Ombre Dans Le Warp Et Toile
#1

Un début de "discussion fluffique" entamée en section Armée, a soulevé quelques interrogations dans mon ptit cerveau. Et comme la section Armée n'est pas faite pour ce genre de débat, je poursuis ici.


Voici la phrase qui m'a fait "tilter" :




Citation :bien qu'un peu extrêmiste sur le cas d'Iyanden puisqu'ils ont subis le "black out" psychique lié à l'approche de la flotte ruche, leur empêchant d'envoyer tout SOS aux autres Vaisseaux-Mondes.

Bien que les Eldars d'Iyanden n'aient probablement pu envoyer de message de détresse via les voies warpiennes classiques (tiens d'ailleurs je n'arrive pas non plus à me souvenir d'exemple de communication longue distance eldar), l'envoie de messagers via la toile ne me parait pas impossible.


Ce qui ne semble pas avoir été fait, ou pas de réponse ?


D'où mon interrogation, existe il des références concernant les interactions entre l'ombre dans le warp et la toile ? Si oui, dans quelle mesure la toile est affectée par l'ombre dans le warp ?


Je me base, en particulier, sur le fait que les pirates du Prince Yriel arrivée en renfort de dernière minute ont vraisemblablement emprunté la toile.


Folkienn, et si ça trouve la réponse est dans le Doom of Eldar que je devrai recevoir en fin de semaine prochaine ...

Répondre
#2

Citation :D'où mon interrogation, existe il des références concernant les interactions entre l'ombre dans le warp et la toile ? Si oui, dans quelle mesure la toile est affectée par l'ombre dans le warp ?
Si la Toile s'apparente souvent à un "intranet" là où le Warp interconnectererait toutes les créatures vivantes de la galaxie et plus encore leurs psychers, la Toile est en fait un réseau utilisant une dimension parallèle, dimension demeurant enchaînée au monde matériel.
La Toile concurrence ainsi le Warp sur certains aspects (rapidité de déplacement via une certaine contraction du temps) mais lui est aussi fort différente (on y respire, on y bâtit : Bibliothèque Interdite, Commoragh...).


Les passerelles (firewalls) permettant d'accéder à la Toile sont les portails. Eux-aussi s'ancrent à la surface de planètes ou dans des champs énergétiques de l'espace physique. Dissimulés aux regards, symptomatiques de la civilisation pour laquelle ils ont été construits, ces portails sont également protégés par des sceaux psychiques souvent antiques.


La corrélation avec l'Ombre dans le Warp touche ainsi à la protection des portails et leur possible parasitage de celle-ci.


Pour autant, les portails par lesquels des vaisseaux peuvent se glisser sont devenus extrêmement rares depuis la Chute, et les vaisseaux-mondes n'en possèdent pas. L'éloignement de la Toile de l'orient galactique, où Iyanden a subi l'assaut tyranide, a certes moins subi les effondrements dûs à la naissance de Slaanesh mais l'impossibilité d'une maintenance (par agonie des mainteneurs) a eu des conséquences semblables.


En résumé, Iyanden se bâtit le dos au mur contre les tyranides, sans possibilité d'évacuer la richesse du vaisseau-monde. L'Ombre dans le Warp a certainement perturbé les sceaux psychiques d'accès internes à la Toile mais, de toutes façons, l'aller d'un messager et le retour de renforts auraient été trop longs mour avoir quelques effets sur la bataille (l'époque à laquelle la Toile permettait de traverser la galaxie en quelques jours semble être révolue, du moins dans la configuration géospatiale dans laquelle se trouvait alors Iyanden).


L'arrivée de la cavalerie, les pirates d'Yriel, par la méthode classique (irruption par un portail orbital éloigné et liaison en espace réel vers le champ de bataille) illustre d'ailleurs assez bien les difficultés logistiques des nomades ruinés que sont devenus les eldars, difficultés assez comparables aux aléas du "voyage astronomicané" des impériaux . Dans cette galaxie et selon ces contraintes, isolé n'est ainsi pas un qualificatif inutile, mais sans doute son plus parfait résumé.

