siècle qui ont des grosses bourdes (genre les traducteurs ont pas eu la dernière version des règles, une page est oubliée...) ?

D'où le "90's" ^^

(29-08-2022, 18:24)Minus a écrit : Ben, Frostgrave, Rangers of Shadowdeep, Gaslands, ils sont bien les bouquins en VF, non ?

Frostgrave, il manque tout Archipelago qui n'a pas été traduit par exemple. Gaslands le premier bouquin n'était pas en VF.

Toubi or not toubi zat iz ze qwestionne
Pour ma part, je ne joue en anglais que quand je joue seul.

Dès que je prévois de jouer avec quelqu'un (amis, enfants), je m'efforce de trouver un jeu en français, ou parfois de le traduire. Les traductions que j'ai proposé (en fig mais surtout en JDR) c'est parce que je voulais jouer à des jeux en anglais avec des francophones.

J'ai essayé le jeu en anglais avec des francophones, et ça demande trop d'effort. De traduire sur le fil, de penser en double langue, de faire attention aux différents niveaux de compétence de chacun. Je fais donc attention quand je pars sur un jeu en anglais à la quantité de données "utilisées en jeu" qui est nécessaire pour chaque joueur.
tout à fait, penser en double langue c'est épuisant. Et dur.
Je lis et regarde tout en anglais, lore comme règles, quel que soit le jeu...par habitude. Et aussi parce que l'anglais n'est pas un souci (famille irlando-française).

Pour les règles, la VO (anglaise) a l'avantage d'être plus concise, pas enrichi en coquilles (en pratique, de nos jours, les hénaurmes carabistouilles en traduction demeurent rares sauf s'il y a confluence de facteurs négatifs comme un traducteur pas du tout habitué aux jeux de figurines, absence de relecture sérieuse et un éditeur qui se tamponne totalement de sortir un travail bâclé) et souvent lue plus rapidement.

La plupart des copains de jeu jouent aussi en VO sauf quand la VF est disponible (à condition que cette dernière n'accuse pas 1 an de retard par rapport à la sortie VO...demeure aussi le souci récurrent des gammes qui ne sont que très partiellement traduites). Il m'arrive assez souvent d'acheter la VF (au moins le livre de base) quand une gamme est traduite pour soutenir l'éditeur mais les trads françaises sont à tout prendre assez rares.

Il m'arrive aussi de traduire en français des systèmes de jeu que j'aime bien.

J'ai aussi vu des personnes peu à l'aise avec l'anglais augmenter leur niveau (modestement ou significativement) parce qu'elles voulaient vraiment pratiquer tel jeu et que ce dernier n'existait qu'en anglais. En pratique, ce sont souvent les mêmes termes qui reviennent. Avec un niveau lycée, elles arrivent souvent à se débrouiller rapidement. La passion peut constituer une motivation suffisante pour augmenter son niveau linguistique et améliorer son anglais c'est toujours une bonne idée, quoi qu'il arrive.

Le lore est beaucoup plus difficile à lire : le vocabulaire est plus varié, la syntaxe moins cadrée/typée et donc plus complexe, il y a parfois de l'argot, etc... Quand le niveau d'anglais est pas top ou assez rouillé, c'est la route royale pour se décourager au bout de quelques pages.

Pour les démos, venez avec soit les règles VF (quand elles existent), soit avec vos feuilles traduites (cartes de profil, résumé des règles) personnelles sinon effectivement traduire à la volée va vite rendre l'exercice laborieux à la fois pour le démonstrateur et les participants.
(Modification du message : 03-09-2022, 15:44 par Jalikoud.)
(28-08-2022, 19:22)Syntaxerror a écrit : En 2022 c'est vraiment un frein l'anglais?
Je préfère un bon livre en VO qu'une VF mal traduite et remplie de fautes (qui a dit GuildBall FR? )

Au contraire, en 2022 il y a tellement de choix qu'on peut se passer de l'anglais, c'était loin d'être le cas quand on remonte le temps.