4ok : des crânes, du lisse ou les deux ?
#67
Citation :Peut-être que... Avec la déformation du temps, je crois me souvenir que dans les années 90, l'univers était beaucoup plus coloré, et assez parodique. Du coup, ils pouvaient y aller à fond dans le délire mystico-religieux-uberkommandantur

Carrément. L'univers de 40K des années 90, c'est du heavy métal et du punk "no future". Rien que les logos et certaines couvertures, ça aurait pu être des pochettes d'Iron Maiden. Y a tout le délire punk (qui ont affiché des symboles nazis pour foutre un gros coup de pied dans la bienséance, tout comme les bikers) qui imprègne 40K.

Le côté réaliste récent n'est à mon avis pas incompatible avec le 2nd degré. Mais le propos est du coup beaucoup plus grave, y a plus le côté humour noir et "punk" d'avant. Maintenant on te dit vraiment que c'est effroyable, y a plus les couleurs pétantes et les proportions cartoon pour te dire que c'est avant tout un délire.

Mais le propos est très très proche de celui de Starship Troopers, le film, que j'adore et que je vous enjoins à voir ou revoir. Starship Troopers est assez grave et réaliste dans son apparence, mais bourrin et frontal dans son propos, et suffisamment grotesque pour qu'on comprenne l'intention (sauf la team 1er degré mais ça c'est comme d'hab)... exactement comme 40K. Et honnêtement, pour moi l'âge d'or de 40K visuellement (le chat va hurler) c'est de la V3 à la V5/6. Les illu noir est blanc de l'époque (le codex chasseurs de sorcière est un pur délire visuel par exemple) venait vraiment enrichir l'univers et lui donner une autre dimension encore. Même en étant plus réaliste et moins gros délire de métalleux, 40K garde cette folie et cette démesure grotesque qui préservent le sous texte.

En revanche, on sent que GW gère ce sous texte politique de son univers comme une pattate chaude: il ne sait pas quoi en foutre, a peur de se brûler les mains et ne sait pas à qui le refiler. Pourtant je suis encore surpris de voir ce sous texte totalement assumé au détour de certaines publications (et entre deux phrases de mauvais fluff à la limite du google trad). C'est cette crainte qui est pour moi un risque. Soit que l'univers soit édulcoré et perde du coup toute sa saveur et sa subtilité, soit qu'au contraire, ils tentent de maquiller le sous texte mais que du coup l'univers ait franchement une tronche vulgaire et nauséabonde.

Citation :Dans le fond, je trouve ça assez symptomatique quand des gens disent que les spaces marines sont le paragon du totalitarisme et les taus une race d'optimisme et de progrès.

Symptomatique de quoi?

Les gens disent pas que les space marines sont des parangons du totalitarisme, ils disent que c'est trop cool, trop fort et que c'est grave la classe...

J'ai jamais lu un traître mot d'un traître bouquin concernant les taus (taux? tau? tôt? Toto?) à part le WD à l'époque qui les avaient annoncé.

Les taus ont été conçu pour faire contrepoids à la darkitude absolue qui s'était emparé de l'univers en V3. Et ce parti pris pour moi est déjà bancal vu la conception de l'univers à la base (déjà une race qui n'a pas d'écho dans le warp à 40K, ça casse complètement l'idée générale de tout l'univers et ses fondements). Ceci dit, dès le début, l'idée du "bien suprême", ça refoule du derche rien que de l’énoncer hein. L'Imperium fait pareil: personne ne dit se battre pour l'aliénation et la destruction (sauf le chaos, mais le chaos c'est spécial), tout le monde dit que les horreurs qu'ils commettent, ce sont des sacrifices nécessaires pour "le bien suprême". C'est exactement le principe de la Grande Croisade.