Répondre
#3

Citation :Si la Toile s'apparente souvent à un "intranet" là où le Warp interconnectererait toutes les créatures vivantes de la galaxie et plus encore leurs psychers, la Toile est en fait un réseau utilisant une dimension parallèle, dimension demeurant enchaînée au monde matériel.
La Toile concurrence ainsi le Warp sur certains aspects (rapidité de déplacement via une certaine contraction du temps) mais lui est aussi fort différente (on y respire, on y bâtit : Bibliothèque Interdite, Commoragh...).

J'ai toujours vu, la toile comme un "sous-réseau stabilisé" du warp.


Là ou le warp est un océan, avec les avantages et inconvénients qui lui sont liées (total liberté de mouvement mais assujetti aux aléas du "climat"), la toile correspondrait à un réseau de tunnels à l'intérieur même de cet océan (garantissant ainsi au seins de ses tunnels, une assez large indépendance vis-à-vis des contraintes "climatique" mais au dépend de la liberté de mouvement, et il me semblait de la célérité de déplacement).


Ainsi, la présence de construction dans la toile me semble plus être un apport de l'extérieur qu'un développement interne. De la même façon que les vaisseaux entre dans le warp et le squatte (batiments de guerres, vaisseaux de transport ou de commerces pour des durées normalement relativement réduite, Space Hulk en guise de mobile home séjournant pendant une durée indeterminée) la bibliothèque, en tant que vaisseau monde à l'origine, s'est installée dans la toile.


Dito pour Commoragh, il est plus que probable que les matériaux de constructions proviennent de l'espace réel et la cité érigée de la même manière de l'on peut manipuler de la matière à l'intérieur d'un champ Geller en intra-warp.


Aussi dans cette conception, la toile me semble dans une certaine mesure échapper aux perturbations causée par l'ombre du warp.




Citation :Pour autant, les portails par lesquels des vaisseaux peuvent se glisser sont devenus extrêmement rares depuis la Chute, et les vaisseaux-mondes n'en possèdent pas.

Justement si, sous la forme d’une grosse bouboule noir et blanche tourbillonnante à l’arrière des vaisseaux mondes.




Citation :La corrélation avec l'Ombre dans le Warp touche ainsi à la protection des portails et leur possible parasitage de celle-ci.
L'éloignement de la Toile de l'orient galactique, où Iyanden a subi l'assaut tyranide, a certes moins subi les effondrements dûs à la naissance de Slaanesh mais l'impossibilité d'une maintenance (par agonie des mainteneurs) a eu des conséquences semblables.


En résumé, Iyanden se bâtit le dos au mur contre les tyranides, sans possibilité d'évacuer la richesse du vaisseau-monde. L'Ombre dans le Warp a certainement perturbé les sceaux psychiques d'accès internes à la Toile mais, de toutes façons, l'aller d'un messager et le retour de renforts auraient été trop longs mour avoir quelques effets sur la bataille (l'époque à laquelle la Toile permettait de traverser la galaxie en quelques jours semble être révolue, du moins dans la configuration géospatiale dans laquelle se trouvait alors Iyanden).


L'arrivée de la cavalerie, les pirates d'Yriel, par la méthode classique (irruption par un portail orbital éloigné et liaison en espace réel vers le champ de bataille) illustre d'ailleurs assez bien les difficultés logistiques des nomades ruinés que sont devenus les eldars, difficultés assez comparables aux aléas du "voyage astronomicané" des impériaux . Dans cette galaxie et selon ces contraintes, isolé n'est ainsi pas un qualificatif inutile, mais sans doute son plus parfait résumé.

Ce sont des hyptothèses ou des faits?

Répondre
#4

Citation :Aussi dans cette conception, la toile me semble dans une certaine mesure échapper aux perturbations causée par l'ombre du warp.
Dans cette conception, pourquoi les eldars se seraient-ils enquiquinés à bâtir des vaisseaux-mondes dans l'espace réel si la Toile ainsi décrite apportait tant de sécurité, de confort et de célérité, même contre les pires destructeurs assénés à leur civilisation psychique ? Autant se réfugier dans la Toile dès la Chute, non ?
Pourtant ils ne l'ont pas fait.


