Création, conception, production et commercialisation : le monde merveilleux de la création ludique
Ce qui est ridicule avec ce prix des 9 SM et des Nécrons aussi, c'est qu'il n'est pas compliqué de trouver exactement les mêmes d'occaz pour beaucoup moins cher. On a vu passer des demi Indomitus pour 65€, ca s'est un peu calmé maintenant mais en cherchant bien on doit encore pouvoir en trouver.
Répondre
Ou sinon tu degottes une boîte complète, et un gars pour la partager...
Répondre
Merci a jalikoud pour ce résumé très pertinent.

Et du coup est-ce que vous sauriez définir qui est la cible sociologique de GW aujourd'hui ?

Les CSP + avec un gros revenu ? Le gosse de riche ? C'est vrai que je croise peu de smicard et d'intermittent en asso et en tournoi (pas que GW, plutôt d'autres jeux de figurines).

Mais est-ce un repositionnement ou ça a toujours été le cas ?
Répondre
J'ai croisé aussi pas mal de personnes avec peu de pouvoir d'achat (moi le premier), sans emploi, ou bien loin du CSP+ en tout cas. La ""pauvreté"" n'exclu pas de dépenser des sommes qu'on pourrait qualifier comme déraisonnables. Certains ce sont les cartes magic, d'autres les tickets à gratter (400€/mois par exemple) et d'autres encore GW.

Donc je ne suis pas certain qu'il y ait une vraie cible comme "l'ingénieur informaticien entre 25 et 35 ans", plutôt "n'importe qui pris en otage dans l'écosystème GW" ^^
Répondre
Citation :Ce qui est ridicule avec ce prix des 9 SM et des Nécrons aussi, c'est qu'il n'est pas compliqué de trouver exactement les mêmes d'occaz pour beaucoup moins cher. On a vu passer des demi Indomitus pour 65€

J'ai chopé tous les persos (capitaine+ lieutenant+bannière+2 chapelains) et les bladeguards pour 50 balles, et j'ai eu l'impression d'être un FBDM "captif"(parce que c'est le tiers du prix d'Indomitus mais c'est loin d'en représenter le tiers). Pour le coup, j'ai plutôt fait une "bonne affaire".

Et y a cet aspect aussi: les tarifs délirants, ça sert à dire "wahou 40 fig pour 165 euros, mettez m'en 12!" Y a pas si longtemps, une boîte à plus de 100 euros, c'était extrêmement rare voire inexistant (même les boîtes de base remplies ras la gueule). Maintenant ça part comme des petits pains (chocolatines?) parce que comme le perso primaris est à 30/35 balles pièces, quand tu en mets 5 dans un starter plus d'autres trucs, même à 200 balles, la boîte est "une bonne affaire".

Pour le reste, je partage l'analyse de Jalikoud bien que l'effet "la vache les gros cupides", c'est là depuis le début avec GW.

Ce qui est différent et notamment dans mon cas:

- Je suis un FBDM (d'aucun diraient "captif) des univers GW, la part d'affect dont causait Alfie, ça joue à fond chez moi.
- Je n'ai pas réussi à me trouver une alternative qui me satisfasse, et c'est pas faute d'avoir cherché... mais par définition, la concurrence est sur d'autres créneaux que GW, et du coup je m'y retrouve pas (sauf en histo, mais c'est pas tout à fait le même délire).
- J'ai jamais eu des armées énormes et je n'ai jamais été un joueur régulier parce que peindre x fois la même fig, ça me saoule.

Mais j'ai toujours pu me payer des fig GW, y compris lorsque j'étais étudiant sans le sou. Bon par contre, jamais dans des proportions énormes, juste de quoi me faire plaisir (clairement les formats de jeux d'aujourd'hui, y aurait pas eu moyen même en rêve). Mais quand même, je me suis rarement dit "là je peux plus".

Et aujourd'hui que j'approche la quarantaine et que je bosse à plein temps (mais avec un salaire à peine au-dessus du ras des paquerêttes), je me le dis de plus en plus...

Quand je vois la boîte Killteam à 125 euros pour 12 fig et un plateau moche, j'ai d'hors et déjà fait une croix sur Cursed City pour le quel un tarif de 160 euros (même 180 ça m'étonnerait pas honnêtement) ne me surprendrait pas (et vu la hype, ça va aussi partir comme des chocolatines... bah ouais 50 fig à 180 à côté des 12 à 125 pour Killteam, c'est une véritable affaire non?). Et jouer aux jeux GW n'est même plus une possibilité vu les effectifs et spam que ça implique, même pour un joueur du garage qui joue avec les règles de base.

