4ok : des crânes, du lisse ou les deux ?
#81
La radicalité militante, c'est assez compliqué. Il y a pas mal de groupes (pour tout et n'importe quoi) qui crystalisent autour d'une poignée de figures. Ces figures sont des influenceurs, au sens propre du terme : ils ont un vrai pouvoir de mobilisation, volontaire ou non. En dessous des influenceurs, il y a des gens très motivés et très mobilisés. Et encore en dessous, pleins de monde qui suivent de loin mais qui sont susceptibles de participer à une action à l'occasion (surtout si l'action est de faire un simple clic). Il ne suffit pas de grand chose pour qu'un groupe se mobilise massivement contre un truc quelquonque. Les réseaux sociaux font alors caisse de résonnance : en plus de devenir très visible, ils vont attirer comme un trou noir les gens qui parlent d'eux, ceux qui les critiques, et ceux qui les trolls. Et comme un trou noir, il va prendre en masse à fur et à mesure que l'on lancera des choses dedans. A partir d'une certaine masse critique, le regard des médias va être attiré. Si les médias diffusent largement l'action menée, les politiciens (et les universitaires) risquent de rentrer dans la danse, et prendre des mesures concrètes qui ne sont pas souvent bien mesuré.

Il y a au fond une peur de la course à l'échalote, peur qui est souvent disproportionées : dans la réalité, le réel ne réagit pas tant que ça à ce qui se passe sur les internets.
Répondre
#82
Ok, là, les propos de Lucius, ça dépasse de très loin les bornes.

Je viens ici pour me détendre, passer du bon temps, éventuellement réfléchir un peu sur quelques sujets.

Mais je n'ai aucune envie de lire des horreurs pareilles.



Bref, je vais aller respirer ailleurs quelques temps, ça me fera du bien, en espérant qu'un peu de nettoyage sera fait d'ici là.
Répondre
#83
(02-09-2020, 00:29)Sceptik le sloucheur a écrit : Bref, je vais aller respirer ailleurs quelques temps, ça me fera du bien, en espérant qu'un peu de nettoyage sera fait d'ici là.

Oui moi aussi, quelqu'un a du péter c'est pas possible.
Répondre
#84
Autant ça semble si simple de faire la part des choses avec des costumes médiévaux, autant ça semble impossible de faire la part des choses quand on parle des combats sociaux.
Répondre
#85
Lucius a assez raison (quelle époque vit-on pour me faire écrire ça ^^ ?) quand il dit qu'il n'y a que peu de conséquence du monde virtuel sur le monde réel. Même dans les cas où des gens "passent à l'action", ils ne sont souvent qu'une poignée, loin de la masse secouée.

Pour prendre un exemple de combat social, on peut jeter un coup d'oeil au véganisme (ce n'est pas une fixette, c'est juste le seul combat social dont on peut avoir des chiffres relativement fiables et dont j'ai des nouvelles de temps en temps). Ce combat a eu une grosse poussée médiatique de 2016, avec une grosse flambée sur internet et les réseaux sociaux. On a mesuré pour l'occasion que la population vegan française. Sans avoir les chiffres en tête, on s'est apperçu que la proportion n'avait pas évolué, ni en positif, ni en négatif. Un autre paramètre qui avait été mesuré était le "envisagez vous de devenir vegan ?". Si au fur et à mesure la proportion de jeune répondant positivement à cette question augmentait, dans les faits, le nombre de personne devenant vegan ne changeait pas. Short long story : malgrés tout le battage, rien n'avait vraiment changé dans les comportements.

C'est un exemple certainement très (trop) spécifique, mais à prioris ça m'étonnerai pas que ça soit pareil pour le reste : un raciste ne deviendra pas plus tolérant à force d'être exposé à des injonctions. Surtout si les injonctions sont portées par une minorité bruyante qui est régulièrement ridiculisée par les analystes d'un côté et les trolls de l'autre. Il ne faut alors pas grand chose pour qu'un combattant social se vexe ou décide de troller pour se détendre dans de telles conditions. Lucius parle de harcèlement de masse, c'est malheureusement un phénomène très courant et destructeur, et tout le monde risque d'en être à l'origine et/ou d'en être la victime.

Par contre, les réseaux sociaux débordent visiblement dans le milieu des études supérieures. Les militants des combats sociaux y laissent souvent leur scolarité de se que j'ai pu constaté : engagement associatif excessif, stress d'être moqué et tourné en dérision, impression de n'avoir aucune prise sur rien.
Répondre
#86
En grand analyste,je suppose que tu as également analysé tous les combats féministes et racistes pour affirmer que tout ces combats ne servent a rien?
Pas plus tard qu'hier je voyais l'effet d'un Tumblr sur les produits qui subissent la taxe rose; exactement le même produit mais en rose qui coûte 10 euros plus chère (ce merveilleux monde égalitaire ou tout est plus chère pour les femmes n'est-ce pas ?). Grâce a l'interpellation des internautes sur ces injustices, ou plus simplement ce non sens, les marques bougent et rétablissent un prix normal.