La confusion que tu fais entre la Toile et le Warp est commune, impérialocentriste si je puis dire. Pourtant la Toile n'est pas un sous-réseau sécurisé du Warp (qui aurait été alors le premier à disparaître lorsque Slaanesh babilla). La Toile n'est pas dans le Warp (rien ne peut "vivre" dans le Warp, entropiquement parlant), ses tunnels sont d'ailleurs toujours décrits inertes (ils s'effondrent, sont réparés, demeurent même sur les Mondes Déchus gagnés par l'Oeil) mais le Warp y participe, parce que les eldars sont une civilisation psychique utilisant certaines énergies du Warp depuis des millénaires.


D'ailleurs, c'est essentiellement pour cela que les tyranides peuvent être définis comme prédateur ultime : capable de contrecarrer les civilisations les plus avancées (sous-entendu : avancées dans la maîtrise du Warp, la Toile n'étant ici qu'un échelon inférieur de l'évolution technologique).


L'Ombre dans le Warp aveugle les psychers et perturbe tout ce qui repose sur l'énergie Warp. Les eldars étant la civilisation de 40K qui exploite le plus ces énergies, ils sont les plus touchés par l'Ombre tyranide.




Citation :Justement si, sous la forme d’une grosse bouboule noir et blanche tourbillonnante à l’arrière des vaisseaux mondes.
Et bien dans ce cas les renforts ont déboulés sur Iyanden dès le début de l'attaque tyranide, qui a été promptement repoussée. Le Vaisseau-Monde s'en est tiré quasi sans dégats ; ça te va ?
Nous ne sommes pas dans Star Wars, Bilout. Dans les faits, l'appel aux rangers d'Iyanden et le rassemblements des flottes dès détection de la flotte-ruche a pris du temps, trop de temps. L'épisode d'Yriel a beau être théatral (et directement inspiré du SdA), les autres vaisseaux-mondes étaient trop loins (même à distance de Toile), de même que les exodites. Il y eut peut-être du cynisme, ou plutôt du fatalisme, de la part des exodites et des VM lorsqu'ils furent avertis de l'attaque tyranide sur Iyanden, ou simplement celle-ci arriva trop vite, précédée d'une Ombre qui perturba tout et contre laquelle les eldars n'étaient pas préparés.


D'autre part, les stratèges eldars sont des prophètes, des psychers. Lorsqu'un gardien meurt, son âme est extirpée du Warp par sa pierre-esprit. Communication, armement, ciment de la moelle spectrale, moteurs, réseau d'infinité, équipement, trop dépend (toujours) du Warp sur les VM.


Or, l'Ombre est l'équivalent 40kien de la contre-mesure électronique. Dans ta conception, elles sautaient où, les Araignées Spectrales de Iyanden, durant l'assaut tyranide ?




Citation :Ce sont des hyptothèses ou des faits?
Question affligeante, Bilout, car si tu avais lu ce que je fais ici l'effort de te résumer, tu le saurais.
A ta décharge, on ne peut pas dire non plus qu'en 25 ans, le Studio GW se soit étendu sur ce sujet des dimensions inhérentes à l'espace réel (temps, gravité) qui ont conduit à l'élaboration de la Toile, malgré même l'introduction finalement récente de Commorragh dans le fluff.

Répondre
#5

Citation :les stratèges eldars sont des prophètes, des psychers

Les archontes seraient des stratèges?!


...


Désolé, j'ai pas pu résister. ;)


Amha, en répondant par des questions, on peut éliminer quelques théories;


On a un gros manque d'infos quant au niveau d'entretien des réseaux de la toile autour du vaisseau-monde en question;


A quel point ces voies étaient pratiqquables?


Admettons que malgré le manque de maintenance/l'oubli pur et simple de certaines portions, les courriers puissent passer.


La question n'est plus de chercher ce que ferait un exodite qu'on appelerait à une simple croisade tardive pour le vaisseau-père;


Mais plutôt, comment trouver le prince des pirates?


Eh bien je pense qu'un pirate eldar oppère dans l'espace réel pour se replier dans la toile; à partir de là, on peut admettre que, la toile étant un immense et fragmentaire réseau, il est assez utopique d'espérer y trouver quelqu'un d'aussi volatile qu'un pirate en quelques jours.


Dans l'espace réel, ce n'est pas plus rapide.


Pour le coup donc, ça pourrait se enir; les courriers ont mis du temps à trouver Yriel et/où ils ont trop tapés la papote avec lui.