Alors oui, je pense que GW mise tout sur l'acheteur compulsif fortuné (ou tout du moins "à l'aise") mais ouvre un peu en deux la poule aux oeufs d'or aussi avec une vision qui demeure court termiste, et ça m'étonnerait pas qu'on s'achemine vers une nouvelle ère Kirby.

En revanche comme je le soulignais dans mon post dans le sujet nouveautés, c'est pas qu'un problème chez GW, cette inflation galopante du pitou (de fantasy ou SF, c'est étonnant mais la gurine historique reste étonnement bon marché alors que je pense sincèrement qu'aujourd'hui ça se vend pas autant...). Du coup on peut imaginer que la base de clients de ces produits est resté la même depuis 20 ans, et que ces entreprises misent sur le fait que les trentenaires et quarantenaires que nous sommes de plus en plus ont plus de moyens avec l'âge (et c'est peut-être vrai, tout le monde n'est pas un glandu comme moi qui est parti s'enterrer à la campagne et qui reste au SMIC+ pendant des décennies).

Il n'empêche qu'il y a un sacré paradoxe dans le fait qu'on ait un loisir extrêmement chronophage mais qui demande en même temps des moyens financiers non négligeables (et donc, à priori, je sais bien que c'est pas forcément le cas, un boulot plus exigeant qui laisse moins de temps libre, à moins qu'on soit né avec une cuillère en argent dans la bouche).

C'est dommage que les implications sociales de tout ça (ramené plus globalement à nos modes de consommation) ne vous fassent pas réagir, je pense qu'il y aurait à en dire.



Pour revenir sur GW, cette évolution me fait poser une question: on a vu à la sortie de cette fameuse "ère Kirby" que GW avait mis de l'eau dans son vin. Mais on voit que malgré le changement, l'entreprise revient vers ses vieilles habitudes de politique tarifaire agressive et "avide" qu'on lui connait depuis le début. D'où vient donc cette véritable "culture d'entrprise" qui lui semble chevillée au corps?
Répondre
L'affect, de toute façon, je suis intimement convaincus que c'est la base de tout. Et que ça prend le pas sur le reste dans des proportions sans commune mesures avec le reste des paramètres.
Le tarif, le nombre de figurines pour jouer, tout ça... C'est presque accessoire. Mais l'affect... C'est ce qui te fait passer la boite à 45€ les 5 pitoux ou 40€ les deux champions.
(GW est loin d'avoir le monopole. On tape juste plus dessus parce qu'ils sont dominant, d'une part, et qu'ils survalorisent les gros formats de jeux dans leurs communications, d'autre part.)

Perso, je me rend bien compte que c'est ce qui a complètement tué mes achats pour GW : leurs univers ne me parlent plus. (Sauf en JDR, de façon amusante). Je ne me retrouve plus dans le développement de leurs jeux parce que l’histoire qu'ils y racontent ne m'intéresse plus. Et ce, même si ce qu'ils proposent est objectivement de la belle came : Cursed City, c'est du bel ouvrage en terme de figurines. Mais je me rend compte que passé l'effet "wahou" initial, ça me laisse froid.
Donc je garde mon argent pour autre chose.

La notion de "tarifs honteux" (et ce même si je pense qu'il y a pas mal de moment ou ils craquent sévère à ce niveau là) n'a finalement que peu d'importance. C'est un frein, oui, mais si l'affect est là, on finit par passer outre. (Et je suis très, très loin de rouler sur l'or.)
Par exemple... Objectivement, Fallout Wastland Warfare, c'est pas donné. T'as quelques boites à prix sympas (ça reste du 25 balles les trois pitoux) mais dès que la figurines est un peu grosse, ça taxe. Le starter Enclave, c'est 48€ pour 5 figurines et les cartes sont vendues en pack a coté... Est-ce que ça m’empêche de passer à la caisse ? Non. Parce que j'adore cet univers, et que même si le jeu était naze (ce qu'il n'est pas, hein !) bah j'achèterais, quitte à jouer à un autre système avec.
La seule armée que j'ai montée pour 40K, c'était une armée pré hérésie. Quasiment full FW, à l'époque ou ils ont sortie les premiers modèles pour cette période. J'étais étudiant, je peinais à boucler mes fins de mois, ça ne m'a pas empêché d'économiser sévère pour me payer ma came. Mais à l'époque, le Dark Angels pré hérésie, visuellement et historiquement, ça me faisait vibrer. Et ce même si je savais bien que c'était beaucoup trop de fric pour des bonhomme en résine mal moulé.