C'est un exemple concret parmi d'autres.
La déclaration de GW elle a ça d'utile aussi que quand un néo nazi amalgame l'univers de 40k ou qu'il de sert du jeux pour propager des idées d'extrême droite, on puisse se réfugier derrière cette déclaration pour dire: cassez vous, vous ne nous manquerez pas.
Répondre
#87
(01-09-2020, 20:41)Lucius Forge a écrit :
Citation :Là, en l’occurrence de toute une tripotée de personnes qui "luttent" contre toutes les formes de discriminations mais sans aucun recul, aucune analyse, aucune profondeur... on peut pas te dire précisément qui, ça dépend du combat, ça dépent du moment... mais c'est le genre de personnes qui au nom de leurs idées, pourtant positives, finissent par tomber dans la caricature, l'extrémisme, la bien-pensance niaise, l'intolérance. On est bien d'accord que lutter contre le racisme, le sexisme ou encore l'islamophobie ou l'antisémitisme est une noble cause. Mais il ne faut pas le faire n'importe comment, sinon, c'est au mieux inefficace, au pire dangereux.

Si tu veux donner un exemple plus marquant, dis à la personne de faire un tour 5 minutes sur Twitter, ça marche bien aussi. Quand à la moindre discussion on t'aura rabaissé au rang de "mâle hétéro cis-genre blanc et privilégié" comme seul argument pour démontrer la discrimination dont tu fais forcément preuve, quel que soit ton avis, ton vécu ou tes principes de vie, tu te diras que le mieux est de laisser brailler cette minorité grotesque, parce qu'au final, ils ne sont que ça : Une minorité très bruyante.

Quand des types de ce genre ont commencé à balancer des pavés à GW parce qu'il y a des fourrures sur les figurines, GW s'est gentiment moqué d'eux. On en est où aujourd'hui ? GW met toujours des fourrures, et on n'entends plus ces râleurs à la petite semaine qui se sont trouvés entre temps d'autres combats inutiles.

Parce que bon, s'engager dans des vrais combats hein ... c'est fatiguant. Le prêt à penser du jugement hâtif et du tribunal populaire c'est plus "clé en main". Le pire c'est que ces types qui s'érigent en chevalier blanc sont chaque année responsable de harcèlement tel qu'ils provoquent des suicides et autres joyeusetés ....

(02-09-2020, 00:29)Sceptik le sloucheur a écrit : Ok, là, les propos de Lucius, ça dépasse de très loin les bornes.

Je viens ici pour me détendre, passer du bon temps, éventuellement réfléchir un peu sur quelques sujets.

Mais je n'ai aucune envie de lire des horreurs pareilles.

Bref, je vais aller respirer ailleurs quelques temps, ça me fera du bien, en espérant qu'un peu de nettoyage sera fait d'ici là.

Rassure moi Sceptik, ton propos est ironique non? Ou alors le "ménage" a déjà été fait?

Ou alors, je veux bien qu'on m'explique en quoi ces propos sont choquant, parce que là, je nage un peu dans la semoule. Et, je ne pense pas que fuir le débat en accusant l'autre de tenir des propos choquant soit la meilleure méthode pour faire avancer celui-ci.
Répondre
#88
D'accord avec Xavierovitch sur le coup, j'ai pas tout compris... D'autant que le propos de Lucius n'est pas différent de ce qu'on disait avant... Que sur les réseaux sociaux, ça part souvent dans le carricatural et le 1er degré sans chercher à réfléchir 5 minutes.

M'enfin on devait pas rester sur 40K?
Répondre
#89
Je suis désolé de choquer des gens, c'était pas vraiment l'intention. D'ailleurs je pense qu'il y a une incompréhension : Il y a des gens qui se battent et qui militent pour de vrais causes. Malheureusement ces personnes sont anonymisées et reléguées au bruit de fond par la minorité braillarde des combats de mousse.

Par exemple, tout récemment, quand je lis ça :

Adèle et la Jamaïque

Je me dis que certains ont quand même un pète au casque. On a une artiste mondialement connue qui rend hommage à un Carnaval annulé par la pandémie, et certains réussissent à lui envoyer des seaux de merde parce qu'elle s'approprierait une culture ?

Donc si je résume grossièrement : Admirer à ce point une culture de personnes noires au point d'adopter une coiffure propre à ces derniers et arborer leur drapeau pour rendre un hommage, c'est mal.

C'est exactement ce que je pointe comme dérive. Aucun recul, aucune volonté de comprendre, un unique objectif : Dénoncer et juger. Les mêmes qui braillent et qui vocifèrent contre l'artiste aujourd'hui, allant jusqu'à demander le retrait de la photo (Cancel culture, le retour), auront oublié leur combat demain. Car ils ne sont impliqués dans rien mais prêt à dénoncer tout. Ils s'en foutent de ce festival. Ils s'en foutent d'Adèle. Ils s'en foutent de la culture Jamaïcaine. Tout ce dont ils ont besoin c'est des privilèges à dénoncer et c'est bien amplement suffisant pour eux.

Le souci de ce mode de pensée (et d'action), c'est qu'on est toujours le privilégié de quelqu'un. Si on s'abstient de prendre la parole parce qu'on est hétéro blanc cis-genre mâle ou je ne sais quelle autre connerie, alors on ne prend jamais la parole.

Qu'aurait dit ces hordes incontinentes de Johnny Clegg à une autre époque ?



Bouh la vilaine appropriation culturelle !
Répondre
#90
Mettre tous les militants et le militantisme anti-raciste, féministe etc dans la case "minorité bruyante qui est plus qu'inutile car elle pousse même les gens au suicide", nan, y a pas que Sceptik que ça choque. Faire des inversions à répétition, poussées avec des propos agressifs ou noyés dans un gloubi boulga incompréhensible et surtout sans exemples et sources... Je pensais pas que les idées de Soral pourraient venir jusqu'ici. Bien dégouté du coup.
Répondre


Atteindre :