Le Rat, qui vient confusionnasser un peu le tout.

Répondre
#6

Citation :<blockquote data-ipsquote="" class="ipsQuote" data-ipsquote-contentcommentid="183352" data-ipsquote-username="Folkienn" data-cite="Folkienn" data-ipsquote-contentapp="forums" data-ipsquote-contenttype="forums" data-ipsquote-contentid="24364" data-ipsquote-contentclass="forums_Topic"><div> Ce sont des hyptothèses ou des faits?
Question affligeante, Bilout, </div></blockquote>

Faudra excuser mon endoctrinement scientifique qui veut que je remette quasi-systématiquement en cause toutes données/textes, aussi bien écrit et construit soient ils, si ils n'émanent pas d'une personne ayant une certaine autorité dans le domaine ou qu'elle ne cite ses sources (voir même que reconsidérer l'officiel, tiens).




Citation :car si tu avais lu ce que je fais ici l'effort de te résumer, tu le saurais.

Je comprends ta phrase deux manières différentes et je ne sais laquelle possède le sens que tu as voulu lui donner.


- si <i>ce que tu as fait l'effort de me résumer</i> fait référence à une source officielle, c'est justement parce que je n'ai pas lu que je pose des questions (et j'aurai apprécié que cite ladite source).


- si tu fais référence directement au texte que tu as écrit, hors un "certainement" qui se ballade dans ton texte, tu sembles annoncé le reste comme une vérité absolu, ma question ne visait simplement qu'à obtenir la source de tes affirmations (ou a défaut savoir le "taux" de déductions/hypothèses personnelles tu y avais introduit).




Citation :Et bien dans ce cas les renforts ont déboulés sur Iyanden dès le début de l'attaque tyranide, qui a été promptement repoussée. Le Vaisseau-Monde s'en est tiré quasi sans dégats ; ça te va ?

... ce qui ne fut pas le cas, je cherche donc à savoir ce qui s'est "réellement" passé. Je n'ai pas lancé le sujet pour affirmer haut et fort que la/les personnes ayant écrit ce bout de fluff sont des grosses bu####, que les Eldars sont les plus fort et que Iyanden auraient dû massacrer les vilains pas beau Tyranides.


Pour moi il y avait un point obscure, je cherche à l'éclaircir : je n'ai pas toutes les données en mains, ou je ne l'ai pas bien comprises/interprétées ? Est-ce un trou du fluff ? (et si oui je l'accepterai tel quel)


Bien entendu, les hypothèses pour éclaircir ces points sont toujours les bienvenues tant que l'on m'annonce à l'avance la couleur, ou qu'on les défend à coup de sources faisant autorités.


J'apprécie particulièrement ta participation (ne serait ce que pour ton style), mais te méprends pas, je garderai un esprit cartésien sur les informations que l'on me donne.




Citation :Dans cette conception, pourquoi les eldars se seraient-ils enquiquinés à bâtir des vaisseaux-mondes dans l'espace réel si la Toile ainsi décrite apportait tant de sécurité, de confort et de célérité, même contre les pires destructeurs assénés à leur civilisation psychique ? Autant se réfugier dans la Toile dès la Chute, non ?
Pourtant ils ne l'ont pas fait.

Parce que la Toile se dégrade inexorablement ?


Parce que les Eldars des vaisseaux monde n'ont qu'une connaissance fragmentaire de la toile ?


Parce qu'il est peu probable qu'il est n'y beaucoup de lieu de taille suffisante pour y mettre les installations nécessaire à la survie de la population de vaisseaux mondes entier (ces derniers étant tout de même de taille conséquente) ?


La toile a beau être stable, on reste dans le warp, ce qui n'est pas des plus rassurant pour l'Eldar lambda.


Finalement, en V4 la toile est clairement décrite comme présentant bon nombre de recoins pas très fréquentable.




Citation :La confusion que tu fais entre la Toile et le Warp est commune, impérialocentriste si je puis dire. Pourtant la Toile n'est pas un sous-réseau sécurisé du Warp (qui aurait été alors le premier à disparaître lorsque Slaanesh babilla). La Toile n'est pas dans le Warp (rien ne peut "vivre" dans le Warp, entropiquement parlant), ses tunnels sont d'ailleurs toujours décrits inertes (ils s'effondrent, sont réparés, demeurent même sur les Mondes Déchus gagnés par l'Oeil) mais le Warp y participe, parce que les eldars sont une civilisation psychique utilisant certaines énergies du Warp depuis des millénaires.