Bref, faut pas oublier que c'est un loisir qui parle au cœur et aux tripes avant tout. Le cerveau à bien moins voix au chapitre qu'il ne le devrait.
C'est peut être aussi pour ça que la question du tarif reviens aussi souvent : quand je vois des vidéos sur Marvel Crisis Protocol te sortir que "40 balles les deux pitoux, c'est pas si cher, comparé au 30 balles d'un champion GW (en omettant que le perso seul pour MCP, c'est au minimum 25 balles) et qu'en plus t'as les cartes et les jetons"... Bah ça me fait marrer. On dirait que dans le fond, on assume difficilement le prix de notre loisir, ou plutôt qu'on doit le remettre en perspective pour se dire "en fait, ça va, c'est pas si cher".
Y'a un rapport au regard de l'autre intéressant là-dessous.
Répondre
[Pour moi dans le cas de Cursed City (boîte de base), il est urgent d'attendre. Historiquement toutes les boîtes de base de la gamme Warhammer Quest ont été disponibles très longtemps, encore plus pour la version originale. Regardez BlackStone Fortress plus d'un an après il en reste en VF. Même chose pour Silver Tower, resté très longtemps en rayon.
Par contre, il va vraiment falloir se jeter sur les extensions le jour de leur sortie parce qu'il n'y en aura certainement pas pour tout le monde. Au pire si vous n'en faites rien, vous pourrez les revendre comptant.]

Pour le changement de politique, tentative d'explication aux doigt mouillé et certainement foireuse : énorme augmentation de la capitalisation boursière et du cours de l'action GW sur un laps de temps assez court (en 2020, le court de l'action a presque doublé, en 5 ans ça a pris pratiquement x20. Du délire).
Le phénomène attire une certaine frange d'actionnaires qui veulent du profit rapide et sans risque. De là pressure sur le board de GW car il leur faut dégager en permanence la même marge de profit, ce qui est intenable dans le temps.
En attendant, la seule possibilité consiste à augmenter les prix. Le risque majeur étant qu'on assiste à un décrochage massif de la clientèle si la frange dure ne peut plus suivre du tout financièrement. Rappelons quand même qu'on est sur de l'achat d'impulsion ou 'passion' avec une très grande part d'affectif, ça ne procède pas d'une démarche rationnelle ^^.

Dans ses conditions, à mon avis, ils peuvent se permettre de pousser le curseur beaucoup plus loin que d'autres entreprises qui auraient affaire à de la concurrence. Tant que les gens achèteront en masse, ils ne changeront pas de politique tarifaire : l'entreprise n'y aurait aucun intérêt Wink. Le but premier d'une entreprise est de faire du profit, il en va de son existence. Je ne pense pas qu'on verrait beaucoup de responsables se dire 'rho là là une boîte à 225€, non, nous allons trop loin, ce n'est pas éthique de générer autant de profit, réduisons le braquet et gagnons moins d'argent ^^'.

Et la clientèle suit en masse que ce soit sur leur site ou chez les revendeurs indépendants, force est de constater que la gamme se vend bien.

La situation de l'entreprise GW est vraiment très particulière : Games Workshop est l'acteur dominant d'un marché qu'il a lui-même créé et sur lequel il est l'unique 'gros joueur'. [uchronie] Un peu comme si dans le domaine de l'informatique, nous avions IBM en consortium planétaire et où tous les autres seraient d'aimables PME avec un rayonnement continental au mieux, national au pire.

Factuellement, ils n'ont aucun concurrent sérieux à leur niveau, ça explique aussi pourquoi ils peuvent se permettre certains outrances Smile . Les autres fabricants de figs sont des nains à côté voire complètement insignifiants en terme d'échelle. C'est important de bien le comprendre d'ailleurs, mis à part dans l'esprit des fanboys des autres marques, sur le plan global, GW n'a jamais été menacé sur son marché par aucun autre fabricant de figurines (peut-être FFG avec X-Wing à une époque mais vu que FFG est très fort pour se flinguer tout seul, la domination relative n'a pas duré longtemps...).

Pour donner un ordre d'idée, à une certaine époque lointaine, au mieux de sa forme et quand Games allait mal, le CA Privateer Press ne faisait même pas 5% du chiffre d'affaire global de Games Workshop Fear .
Répondre
C'est quoi l'ère Kirby?
Répondre
Qui a laissé rentrer un moins de 35 ans sur le forum?
Répondre
(01-03-2021, 15:03)zagrout a écrit : C'est quoi l'ère Kirby?