Donc je n'ai en aucun cas dit que les taux était une race positive "d'optimisme et de progrès" (et quand bien même, si tu veux mon avis, l'optimisme et le "progrès" au sens où on l'entend généralement, c'est pas franchement pour moi quelque chose de positif). Perso je m'en tamponne un peu des taux en fait LOL

En revanche, pour revenir sur le fait que "tout le monde est totalitaire à 40K", ben non... en tous cas pas au sens totalitaire moderne

- Seul l'Imperium possède ouvertement une symbolique et des valeurs directement inspirées des totalitarismes du XXème siècle. Cette idée de la force brute, habillée par tout un décorum et des valeurs martiales, cet art grandiloquent, outrancier et monumental destiné à écraser les population, la politique de la terreur et de la répression systématique, la loyauté absolue et exclusive dans le leader dont la parole est considérée comme sacrée, l'idée que l'ensemble de la société ne doit exister que pour servir l'Etat incarné par son chef, la bureaucratie omniprésente et omnipotente partout, l'idée que l'individu n'a de raison d'être que pour servir la cause et le chef qui l'incarne....etc, etc, etc. L'Imperium est un pot pourri de toutes les dictatures de la période contemporaine (URSS et ses descendants compris, qui repos(ai)ent également totalement sur l'idée d'une cause (d'un "bien) suprême et d'un leader infaillible pour lesquels tous les sacrifices et n'importe quelle violence étaient envisageables).

- Les eldars n'ont pas une organisation totalitaire. Ils ne sont pas libres certes, mais ont choisi leurs voies, et il semble qu'ils n'ont pas réellement de dirigeant, ils se laissent guider par les prophètes considérés comme des sages mais qui n'ont rien de dirigeants qui règnent par la force et l'arbitraire. Il semble que derrière ils ont une société clanique avec des chefs de clan et autres nobles. Mais rien n'indique un fonctionnement totalitaire.

- Les nécrons ont l'air d'avoir une sorte de monarchie absolue, mais il ne faut pas confondre avec un totalitarisme bureaucratique moderne soutenu par une idéologie politique (pis bon, comme la majorité est réduit à l'état de pantins mécaniques... ceci dit ça peut être une belle métaphore du totalitarisme).

- Les orks suivent la loi du plus fort et n'ont aucune notion d'un Etat supérieur ou d'une cause supérieure à laquelle se vouer fanatiquement. Ils n'ont rien d'un fonctionnement totalitaire.

etc, etc.

Il ne faut pas confondre totalitarisme et absence de liberté. Les libertés individuelles sont inexistantes dans un régime totalitaire, mais ce dernier est loin de se résumer à ça, et un système non totalitaire (une monarchie, un système clanique ou tribal, une oligarchie déguisée en démocratie représentative.... oups.... ) peut très bien également fouler au pied les libertés des individus comme des communautés. L'histoire a montré (m'enfin fallait quand même pas être un génie pour pas s'en apercevoir dès le début et nombreux ont été ceux qui ont mis en garde bien avant que ces régimes ne comettent leurs premières horreurs) que les régimes totalitaires menaient à toutes les extrémités les plus brutales et à une aliénation quasi complète des populations..... C'est ce que dénonce 40K.... ça ne veut en aucun cas dire que tous les autres régimes c'est la panacée. Là chacun ira de ses propres convictions.

Bon après, on rentre là dans des considérations purement politiques, restons au moins sur 40K.
Répondre


Messages dans ce sujet
RE: 4ok : des crânes, du lisse ou les deux ? - par Egill - 31-08-2020, 18:25
RE: Games Workshop : News - par Marduck - 08-02-2019, 15:45
RE: Games Workshop : News - par Morikun - 08-02-2019, 16:16
RE: Games Workshop : News - par Egill - 08-02-2019, 17:47
RE: Games Workshop : News - par Alfie - 08-02-2019, 19:12
RE: Games Workshop : News - par Egill - 08-02-2019, 20:12
RE: Games Workshop : News - par Alias - 08-02-2019, 21:04

Atteindre :