Pour la description de la toile, je me base en particulier sur celle faite dans le Compendium (cf Harlequins army list), qui décrit clairement la toile comme un réseau de tunnel intra-warp ou à travers le warp, ce qui est confirmé avec la liste Eldar pour Rogue Trader, puis le codex Eldar V2. Enfin le codex Eldar V4 lui ajoute qu'elle serait aussi en partie dans l'espace réel ... (bon là pas de bol pour ma pomme)


Par contre, je n'ai jamais dit que la toile est un "sous-réseau securisé" du Warp mais "stabilisé", dans le sens où elle établit des ponts permanents et "stables" entres de nombreux points de l'espace réel à travers le warp. Elle est en cela opposée à la notion de changement continuelle communément associée au warp, et pourtant bien une partie du warp (et ce quelque soit la version du fluff considérée). Cela explique vraisemblablement pourquoi, sans entretien, celle-ci s'effondre inéluctablement.


Sinon, j'ai reçu aujourd'hui, à ma grande surprise, mon <i>Doom of the Eldar</i>, ce qui m'a apporté un certain nombre de réponses.


Les Eldars d'Iyanden ont pleinement pris conscience de la menace tyranique 30 jours avant le premier assaut et on en effet envoyé des demandes de soutient aux autres vaisseaux mondes.


Ces derniers ont répondu positivement, mais le blocage causé par l'ombre du warp plus d'une semaine avant le premier assaut, empêcha l'arrivée de renfort en masse (je suppose discussions, bureaucratie, et paperasse administrative dans les vaisseaux mondes contactés ont contribué à retarder l'envoi de renfort). Il est néanmoins fait mention d'arlequins, d'exodites, de vengeur de Biel-Tan, de gardiens noirs d'Ulthwé, de Wild Rider de Sain-Hann et de scout d'Alaitoc ayant participé à la défense d'Iyanden (comme quoi).


L'ombre dans le warp a bien bloqué toutes les voies de communications warpiennes et selon toute vraisemblance la toile y compris (recomme quoi).


Yriel, au courant de l'assaut de son ex-vaisseau monde, s'est au départ refusé à intervenir (fierté ou arrogance vis-à-vis de son serment passé). Finalement bouffé par les remords il se décide à prendre partie à la défense d'Iyanden. Contre vent et tempête il rejoint finalement le vaisseau monde (il empreinte le warp/toile, le blocage n'est donc pas totalement impénétrable, bien que l'entreprise est a priori plus que périlleuse) et sauve Iyanden in-extremis.


Le vaisseau monde est vraiment dans un sale état, dans un futur incertain le vaisseau monde pourrait être reconstruit, mais la perte de nombreuses pierres esprits et tout ce qui leur est associé demeure le prix le plus lourd que les Eldars d'Iyanden est durent payer.




Citation :Le Rat, qui vient confusionnasser un peu le tout.

Le plus frustrant c'est de savoir que la vérité se trouve dans la toile ... bien caché dans la bibliothèque interdite ^^


Folkienn, Doom of Eldar, un jeu avec un ptit livret qui sent le vieux pour de vrai.

Répondre
#7

Merci beaucoup pour ce bout de background qui vient aussi éclairer ma propre lanterne !


Finalement, tout le monde à essayé d'aider Iyanden, mais l'ombre du Warp de la flotte ruche a bel et bien isolé le VM avant l'arrivée de masse des renforts.


Moi aussi j'aime lire ce qu'écrit KDJE. Ses analyses sont fines et il arrive à des résultats intéressants, même si parfois certaines hypothèses peuvent être contredites. ^^

Répondre
#8

Citation :Faudra excuser mon endoctrinement scientifique qui veut que je remette quasi-systématiquement en cause toutes données/textes, aussi bien écrit et construit soient ils, si ils n'émanent pas d'une personne ayant une certaine autorité dans le domaine ou qu'elle ne cite ses sources (voir même que reconsidérer l'officiel, tiens).
Cela me rappelle ce coréen qui travaillait sur les cellules-souches humaines, publia ses travaux dans les plus sérieuses revues scientifiques.
Je ne sais qui voudrait endoctriner qui, mais tu me fais sourire, va ; ça fait du bien.