Bonne question. Les gens seront d'accord sur la personne dont on parle mais pas forcément sur la période.

Tom Kirby était chief manager en 1986 chez Games Workshop (déjà !). En 1991 avec Bryan Ansell, ils rachètent les parts de Livingstone et Jackson( fondateurs historiques de Games Workshop).
Il est devenu CEO dans le courant des années 2000 (je ne sais plus la date exacte, c'était sans doute même plus tôt). Probable qu'il ait été d'abord chairman du conseil d'administration/executive board auparavant.
Fin 2000-mi 2010 furent des périodes (relativement) difficiles pour l'entreprise pour quantité de facteurs mais Warhammer Battle battait sérieusement de l'aile, la licence Seigneurs des Anneaux ne faisait plus recette et les nouvelles éditions de 40K ne convainquaient pas.

En externe, la stratégie du CEO était assez critiquée. Profit ++ mais sans aucun effort point de vue marketing et communautaire. A l'époque, la présence en ligne de GW se résumait à sa boutique en ligne, Warhammer Community comme on le connaît actuellement est finalement une invention récente. Et y avait le White Dwarf aussi. Encore que, en 2014, ils l'ont scindés en deux, un par licence. Et ensuite il n'y eut plus qu'un magazine à 10 balles avec uniquement les photos de sortie du mois. Pile au moment où GW touchait le fond (en 2014). En 2015 il a pratiquement disparu. Pour revenir en 2016 sous sa forme antérieure.

En parallèle, l'entreprise prend de multiples décisions impopulaires qui lui mettent bien les fans à dos. 2008-2010 c'est notamment la période des courriers d'avocats au site de fan avec demande de cease and desist. Sur le plan créatif, l'entreprise tourne doucement en rond. La période 2007-2014 ce sont vraiment les anni horribiles de GW avec le recul, dont le point culminant sera la fin de Warhammer Fantasy Battle en 2014-2015.

La période Kirby désigne souvent cet intervalle allant de 2005 à 2015.

Je n'ai pas suivi les bilans comptables de l'entreprise mais on entend souvent qu'en 2013-2014, ils ont vraiment eu le fessier bien près de la plancha. Mais est-ce que c'est attesté ou seulement le fruit des projections de fan déçu, seul des actionnaires de la société à l'époque pourraient nous le dire.

En 2015, Kirby cède sa place de CEO à Roundtree, le PDG actuel. Celui-ci est plus jeune mais aussi plus avisé, il a notamment compris qu'il fallait dépoussiérer les gammes, proposer de nouveaux produits et jouer à fond sur l'aspect communautaire. Le changement ne se fera cependant pas sentir de suite : comme dans toutes les grosses entreprises, il faut compter un temps d'application. Si on devait repérer un vrai point de bascule, je dirais qu'il se situe en 2017 (8ème édition de 40K qui cartonne)-2018 (seconde édition de Age of Sigmar, en fait la première édition propre, AoS étant vraiment sorti en catastrophe !). C'est également le moment où 1) Games commence à ressortir des classiques populaire (Blood Bowl, Necromunda...), 2) des jeux de plateaux divers et variés et 3) de nouveaux produits (Warhammer Underworlds).

Le rythme de sortie s'accélère considérablement passé 2017 également.

Roundtree est très populaire chez les actionnaires et la boîte ne s'est jamais aussi bien portée. Games a aussi bien meilleur presse qu'en 2014. Il est là pour longtemps à mon avis.

[Note : on se concentre sur Roundtree mais les véritables décisions sont prises par l'executive board/le conseil d'administration en français. Le PDG/CEO est la 'face publique' de l'entreprise. Dans les grands groupes le pouvoir est concentré entre les mains du conseil d'administration et du directeur du conseil d'administration (chairman executive). Ce qui ne veut pas dire que le CEO n'a aucun pouvoir mais normalement, tout se fait en concertation avec le board. Un PDG qui n'en fait qu'à sa tête ne fait généralement pas long feu, à moins que l'entreprise lui appartiennent en propre et/ou qu'il ait des stratégies vraiment brillantes ET qu'il sache en convaincre durablement les membres du board].
Répondre


Sujets apparemment similaires...
Sujet Auteur Réponses Affichages Dernier message
  Technique de production Archon Studio Moskito 9 1,569 05-05-2018, 08:26
Dernier message: KDJE

Atteindre :