Le fluff est un fatras. C'est fait exprès. De Judge Dredd à Blanche Neige & les Sept nains, ça permet d'y prendre un truc aujourd'hui auquel on n'avait pas pensé hier pour légitimer les ventes de demain. Si je fais du chant de marche final de "Full Metal Jacket" l'hymne de guerre de mes skavens, je suis typiquement dans l'emploi normal du fluff vu par GW.


Tu considère le fluff comme l'Histoire. Tu l'appréhendes selon une démarche scientifique, une exigence dont tu t'excuses pour la forme. Le "cartésien" applique une méthode dite historique au fluff, il veut des faits, des sources, des recoupements, une chronologique, des vérités ab-so-lues :




Citation :Je comprends ta phrase deux manières différentes et je ne sais laquelle possède le sens que tu as voulu lui donner.
- si <i>ce que tu as fait l'effort de me résumer</i> fait référence à une source officielle, c'est justement parce que je n'ai pas lu que je pose des questions (et j'aurai apprécié que cite ladite source).


- si tu fais référence directement au texte que tu as écrit, hors un "certainement" qui se ballade dans ton texte, tu sembles annoncé le reste comme une vérité absolu, ma question ne visait simplement qu'à obtenir la source de tes affirmations (ou a défaut savoir le "taux" de déductions/hypothèses personnelles tu y avais introduit).
Je n'y étais pas. Je n'étais pas sur Iyanden lorsque l'Ombre l'emmura dans son isolement. C'est con d'ailleurs, mais la vie c'est comme ça.
Par contre j'ai lu la majorité de ce que GW a publié sur 40K depuis plus d'un quart de siècle, je ne saurais pour autant citer le numéro de la page où apparait le détail qui m'a permis de faire et d'actualiser la synthèse. Quel intérêt ?


Faire la synthèse est en effet la bonne méthode, mais elle n'est en rien une méthode historique (qui a besoin de bien plus d'éléments que quelques textes promotionnels épars) ou cartésienne (qui va chercher, par la logique, à prouver mécaniquement la réalité).


Le cartésien qui manque d'éléments pour nourrir sa logique (ou vice versa) demande au fluffisme de préciser 2000 ans plus tard si le lin de la robe du Christ est lavable en machine, en faisant la synthèse de la Bible, autrement dit des mythes mésopotamiens, du culte d'Isis, de la réforme de Constantin, des rêveries des copistes moyen-ageux, des textes apocryphes... avec évidemment le tampon du Vatican, la référence précise de chacun des ouvrages brûlés dans la Bibliothèque d'Alexandrie, la négation tacite de l'apport de Dan Brown et l'objectivité d'une seule réponse, l'absolue et officielle réponse imparable.


Le "cartésien" croit que c'est possible, moi pas :


- la robe peut très bien être en laine,


- ça ne vient plus à l'idée de personne de poser l'origine et le fonctionnement de la Toile au SAV de GW (alors que bon).


Que l'on pardonne ainsi cette longue réponse un tantinet agacée, mais tu n'as retenu de la méthode scientifique (l'Histoire en est une) que l'interprétation dans son sens péjoratif (or, écrire l'Histoire est toujours une interprétation en vue de quelque chose, le site d'Alésia en est un exemple récent, comme l'est aussi ici n'importe quel résumé non-commercial du fluff) et de Descartes que la mise en doute systématique de l'autre (alors que Descartes n'élabora cette méthode... qu'à l'encontre des autorités de son époque. Suis-je donc ton autorité dans ce domaine, Bilout ? ;)


Il n'y a pas dans mes propos d'arrogance, ni d'envie de déformer une vérité absolue (qui serait d'ailleurs restée planquée au fond d'un supplément ?). Comme tous ceux que le fluff intéresse à des fins non-commerciales, je cumule les lectures, en extirpe et éprouve le compromis pour en faire un outillage de scénar', de conversions et de discussions.


Le résumé de ce compromis est proposé en réponse au questionneur afin que ce dernier puisse faire l'économie d'une recherche documentaire longue et coûteuse qui concluera, 99 fois sur 100, aux mêmes aboutissements (tu le constates ci-dessous après ta lecture de Doom of the eldars).


Le 1% restant vient qu'un fluff ne peut être non-commercial (ça le mine), et du goût toujours sous-jacent pour la poissonnerie du village gaulois que la synthèse annule. Exemple :


- ce vaisseau de transport ne peut qu'équiper la GI ! (thèse),


- nan, l'Astartès ! (antithèse)


Alors que beaucoup savent encore qu'à l'époque le même matériel équipait l'un et l'autre (synthèse).


Lorsque tu t'affirmes cartésien en précisant que la Toile ne peut qu'être, totalement ou en partie, dans le Warp (ce qui est quand même la thèse la moins cartésienne qui puisse être), tu n'es qu'un poissonnier gaulois qui veut apaiser, par la facilité d'une thèse, sa nostalgie d'un background dont on n'aurait pas déjà tout dit. C'est compréhensible.


NB : à Lenton, la "réponse par le Warp" bénéficie d'un acronyme : iya (dtc en français).




Citation :je cherche donc à savoir ce qui s'est "réellement" passé.
Oui, dans 40K, ce qui s'est *réellement* passé est difficilement vérifiable.
Doom of the eldars, qui ne fait intervenir en renforts que des fantassins, aide certainement le commerçant à vendre ses boites de figs de fantassins, mais pas Iyanden à se défendre : les tyranides ont toujours l'avantage du nombre, du CC et de la maîtrise orbitale.


Des renforts "cartésiens" auraient dépêchés des dreadnoughts et surtout des vaisseaux (la Bataille de Maccrage fut gagnée lorsque la flotte impériale parvint à détruire la reine Norn et ses vaisseaux-relais. La manoeuvre d'Yriel le confirme aussi. Et c'est simplement du bon sens).


Mais cela informe que le portail interne à Iyanden ne permettait (plus) que l'accueil de troupes très légères (mais visiblement renommées. Le protocole d'entrée dans Iyanden ressemble visiblement à celui de nombreuses boites de nuit), et que seule la flotte de Iyanden, même pirate, était assez proche pour jouer un rôle.


Pourquoi dans ces conditions les autres VM ont envoyé leurs meilleures troupes, sans appui, à l'autre bout de la galaxie (au moins pour ce qui concerne Ulthwé), dans une bataille perdue d'avance puisque aucun d'entre eux ne pouvait se douter qu'Yriel achèverait ainsi sa bouderie ?


- Parce qu'ils voulaient se dégarnir et risquer plus vite d'être détruits eux-aussi ?


- Parce que malgré tout faut bien s'entraider, c'est pour cela que les VM mettent le plus de distance entre eux ?


- Parce que les prophètes n'ont trouvé que cette solution pour faire croire qu'ils avaient prévu ce futur imprévu ?


- Parce que les Voies de Khaine sont pénétrables et qu'un guerrier-aspect ne peut résister à l'appel de la mort ?


- Parce que, et c'est là ma seule interprétation personnelle, plus aucun joueur ne comprend cette civilisation eldar qui agonise depuis 10 000 ans sans jamais disparaître, se rebâtir ou réagir à la Chute et que donc, ouais, l'important est de vendre des boites de guerriers-aspects.




Citation :Parce que la Toile se dégrade inexorablement ?
Parce que les Eldars des vaisseaux monde n'ont qu'une connaissance fragmentaire de la toile ?


Parce qu'il est peu probable qu'il est n'y beaucoup de lieu de taille suffisante pour y mettre les installations nécessaire à la survie de la population de vaisseaux mondes entier (ces derniers étant tout de même de taille conséquente) ?


La toile a beau être stable, on reste dans le warp, ce qui n'est pas des plus rassurant pour l'Eldar lambda.


Finalement, en V4 la toile est clairement décrite comme présentant bon nombre de recoins pas très fréquentable.
Le folkiennisme est décidemment un cartésianisme complaisant.
Imagines la représentation suivante : Manhattan enfermé sur son île. C'est l'empire eldar d'avant la Chute (l'île étant une galaxie). On disparait dans l'ascenseur, on en réapparait pour traverser la rue et prendre un autre ascenseur vers le parking ou les égoûts. Parfois, accéder à un étage particulier demande un code pour que l'ascenseur s'y rende.


Après la Chute, la population de Manhattan est réduite à celles de 8 à 9 bureaux et appartements, dispersés dans une ville quasi intacte mais maintenant vide (dont cinq émigrés italiens issus de la Comedia Del'Arte, 16 catcheurs sodomites faisant une partouze dans un laboratoire NBC et trois bibliothécaires étudiant les manuscrits de la Mer Morte dans une chambre stérile).


Comme il reste beaucoup de conditionnemet d'air et d'antennes en état, la plupart des manhattaniens survivants restent protégés contre le rhume et autres virus trainant dans l'air, continuent de téléphoner dans les couloirs, mais 10 000 ans plus tard, force est de constater que plusieurs ascenseurs et monte-charges ne fonctionnent plus, et que pas mal de rues sont obstruées par des immeubles effondrés.


Ni plus, ni moins.


Pourquoi veux-tu que la Toile soit dans le Warp ? Parce qu'un message met une semaine pour rallier Ulthwé de Iyanden ? Simple enchaînement de téléporteurs, accélérateurs gravitiques, réseau d'infinité galactique... Que sais-je : Lenton n'a pas cru bon de préciser.


Faut dire qu'on parle d'eldars : des mecs capables de conserver leurs *âmes* (tu as déjà vu une âme, toi ?), de les isoler dans le réseau d'infinité d'un VM, d'une colonie exodite, d'une forêt de cristal ou d'une armure phénix, isolées justement du Warp.


Dans cette partie du fluff eldar, l'explication de la Toile vient moins du Warp que du civet de chat : c'est un regard autre sur un monde commun.


[hypothèse on]Les autres vaisseaux-mondes ont peut-être faxé les âmes de leurs guerriers-aspects via la Toile, charge à Iyanden de leur filer une armure à l'arrivée. Le numéro demandé n'étant pas disponible (à cause de l'Ombre), Iyanden n'a pas eu les renforts escomptés (c'est d'ailleurs pour ça que les armures de guerriers-aspects ne suivent pas les schèmes couleur des VM, afin de faciliter leur rangement à côté de chaque fax eldar de la galaxie).


Dans le même sens de l'hypothèse, garde-fantôme n'est peut-être que l'évolution eldar du terme cow-boy, lui-même ancêtre du terme necrontyr, le C'tan-Grand-Arlequin est éternel et si rusé.[hypothèse off]

Répondre
#9

Cette digression pseudo-philosophique est fort intéressante (enfin presque) mais il serait bon de se recentrer sur le sujet initial et de bannir toutes comparaisons du fluff de 40k avé notre beau monde réel.




Citation :Pourquoi veux-tu que la Toile soit dans le Warp ?

Pourquoi ne pourrait elle pas y être ?


La démarche de Folkienn pourrait prendre en considération les approximations/déductions/conjonctures de KDJE, reste juste à savoir ce qui est certain et ce qui est de l'interprétation.


Pour ma part je me satisfais de synthèses/déductions mais je conçois que ce n'est pas le cas pour tout le monde.


[HS]Attention, des déductions/raccourcis trop faciles dans un contexte vide ou flou donneront toujours raison à des hypothèses bancales comme quoi Sigmar est le 1er primarque disparu et Elvis le 2nd (mais le King n'est vraiment jamais mort).[/HS]

Répondre
#10

Citation :La démarche de Folkienn pourrait prendre en considération les approximations/déductions/conjonctures de KDJE, reste juste à savoir ce qui est certain et ce qui est de l'interprétation.

Mais je le fais ^^


A vrai dire ce "débat" m'éclaire autant sur le background 40keste (ou à défaut la conception que KDJE s'en fait) que ma propre façon de l'aborder/de le considérer (à ce titre KDJE me rappelle furieusement mon ancien prof de philo de terminal - enfin sur l'observation de la démarche, hein, pas sur le fluff - ce qui est tout à son honneur ;)


Folkienn, endoctriné, mais pas formaté

Répondre


Sujets apparemment similaires...
Sujet Auteur Réponses Affichages Dernier message
  Les Eldars Et La Toile Gandahar 0 2,500 Il y a moins de 1 minute
Dernier message:

Atteindre :